Page 13 sur 13 PremièrePremière ... 3111213
Affichage des résultats 121 à 123 sur 123

Discussion: Cyclisme

  1. #121
    Date d'inscription
    mars 2014
    Localisation
    algerie
    Messages
    7 003
    Thanks
    3
    Total, Thanks 12 913 fois
    Pouvoir de réputation
    88

    Re : Cyclisme

    Cavendish jette l'éponge

    Mark Cavendish (Dimension Data) souffre d'une fracture à l'épaule et est contraint d'abandonner le Tour de France, a confirmé son équipe mardi soir.
    Le sprinter britannique, 32 ans, a chuté à l'arrivée de la 4e étape à Vittel mardi. Dans un sprint chaotique, le Slovaque Peter Sagan a joué des coudes provoquant la chute de Mark Cavendish à 150m de la ligne d'arrivée. Si le champion du monde a été exclu par les organisateurs, le Britannique s'est relevé avec des blessures à l'épaule et aux mains.
    Fracture à l'épaule
    Les examens médicaux ont démontré que Cavendish souffrait d'une fracture à l'épaule qui l'oblige à renoncer à poursuivre le Tour de France. Il en reste provisoirement à 30 succès d'étape dans la Grande Boucle (pour 34 à Eddy Merckx). Le Britannique ne devra cependant pas subir d'intervention chirurgicale pour cette blessure.
    Omoplate droite
    "Mark souffre d'une fracture de l'omoplate droite. Heureusement, la chirurgie ne sera pas nécessaire à ce stade, et surtout il n'y a pas de dégâts nerveux. Il a été retiré de la course, pour des raisons médicales évidentes, et nous continuerons à la suivre dans les prochains jours", a précisé en soirée le médecin de l'équipe Adrian Rotunno, dans un communiqué de l'équipe labellisée WorldTeam.
    "Énormément déçu"
    Le coureur lui-même a précisé être "énormément déçu" par cette fracture. "L'équipe a été fantastique aujourd'hui", a-t-il précisé. "Ils ont exécuté à la perfection ce que nous voulions faire ce matin. J'ai le sentiment que j'étais en bonne position pour gagner, et le fait de perdre cela, et d'avoir à quitter le Tour, une course autour de laquelle j'ai construit toute ma carrière, est vraiment triste", conclut amèrement le sprinter, qui ajoute cependant qu'il "regardera la course à la télévision", impatient de voir ses coéquipiers "porter haut le drapeau de l'Afrique du Sud", où est basée l'équipe Dimension Data.




    Exclusion de Peter Sagan: son équipe va en appel

    L'équipe Bora-Hansgrohe a décidé d'aller en appel de l'exclusion de son coureur, le Slovaque Peter Sagan, exclu du Tour de France pour "sprint irrégulier" à l'arrivée de la 4e étape à Vittel, a annoncé la formation du champion du monde mardi soir.
    "L'équipe n'est pas d'accord avec la décision et proteste officiellement", a communiqué Bora-Hansgrohe. Dans un sprint chaotique, le Slovaque Peter Sagan a joué des coudes provoquant la chute du Britannique Mark Cavendish à 150m de la ligne d'arrivée.

    Cavendish abandonne
    Si le champion du monde a été exclu par les organisateurs, le Britannique s'est relevé avec des blessures à l'épaule et aux mains. Les examens médicaux ont démontré que Cavendish souffrait d'une fracture à l'épaule qui l'oblige à renoncer à poursuivre le Tour de France.





    Pourquoi le jury a mis deux heures pour exclure Sagan

    Stupeur au Tour de France: Peter Sagan a été exclu de la course après avoir donné un coup de coude à Mark Cavendish, qui a lui-même dû déclarer forfait. Le champion du monde paie au prix fort son écart de conduite, alors qu'il avait d'abord été rétrogradé à la dernière place tout en perdant ses points pour le maillot vert. Une décision lourde de conséquences après une longue discussion des membres du jury. Comment en est-on arrivé là?
    A peine la ligne d'arrivée franchie, alors que Mark Cavendish soignait toujours ses blessures, Peter Sagan a été directement désigné comme responsable de la chute. "Il pense qu'il est le roi", a taclé André Greipel. "Mais il doit respecter les règles comme tout le monde. Ce n'est pas parce qu'on porte le maillot de champion du monde qu'on peut tout se permettre! Il m'avait déjà fait quelque chose de la sorte lors du sprint intermédiaire d'hier (ndlr, lisez lundi). Je pense qu'il ne rend pas honneur à son maillot arc-en-ciel de cette manière. Je pense que tout le monde comprendrait pourquoi je suis fâché en voyant les images de cette action."
    Le champion du monde s'est condondu en excuses. "Je ne savais pas que Cavendish se trouvait derrière moi", a-t-il expliqué. "Mark est arrivé très rapidement et je n'ai pas eu assez de temps pour me déporter sur la gauche. Je n'ai commis aucune faute".

    Deux heures de discussion
    Pourtant, les organisateurs de la Grande Boucle, en revoyant les images, ont décidé de le rétrograder à la dernière place de l'étape, tout en lui retirant tous les points glanés dans la course au maillot vert, dont il était le grand favori.
    Mais ce n'est que vers 19h, soit deux heures après l'arrivée, que le jury du Tour de France décidera finalement d'exclure le Slovaque. "Le jury des commissaires a pris la décision de disqualifier Peter Sagan", s'est exprimé Philippe Mariën, le président belge du jury. "Il a mis plusieurs de ses collègues sérieusement en danger dans les dernièrs mètres du sprint à Vittel. Nous appliquons l'article 12.1.04 du règlement de l'UCI. Il stipule qu'en cas de comportement inadéquat lors d'un sprint, un coureur peut être exclu de la course".
    Pour la défense de Sagan, plusieurs responsables de l'équipe Bora-Hansgrohe avaient argumenté devant le jury. Principalement son entraîneur, Patxi Vila, qui était prêt à se satisfaire d'un déclassement dans l'étape et cherchait surtout à éviter la disqualification, une sanction jugée "trop sévère".
    L'examen répété des images TV, semblant montrer un geste intentionnel et soulignant un comportement dangereux, a permis aux commissaires de conclure en défaveur du champion du monde.

