Page 1 sur 6 123 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 56
  1. #1
    Date d'inscription
    novembre 2012
    Messages
    12 944
    Thanks
    0
    Total, Thanks 15 222 fois
    Pouvoir de réputation
    81

    Post Les Enjeux / Droits TV

    Droits TV
    Les enjeux de 2017

    04 Janvier 2017


    Comme chaque début d’année, voici un état des lieux des prochains dossiers chauds en matière de
    droits TV. Et l’on ne devrait pas s’ennuyer une fois encore, à tous les niveaux.

    FOOTBALL

    – Équipe de France (2018-2022) : M6 et TF1 ont fait une offre commune pour diffuser à parts égales les bleus entre les deux prochains mondiaux, alors que l’UEFA centralise désormais les rencontres et espérait bien voir les enchères grimper. Mais difficile de voir un autre acteur changer la donne.

    – Euro 2020 (et 2024 ?) : L’UEFA a déjà commencé à vendre le prochain Euro au travers du continent (par exemple en Allemagne). La France ne devrait pas tarder, après le succès de l’édition 2016 pour TF1 et M6. La question principale sera de savoir comment sera vendue la compétition par l’UEFA et si les diffuseurs vont s’entendre dans la négociation pour alléger les coûts. beIN SPORTS, diffuseur des deux derniers Euro, du dernier mondial et des deux prochains semble par ailleurs favori pour les droits payants.

    – Ligue des Champions (2018-2021) : C’est une opposition à 3 qui se dessine sur le principal dossier de l’année, au fort enjeu pour les diffuseurs et qui devrait arriver avec les beaux jours. Canal+ dispose actuellement d’une affiche premium par semaine, généralement le mercredi. beIN de l’autre affiche par semaine, en plus de l’ensemble des autres matchs et de la finale. SFR Sport, qui a fait exploser par surprise le prix de la Premier League pour son entrée dans le secteur arrive dans une position de chasseur aux ambitions imprécises. Ajouté à cela la bonne forme des clubs français et l’arrivée de nouvelles cases horaires (2 matchs à 19h le mardi, 2 à la même heure le mercredi lors des phases de poules), le prix de la principale compétition européenne actuellement autour de 140M€ annuels devrait être revu à la hausse avec des acteurs qui jouent gros. Autre match à suivre, les droits de la finale en clair pourraient être vendus directement par l’UEFA après la forte inflation avec le passage surprise sur C8, alors que le contexte est totalement opposé au retour régulier de la compétition en gratuit comme avant 2012.

    – Ligue Europa (2018-2021) : La deuxième compétition européenne sera mise en jeu par l’UEFA en marge de la bataille pour la Champions League. Actuellement, beIN SPORTS dispose des droits de l’intégralité de la compétition dont elle ne diffuse pas tous les matchs avant les 8emes de finale, faute de place. W9 co-diffuse l’affiche principale. Même si la compétition demeure délaissée, la donne pourrait changer dans les prochaines années avec la finale 2018 à Lyon. Canal+, qui diffuse un match de ProD2 le jeudi soir et a délaissé Foot+ jouerait la surprise (ou tenterait de sauver les meubles) en se positionnant dessus. SFR Sport fait figure de principal outsider pour un droit au prix modéré (une douzaine de millions d’euros annuels actuellement). Côté gratuit, le match en clair demeure encore abordable pour les chaînes de la TNT. Des acteurs tels que TMC ou C8 pourraient venir troubler W9 sur son actuel jardin.

    – Bundesliga (2017-2021) : beIN SPORTS diffuse actuellement le championnat allemand en exclusivité, et ne devrait pas avoir beaucoup de mal à renouveler la compétition dont le contrat actuel se termine cet été.

    – Coupe de France (2018-2022) : La FFF va lancer dès Janvier la procédure d’appel d’offres pour la coupe de France sur la prochaine période. Actuellement co-diffusée par France Télévisions et principalement Eurosport, elle pourrait bien intéresser Canal+ qui s’est offert la Coupe de la Ligue, un match de Ligue 2 et le National cette saison. Le vainqueur sera certainement celui qui aura convaincu France Télévisions de faire une offre commune, la diffusion en clair sur une grande chaîne étant primordiale pour la fédération. A noter que les finales, ou plus, de la coupe de France féminine et de la Coupe Gambardella devraient être dealées avec la coupe principale.

    – Équipe de France Féminine (2018-2022) : Alors que l’éclosion médiatique du football féminin guette (Euro 2017 sur France Télévisions, Mondial 2019 en France sur le groupe TF1), le contrat actuellement détenu par CStar et peu mis en valeur par le groupe Canal (bien qu’une affiche ait été diffusée sur C8 cet automne) devrait faire des envieux, au point même de propulser des rencontres sur une chaîne historique ? La FFF l’espère en tout cas.

    – Équipe de France Espoirs (2018-2022) : Les jeunes espoirs sont actuellement détenus par le groupe Canal. Alors que les matchs qualificatifs ont été retransmis par CStar, les deux derniers matchs de l’année dépourvus d’enjeu ont migré sur Canal+Sport. Difficile de voir où iront les bleuets absent des grandes compétitions depuis des années à l’issue du contrat actuel.

    – Qualifications Européennes + Ligue des Nations hors France (2018-2022) : L’équivalent de l’actuel contrat passé avec Canal+ pour diffuser les plus belles rencontres européennes non-amicales et rediffuser les matchs des bleus est mis en jeu par l’UEFA sur la prochaine période.

    – Coupe du monde des clubs : La compétition oubliée des diffuseurs en 2016 le sera-t-elle à nouveau en 2017 ? Suspens…

    RUGBY

    – Champions Cup (2018-2022) : Alors que le précédent cycle de droits signé en catimini a fait perdre à France Télévisions l’une des deux affiches par journée, à Canal+ la compétition et à la compétition de la visibilité, les résultats des clubs français demeurent en demi-teinte. Mais l’EPCR compte bien augmenter le nombre de rencontres en clair lors du prochain contrat, et pourquoi pas même sur l’actuel auprès de beIN SPORTS qui diffuse tous les clubs français. Canal+ qui a sécurisé le Top 14 pour un moment et SFR Sport qui diffuse le championnat anglais font figure d’outsiders pour une compétition pas forcément vitale sur la grille de beIN.

    – Challenge Cup (2018-2022) : Le gagnant de la compétition principale diffusera certainement la secondaire, avec à coup sûr France Télévisions pour la vitrine en clair. Ce droit pourrait également intéresser Eurosport, actuellement diffuseur de la Pro D2.

    – Coupe du monde 2019 (et 2023 ?) : TF1 est déjà en discussions pour la prochaine édition aux horaires défavorables qu’elle aimerait bien voir changer pour éviter le journal de 13 heures. L’inconnue sera plutôt de savoir si un second diffuseur gratuit viendra compléter la diffusion (comme France Télévisions en 2011) et quel sera le diffuseur payant. La question de la coupe du Monde suivante aux horaires bien plus favorables (L’Irlande est favorite, l’Afrique du sud candidate) voire à la maison (La France est candidate) pourrait également être sur la table des négociations dès cette année.

    BASKET

    – Euroleague (2017-?) : beIN SPORTS diffuse actuellement la compétition dépourvue de clubs français. La chaîne qatarie sera-t-elle intéressée par un renouvellement sans le retour d’un club français sur le plateau le plus relevé d’Europe ?

    – Championnats d’Europe 2017 et du monde 2018 & 2019 : Deux Eurobasket avec les bleu(e)s sont prévus cette année, une coupe du monde féminine aura lieu en 2018 en Espagne, la prochaine édition masculine en 2019 en Chine. Pour l’heure, rien n’a filtré sur ce dossier, bien que Canal+, diffuseur des précédentes éditions, des Tournois qualificatifs olympiques l’été dernier et de la FIBA Basketball Champions League fait office de favori de part ses liens avec l’organisation. SFR Sport qui a récupéré en 2015 la Pro A après le désengagement de Canal+ s’annonce comme le principal outsider.

    HANDBALL

    Championnat du monde de handball masculin 2017 sera la 25e édition des championnats du monde de handball qui aura lieu du 11 au 29 janvier
    En savoir plus ici

    **Contenu caché: Cliquez sur Thanks pour afficher. **


    – Ligue des Champions (2017-2021) : beIN SPORTS assure actuellement la couverture principale de la compétition masculine comme féminine et semble en pôle position. La chaîne du handball, avec peu de concurrence et le club maison (PSG Handball) qui vise un titre à moyen terme, ne devrait pas laisser filer les joutes continentales des clubs français.

    – Bundesliga (2017-2021) : beIN SPORTS assure la diffusion des principales oppositions du meilleur championnat européen. Alors que SFR Sport a laissé tomber la ProLigue (D2 française) et la Ligue espagnole désormais sans diffuseurs, la chaîne qatarie devrait conserver sans souci ce droit.

    ATHLETISME

    – Diamond League (2017-) : Jusqu’à présent aux mains de beIN SPORTS, et de Canal+ (pour le meeting de Monte Carlo et l’étape française désormais sur SFR Sport) , la compétition dont le format va évoluer cherche un diffuseur, entre beIN, Canal+ et SFR, ou pourquoi pas Eurosport.