    "On avait pourtant prévenu"
    Les caméras de Sporza ont réussi à obtenir un commentaire plus précis de Philippe Mariën, qui a justifié cette décision qui a fait l'effet d'une bombe. "Le fait que ce soit Sagan, cela ne change rien. Cette sanction me semble correcte et adapatée. Nous avons longtemps discuté et cela n'a pas été une décision facile. Ce n'est pas contre la personne. Que ce soit Sagan, Cavendish ou n'importe qui, il s'agit des faits. Nous sommes au début du Tour de France. La semaine dernière, j'avais averti les leaders des équipes que nous serions très attentifs aux sprints. Nous pouvons désormais élargir nos pouvoirs. C'est ce qui s'est passé. Il y a peu de sprints où rien ne se passe. Mais là, c'est fait exprès et c'est presque un coup direct".


    Dernière modification par chenoui70 ; 05/07/2017 à 08h53.
    demo geant 2500 hd new__demo T 800 tiger full hd__vu+__dreambox


  2. # ADS
    Cyclisme
    Ich'har Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Localisation
    Monde des annonces
    Messages
    Plusieurs
     
  3. #122
    Date d'inscription
    mars 2014
    Localisation
    algerie
    Messages
    7 003
    Thanks
    3
    Total, Thanks 12 913 fois
    Pouvoir de réputation
    88

    Re : Cyclisme

    D'abord fâché, Greipel présente ses excuses à Sagan

    Visiblement fâché après l'arrivée à Vittel, André Greipel n'avait pas mâché ses mots envers Peter Sagan. Après avoir revu les images, le sprinteur de la formation Lotto-Soudal a tenu à présenter ses excuses au Champion du Monde.
    "Parfois, je devrais regarder les images avant de parler. Mes excuses à Peter Sagan, la décision des juges est trop sévère." C'est par ses mots, qu'André Greipel a souhaité modérer les propos qu'il avait tenus quelques heures plus tôt, à peine la ligne franchie.
    Car à Vittel, le gorille de Rostock n'y était pas allé avec le dos de la cuillère. "Je suis en colère", avait-il dit. Avant d'ajuter: "Ce n'est pas parce qu'il est double champion du monde qu'il a le droit de poser des gestes interdits (...) Sagan se prend pour le roi qu'il n'est pas". Des propos assez durs que Greipel a donc voulu modérer une fois les images revues.
    Les anciens donnent leur avis
    Et il n'est pas le seul à prendre la défense de Peter Sagan. D'autres sprinters (ou anciens sprinters) lui ont apporté leur soutien, estimant que la décision d'exclure Sagan était rop sévère. C'est le cas notamment de Robbie Mc Ewen, qui a lui aussi fait le bonheur de l'équipe Lotto en son temps. Sur Twitter, l'Australien a également manifesté son désaccord avec la décision des commissaires. "Je ne suis pas d'accord avec l'expulsion (...) Disqualifié de l'étape, ok, mais mis dehors du Tour!?! NON.
    Même si d'autres, comme Tom Boonen, ont plutôt tendance à approuver la décision du jury. Dans les colonnes du Laatste Nieuws, le jeune retraité a donné son avis. Et pour lui, "l'exclusion était la seule bonne décision (à prendre)", "Sagan a commis une faute", il devait être sanctionné.
    On le voit, les avis sont très partagés face à la décision des commissaires de mettre Peter Sagan hors de la Grande Boucle. Et ce fait de course risque bien de faire couler encore beaucoup d'encre d'ici à l'arrivée à Paris, le 23 juillet prochain.

    demo geant 2500 hd new__demo T 800 tiger full hd__vu+__dreambox


  4. #123
    Date d'inscription
    mars 2014
    Localisation
    algerie
    Messages
    7 003
    Thanks
    3
    Total, Thanks 12 913 fois
    Pouvoir de réputation
    88

    Re : Cyclisme

    Triomphe de Fabio Aru au sommet de la Planche des Belles Filles

    L'arrivée à la Planche des Belles Filles était attendue comme le premier moment fort du Tour de France, l'étape aura répondu aux attentes. C'est le champion d'Italie Fabio Aru qui a été le premier à se découvrir, il n'a jamais été repris. Il s'impose devant Dan Martin et Chris Froome qui s'empare du maillot jaune.
    Dès les premiers kilomètres de l'étape, un groupe d'hommes avait décidé de tenter le coup. Ce sont sept coureurs qui ont pris l'échappée du jour, parmi lesquels trois Belges: Philippe Gilbert, Jan Bakelants et Thomas De Gendt. Mais aussi du beau monde comme Thomas Voeckler, Dylan Van Baarle ou Edvald Boasson Hagen.
    Mais les BMC, de Richie Porte, avaient fait de cette étape un objectif et n'ont jamais laissé le champs libre à l'échappée du jour. L'avance des hommes de tête n'a jamais dépassé 2 minutes 30. Insuffisant pour espérer se disputer la victoire en haut de la Planche des Belles Filles. Au pied de la dernière difficulté, Jan Bakelants et Philippe