    TENNIS

    – US Open (2018-) : Eurosport a sécurisé sur le long terme l’Open d’Australie (2021) et Roland Garros (2020). Reste parmi ses 3 grands chelems à renouveler le tournoi américain, avant de se concentrer sur les droits de Wimbledon dont le contrat avec beIN SPORTS expire à l’issue de l’édition 2018.

    CYCLISME

    – Championnats du monde (2017-2024) : Si France Télévisions s’est offert ce droit auprès de l’UER, aucun diffuseur payant pour l’heure ne succède à beIN SPORTS dont l’offre Cyclisme est fortement réduite avec la perte du contrat Giro/Courses italiennes au profit de la chaîne L’Équipe.

    SPORTS MECANIQUES

    – Formule 1 (2018-) : Le contrat actuellement détenu par Canal+ arrive à son terme à l’issue de l’année civile 2017, après l’ajout de 2 ans de partenariat l’an dernier, suite à l’activation d’un commun accord d’une clause sur un contrat initial de 3 ans. Le diffuseur reconnu à l’international pour sa qualité de retransmission ne devrait pas avoir trop de mal à signer un nouveau bail pluri-annuel. Par ailleurs, ce contrat devra prendre en compte les futurs Grands prix de France qui devront faire l’objet d’une diffusion en clair.

    – Moto GP (2018-) : Actuellement diffusé par Eurosport, le championnat réalise de belles audiences pour la chaîne, notamment portées par la présence de français aux belles places. Par ailleurs, France Télévisions dispose des droits en clair du Grand Prix de France jusqu’à l’édition 2018.

    – Formule E (2018-) : Le groupe Canal a tenté le pari de la Formule E en 2015. Reste à savoir si il souhaite poursuivre l’aventure au delà de la saison 2017.

    JEUX OLYMPIQUES

    Les négociations devraient s’amplifier autour des éditions 2018, pour une revente à un diffuseur payant par France Télévisions, 2022 ainsi que 2024, dont Eurosport/Discovery détient les droits. L’élection de la ville hôte de l’édition 2024, en septembre à Lima devrait décanter ce dossier.

    Atlas-HD-200 B102 B118
    Icone I-5000

    ZsFa

  2. # ADS
    Les Enjeux / Droits TV
    Ich'har Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Messages
    Plusieurs
     
  3. #2
    Date d'inscription
    juin 2015
    Messages
    5 355
    Thanks
    747
    Total, Thanks 7 872 fois
    Pouvoir de réputation
    43

    Re : Les Enjeux / Droits TV

    Les droits de la Ligue 1 sont-ils contestables ?

    C’est du moins, ce que pense Jean-Michel Aulas, le patron de l’Olympique Lyonnais, qui considère que l’attribution des droits survenu au bénéfice de Canal+ et BeIN Sport, (sur intervention directe de l’Élysée afin que Canal+ ne soit pas totalement dépouillée des droits de la Ligue 1) est faussée, et nécessite au minimum compensation financière en faveur des clubs, et dans le cas de l’OL au bénéfice des actionnaires, le club étant côté en bourse.
    L’argument n’est pas juridiquement infondé, et le patron de l’OL entend bien se substituer à la LFP si celle-ci ne réagissait pas, suite aux propos de François Hollande, l’automne dernier, précisant avoir directement appelé l’Emir du Qatar, afin de protéger Canal+ et inciter BeIN Sports à se montrer moins gourmand. Mais cette allégation est-elle recevable et pourrait-elle conduire à une renégociation des droits de la Ligue 1 ? La LFP n’y serait assurément pas perdante car elle verrait arriver un troisième protagoniste SFR, qui ferait assurément tout pour récupérer une majorité des matchs, ayant pleinement conscience qu’en France, la Ligue 1 quoi qu’on en dise, demeure un vecteur fort d’abonnements.
    A voir au cours des prochaines semaines ce que Jean-Michel Aulas ou la LFP feront sur la négociation des droits effectifs depuis la saison 2016-2017.


    **Contenu caché: Cliquez sur Thanks pour afficher. **
    XIAOMI MI BOX MDZ 16-AB V 6.01>> IPTV EXTREME V.82 / MS IPTV MAGSAT

    IMPORTANT

    mettre un avatar et une signature

    Présentation type à respecter

    Présentation Obligatoire pour tout nouveau membre

  4. #3
    Date d'inscription
    juin 2015
    Messages
    5 355
    Thanks
    747
    Total, Thanks 7 872 fois
    Pouvoir de réputation
    43

    Re : Les Enjeux / Droits TV

    Coupe de France (2018-2022) : l’appel d’offres est lancé



    Premier gros dossier de l’année civile pour les chaines françaisesAprès l’équipe de France masculine, dont les droits médias sont désormais gérés par l’UEFA et devraient revenir à TF1 et M6, la deuxième pierre du cycle habituel de renouvellements de contrats de droits audiovisuels entre chaque Coupe du monde va concerner la Coupe de France.Verdict en févrierUne consultation est donc lancée par la fédération uniquement pour la Coupe de France masculine. Les diffuseurs intéressés ont jusqu’au 10 février prochain pour transmettre leurs propositions. Par ailleurs, selon l’Équipe, la compétition n’a pas été subdivisée en lots visant à augmenter les prix, notamment sur le volet payant.Jusqu’en 2006, c’était le groupe TF1 qui détenait la compétition, avant qu’elle ne tombe dans l’escarcelle de France Télévisions. Enclin à faire des économies, le groupe public a concédé en 2014 à partager beaucoup plus de rencontres avec Eurosport, diffuseur historique en payant, ne conservant alors que l’affiche de chaque tour à compter des 16èmes de finale.L’un des derniers îlots du football en clairEntre temps, Canal+ a fait son entrée dans l’univers des matchs de clubs français en semaine, en s’arrogeant depuis cette saison la Coupe de la ligue en intégralité, avec le soutien de France Télévisions diffuseur historique, bien heureux de réduire la facture pour ne garder, là encore, que la meilleure affiche par tour, en co-diffusion.Alors que la fédération est sensible quant à la visibilité de la Coupe de France sur la télévision gratuite, il y a fort à parier que France Télévisions jouera en coulisses le premier rôle en sélectionnant son partenaire sur ce dossier. Au delà des actuels diffuseurs de ces coupes, Eurosport en premier rang, il conviendra de surveiller en embuscade beIN SPORTS et SFR Sport qui pourraient créer la surprise, comme des acteurs gratuits tels que le groupe TF1 ou M6.Une fois cette compétition attribuée, les juristes de la FFF auront encore de quoi s’occuper avec l’équipe de France féminine, la coupe Gambardela ou l’équipe de France espoir, avec un tableau bien plus ouvert et des issues qui s’annoncent indécises.
    XIAOMI MI BOX MDZ 16-AB V 6.01>> IPTV EXTREME V.82 / MS IPTV MAGSAT

    IMPORTANT

    mettre un avatar et une signature

    Présentation type à respecter

    Présentation Obligatoire pour tout nouveau membre

  5. #4
    Date d'inscription
    juin 2015
    Messages
    5 355
    Thanks
    747
    Total, Thanks 7 872 fois
    Pouvoir de réputation
    43

    Re : Les Enjeux / Droits TV

    Droits TV : SFR Sport récupère la Diamond League d’athlétisme.



    C’est beIN SPORTS qui retransmettait jusqu’à présent cette majeure partie de la compétition.Prise de guerre ou opportunité bien saisie ? SFR Sport a annoncé aujourd’hui avoir acquis les droits TV de la Diamond League pour 3 ans. Le diffuseur retransmettra un ensemble de 13 meetings dans l’année, à l’exception de l’étape monégasque, sécurisée l’été dernier par Canal+ pour 4 éditions, directement auprès de l’organisateur.Pour rappel, SFR a fait son entrée dans l’athlétisme en signant un contrat de 4 années auprès de la fédération française d’athlétisme, comprenant notamment l’étape française de Ligue de Diamant, désormais au stade Charléty à Paris. C’est Canal+ qui jusqu’à présent possédait ce contrat, alors que beIN SPORTS diffusait 12 étapes de l’épreuve.La chaine qatarie, après avoir délaissé le Cyclisme et le Judo, fait l’impasse sur l’Athlétisme, un droit mineur dans son offre, alors qu’il faudra négocier cette année plusieurs contrats majeurs en Football, Rugby ou Handball, sports phares de la chaine.Pour y voir plus clair, voici le calendrier complet de la Ligue de Diamant 2017 sur SFR Sport et Canal+. A noter que désormais, la compétition comprend une phase régulière de 12 meetings, et une phase finale lors des deux dernières sorties de la saison permettant d’entretenir le suspens :

    LIGUE DE DIAMANT
    ____
    5 MAI 2017
    Doha
    13 MAI 2017
    Shanghai
    27 MAI 2017
    Eugene (USA)
    8 JUIN 2017
    Rome
    15 JUIN 2017
    Oslo
    18 JUIN 2017
    Stockholm
    1 JUILLET 2017
    Paris
    6 JUILLET 2017
    Lausanne
    9 JUILLET 2017
    Londres
    16 JUILLET 2017
    Rabat
    21 JUILLET 2017
    Monaco
    20 AOUT 2017
    Birmingham
    24 AOUT 2017
    Zurich
    1 SEPTEMBRE 2017
    Bruxelles
    XIAOMI MI BOX MDZ 16-AB V 6.01>> IPTV EXTREME V.82 / MS IPTV MAGSAT

    IMPORTANT

    mettre un avatar et une signature

    Présentation type à respecter

    Présentation Obligatoire pour tout nouveau membre

  6. #5
    Date d'inscription
    juin 2015
    Messages
    5 355
    Thanks
    747
    Total, Thanks 7 872 fois
    Pouvoir de réputation
    43

    Re : Les Enjeux / Droits TV

    Les droits TV de « Games of Thrones » remis en jeu


    La célèbre série appartenant à l’américain HBO, est diffusée par OCS, le bouquet cinéma d’Orange.

    Orange et Canal+ ont beau resserrer leurs liens, tous deux sont aussi concurrents dans certains domaines. C'est le cas, notamment, à chaque fois que les droits télé des prestigieuses séries HBO, sont remis en jeu. Le célèbre « Games of Thrones », « Les Soprano », « Silicon Valley », ou encore « Girls », comptent parmi les perles que produit l'américain.

    Aujourd'hui, c'est OCS, le bouquet de chaînes cinéma d'Orange, qui détient l'exclusivité de ces séries. Son contrat-cadre, signé en 2013 avec HBO, lui permet d'avoir un « droit de premier regard » pour choisir les meilleures séries. Il arrive à échéance début 2018.

    10 millions d'euros environ

    Tout l'enjeu consiste donc pour OCS à le renouveler. Seulement voilà, OCS n'est pas tout seul, Canal+ les convoite aussi. Et SFR, qui cherche à se renforcer sur les séries, pourrait également être intéressé. D'ailleurs son cousin, l'opérateur Hot, en Israël, propriété d'Altice, comme SFR, dispose d'un contrat HBO en terre promise...

    Les négociations avec les parties intéressées sont aujourd'hui en cours. Et le nom du gagnant devrait être connu dans quelques semaines. Selon nos informations, à ce stade, Orange serait plutôt bien placé pour emporter le contrat dont le montant avoisinerait les 10 millions d'euros par an.

    Partenariat de longue date

    L'opérateur historique français dispose d'un partenariat de longue date avec HBO.Et Stéphane Richard, le PDG d'Orange, connaît très bien Randall Stephenson, le directeur général d'AT&T, le géant américain des télécoms, qui est en train de racheter Time Warner, la maison-mère de HBO. Cela peut aider. Surtout, cette fois-ci, la bataille entre Orange et Canal+ pour les droits de « Games of Thrones » prend une tournure particulière, puisque les deux groupes réfléchissent à renforcer leurs alliances, par ailleurs .

    Pour OCS, perdre le contrat avec HBO, serait quasi mortel, car ces séries font tout son succès. Canal+, qui rêve depuis toujours de s'offrir le contrat HBO, le sait. La chaîne cryptée va-t-elle oser défier OCS sur ce terrain sensible, alors même qu'Orange est prêt à voler à son secours pour l'épauler face à SFR dans les droits télés sportifs ?

    Le fait est que OCS et Canal+ n'ont pas le choix. Elles ont l'obligation d'être concurrentes. C'est l'autorité de la concurrence qui les y a obligé depuis 2012. A l'époque, elle avait mis le holà car Canal+ avait pris 33,3 % du capital d'OCS. Elle a ainsi voulu limiter l'influence de Canal+ au sein d'OCS, pour qu'une vraie pression concurrentielle s'exerce entre les deux. Canal+ et OCS ont toujours eu des relations incestueuses...
    XIAOMI MI BOX MDZ 16-AB V 6.01>> IPTV EXTREME V.82 / MS IPTV MAGSAT

    IMPORTANT

    mettre un avatar et une signature

    Présentation type à respecter

    Présentation Obligatoire pour tout nouveau membre

  7. #6
    Date d'inscription
    juin 2015
    Messages
    5 355
    Thanks
    747
    Total, Thanks 7 872 fois
    Pouvoir de réputation
    43

    Re : Les Enjeux / Droits TV

    la bataille de la publicité est lancée à Bruxelles

    La Commission veut autoriser les chaînes à mettre plus de publicité en prime time. Le projet divise les parlementaires et les Etats. La France est contre.

    2064619_television-la-bataille-de-la-publicite-est-lancee-a-bruxelles-web-tete-0211796448754.jpg

    La télévision aura les yeux rivés sur Bruxelles ces prochains mois. Outre la délicate réforme du droit d’auteur, qui inquiète l’audiovisuel français, un autre dossier clé pour le secteur entre dans le dur des discussions : la révision de la directive sur les services de médias audiovisuels, qui fixe véritablement les règles du secteur au niveau européen. Le texte proposé mi-2016 par la Commission européenne est en cours d’examen au Parlement tandis que les Etats membres commencent à avancer leurs pions au Conseil.

    Une mesure est particulièrement scrutée et discutée : un éventuel assouplissement de la publicité à la télévision. Au nom de la compétitivité, le commissaire Andrus Ansip veut remplacer le plafond actuel de douze minutes par heure par un plafond de 20 % du temps total d’antenne entre 7 h et 23 h. Le volume global de publicité resterait ainsi inchangé mais les chaînes en tireraient plus de revenus en concentrant plus de spots aux heures de forte audience. Cela comblerait une partie du retard sur les chaînes américaines, qui diffusent jusqu’à 20 minutes de publicité par heure.

    En complément, le projet ramène de 30 à 20 minutes le délai minimum entre deux coupures publicitaires pour les films, téléfilms et programmes d’informations (sauf ceux pour enfants) et facilite le recours au placement de produit et au parrainage de programmes (lire encadré). Selon l’étude d’impact de la Commission, la réforme gonflerait de 2 à 15 % les revenus des radiodiffuseurs, selon la manière dont les Etats jouent le jeu : ils restent maîtres d’imposer des règles plus strictes que les standards européens, ce qui est déjà le cas chez certains. En France, le CSA impose à la TNT un maximum de 9 minutes de publicité en moyenne par heure.

    Le projet divise

    Au Parlement, la commission au marché intérieur et celle aux affaires juridiques, saisies pour simple avis, viennent toutes deux de s’y opposer. Cela « débouchera sur des heures de pointe saturées et affaiblira l’incidence des publicités (...) au détriment des consommateurs », analyse le rapport de la commission au marché intérieur. Elle prône le statu quo, d’autant que le bénéfice réel pour les chaînes est sujet à caution. « La valeur des spots, a fortiori en prime time, vient aussi de leur relative rareté », explique un expert européen, et la tolérance des téléspectateurs à la publicité diminue avec l’essor de la consommation de télévision à la demande.

    « Les chaînes n’ont aucune envie de noyer l’audience dans la publicité, ce serait contre leur intérêt. Elles demandent juste plus de flexibilité pour assurer un réinvestissement dans la production de contenus originaux européens », se défend Grégoire Polad, DG de l’Association des télévisions commerciales en Europe (ACT). La commission culture du Parlement, saisie au fond sur le texte et à ce titre aux manettes, n’est pas sourde à l’argument. Les deux co-rapporteurs allemands sont partisans de la souplesse, avec un garde fou : ils proposent une limite de 20 % de publicité entre 7h et 20h, puis une autre limite de 20 % sur la tranche 20h-23h, pour éviter une sursaturation en prime-time. L’issue du vote du rapport final, en mars, reste toutefois incertaine.

    L’instantané est tout aussi flou au Conseil. La présidence maltaise avance un compromis proche de celui des co-rapporteurs au Parlement, avec 20 % de pub sur la tranche 19h-23h. Les discussions entrent experts nationaux, avec une nouvelle réunion des groupes de travail qui préparent l’entrée en scène des ministres au printemps, peinent encore à se décanter et les forces semblent assez équilibrées entre les partisans d’un assouplissement et ceux qui, comme la France, prônent le statu quo.
    XIAOMI MI BOX MDZ 16-AB V 6.01>> IPTV EXTREME V.82 / MS IPTV MAGSAT

    IMPORTANT

    mettre un avatar et une signature

    Présentation type à respecter

    Présentation Obligatoire pour tout nouveau membre

  8. #7
    Date d'inscription
    juin 2015
    Messages
    5 355
    Thanks
    747
    Total, Thanks 7 872 fois
    Pouvoir de réputation
    43

    Re : Les Enjeux / Droits TV

    la Coupe du monde féminine de rugby 2017 sur Eurosport et France Télévisions.

    Coupe-du-monde-féminine-rugby-2017.jpg

    Eurosport et France Télévisions viennent d’officialiser l’accord conclu avec World Rugby pour la diffusion en France de la Coupe du Monde féminine de rugby qui se déroulera du 9 au 26 aout en Irlande.
    France Télévisions diffusera en direct tous les matchs de l’Équipe de France ainsi que la Finale (même si la France ne participe pas).
    De son côté, Eurosport 2 proposera 14 rencontres en direct (jusqu’à 10 en exclusivité selon le parcours des bleus) : tous les matchs de l’Équipe de France, plusieurs matchs de poules hors Équipe de France, les demi-finales et la finale. La chaîne sportive annonce que chaque nation participante sera diffusée au moins une fois durant la phase de poules.
    Déjà co-diffuseurs de l’édition 2014, les deux groupes poursuivent leur implication dans la promotion du rugby féminin en France, mis en valeur tout au long de la saison avec la diffusion du Top 8 (plusieurs matchs de saison régulière sur Eurosport, la finale en co-diffusion) et du Tournoi des 6 Nations féminin (en direct sur France 4 et en différé sur Eurosport).
    XIAOMI MI BOX MDZ 16-AB V 6.01>> IPTV EXTREME V.82 / MS IPTV MAGSAT

    IMPORTANT

    mettre un avatar et une signature

    Présentation type à respecter

    Présentation Obligatoire pour tout nouveau membre

  9. #8
    Date d'inscription
    juin 2015
    Messages
    5 355
    Thanks
    747
    Total, Thanks 7 872 fois
    Pouvoir de réputation
    43

    Re : Les Enjeux / Droits TV

    Royaume-Uni : les droits TV de la Ligue des champions (2018-2021) explosent

    ligue-des-champions-2016.jpg

    Le cycle de droits à venir s’annonce comme le plus lucratif de l’histoire pour l’UEFA
    BT Sport, actuel diffuseur des joutes intercontinentales de clubs au delà de la Manche, a renouvelé son accord d’exclusivité avec l’UEFA pour 3 saisons à compter de 2018, et ce désormais sans le diffuseur gratuit ITV qui disposait des meilleurs moments des rencontres.
    Plus de 100M€ par an d’augmentation
    Pour renouveler la diffusion des matchs face à la concurrence de Sky, l’opérateur a dû augmenter fortement son chèque auprès de l’instance européenne. Ainsi, pour l’intégralité de la Ligue des Champions, de l’Europa League et de la Super Coupe, il en coûtera 394M£ par saison, soit plus de 456M€, contre 346M€ annuels à présent (299M£). Cette inflation intervient alors que Sky et BT se partagent la Premier League sur le marché domestique pour plus de 2,3Mds€ annuels jusqu’en 2019.
    Le début d’une longue série d’appels d’offres
    Partout en Europe, l’UEFA espère voir ses revenus croître considérablement, principalement pour sa compétition majeure, la Ligue des Champions qui verra des rencontres disputées à 19h.
    Outre la France pour laquelle un duel à trois possiblement explosif pour les coûts des droits s’annonce au printemps (Canal+, beIN SPORTS et SFR), l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse devraient être les prochains marchés concernés par les appels d’offres. Le marché outre-Rhin sera particulièrement scruté, puisque il reste l’un des derniers territoires puissants sur lesquels la compétition prestigieuse est visible en clair via les chaînes publiques couplées a l’opérateur payant Sky.
    XIAOMI MI BOX MDZ 16-AB V 6.01>> IPTV EXTREME V.82 / MS IPTV MAGSAT

    IMPORTANT

    mettre un avatar et une signature

    Présentation type à respecter

    Présentation Obligatoire pour tout nouveau membre

  10. #9
    Date d'inscription
    juin 2015
    Messages
    5 355
    Thanks
    747
    Total, Thanks 7 872 fois
    Pouvoir de réputation
    43

    Re : Les Enjeux / Droits TV

    Droits du sport 2017, ça va flamber.

    FORMULE1.jpg

    2017 est une année majeure pour
    l’attribution de 2 droits sportifs parmi les plus fédérateurs d’audience, à savoir la Formule 1 et la Champion’s League. Seront sur les rangs SFR, BeIN Sports et Canal+. Cette année seront donc remis en jeu les droits télé de la Formule 1 et de la Ligue des Champions (2018-2021), avant la Ligue 1 et le Top 14, à moyen terme.

    sfr.jpg

    SFR veut le championnat de F1, détenu depuis 2013 par Canal+ et Patrick Drahi, propriétaire de SFR, a entamé depuis plusieurs semaines des discussions avec les ayants droit de la compétition. La conquête de la F1 permettrait notamment au groupe d’affaiblir un peu plus Canal+.

    canal.jpg

    Mais Canal+ à l’évidence ne l’entendra pas ainsi. Pourtant tout semble indiquer que le coût estimé à près de 50 millions d’euros par an rapporte finalement peu d’abonnés à la chaîne. Mais Canal+ en insistant sur son attachement à la compétition automobile peut par ce biais entreprendre un poker menteur aux seules fins de faire monter l’enchère de SFR, tout en étant déjà secrètement prêt à les céder. A plus long terme, Canal+ mise sans doute sur un épuisement financier de SFR, à l’exemple de la perte de la Premier League qui aurait privé la chaîne cryptée d’une centaine de milliers d’abonnés, mais coûterait près de 110 millions d’euros par an au groupe de Patrick Drahi.
    Pourtant SFR pourrait imiter rapidement British Telecom qui va payer 1,4 milliard d’euros pour s’adjuger les droits de la Ligue des Champions jusqu’en 2021. SFR mise sur la convergence des tuyaux et des contenus et le groupe ne cherche pas à gagner de l’argent sur ses activités de télévision à court terme, mais utiliser les contenus premium acquis (sportifs certes, mais cinéma et séries à court terme également) comme produit d’appel pour convaincre de nouveaux clients d’adopter son réseau câblé et ses abonnements à internet et au téléphone

    BeIN-Sports.jpg

    Mais que va donc faire BeIN Sports ? Pour beaucoup l’approche relative aux droits demeure incertaine. Ce que les analystes oublient ou pire occultent volontairement c’est que l’offre BeIN Sports fut volontairement affaiblie, par l’intervention directe du chef de l’état auprès de l’émir de Qatar, lui demandant alors de ne pas trop porter atteinte à Canal+, chaîne qui récupéra alors les 3 meilleurs matches de Ligue 1 pour 4 saisons, mais nettement moins pour la Champion’s League que BeIN Sports détient en quasi totalité.

    L’approche économique consiste à dire que pour que BeIN Sports atteigne l’équilibre financier il lui faudrait alors 5,5 millions d’abonnés et que le groupe puisse également réduire ses pertes colossales de près d’un milliard d’euros. Mais n’enterrons pas trop vite BeIN Sports, qui pourrait aussi pratiquer la fuite en avant dans la volonté d’un rachat total des droits à venir. En effet le groupe qui détiendrait notamment TOUTE la Ligue 1 (en direct), TOUTE la Champion’s League et l’UEFA Cup peut aisément rêver d’exploser ses statistiques d’abonnement. Rappelons d’ailleurs qu’avec une offre Ligue 1 affaiblie par exemple, BeIN Sports a dépassé la barre des 3 millions d’abonnés.

    Mais à l’évidence, les droits étant souvent découpés par lots, quelle fédération aurait intérêt à privilégier un diffuseur unique, quand la montée des enchères est la seule chose qui justifie réellement la bataille des opérateurs. Au fait, alors que tous les médias l’oublie, et si Mediawan se mêlait à la bataille ?

    MEDIAWAN.jpg
    XIAOMI MI BOX MDZ 16-AB V 6.01>> IPTV EXTREME V.82 / MS IPTV MAGSAT

    IMPORTANT

    mettre un avatar et une signature

    Présentation type à respecter

    Présentation Obligatoire pour tout nouveau membre

  11. #10
    Date d'inscription
    juin 2015
    Messages
    5 355
    Thanks
    747
    Total, Thanks 7 872 fois
    Pouvoir de réputation
    43

    Re : Les Enjeux / Droits TV

    Droits TV Coupe de France (2018-2022) : France Télévisions et Eurosport en pôle position.

    coupe-de-france-2016-272x125.jpg

    La FFF a lancé au début de l’année une consultation pour attribuer les droits de retransmission de la Coupe de France masculine sur le prochain cycle de l’instance, à savoir la période 2018-2022.
    Jusqu’à présent, France Télévisions et Eurosport se partagent l’épreuve, avec une affiche par tour sur le service public à compter des 16emes de Finale ainsi qu’un « A chaque région son match » en 32emes de Finale de la compétition dont le reste de la couverture est payante.
    Selon L’Équipe, les deux diffuseurs actuels ont renouvelé leur confiance mutuelle en faisant à nouveau une offre commune, sur un appel d’offre assez contraignant pour d’éventuels nouveaux entrants (lot unique avec nécessité d’affiches en clair et d’importants moyens de production à mettre en œuvre autour des matchs).
    L’association des deux diffuseurs a consenti à une augmentation du chèque annuel, au delà de 20M€ annuels contre 17M€ actuellement. Par ailleurs, à l’exception de CANAL+ qui a fait part de son intérêt sans offre nette, personne n’a répondu à la consultation.
    La balle est désormais dans le camp de la fédération, qui peut accepter la seule offre actuelle comme relancer une nouvelle consultation, sans garantie de résultat. Le nouveau comité exécutif d’une fédération toujours gouvernée par Noël Le Graet, réélu la semaine dernière, se prononcera dans les prochaines semaines.
    XIAOMI MI BOX MDZ 16-AB V 6.01>> IPTV EXTREME V.82 / MS IPTV MAGSAT

    IMPORTANT

    mettre un avatar et une signature

    Présentation type à respecter

    Présentation Obligatoire pour tout nouveau membre

Page 1 sur 6 123 ... DernièreDernière

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •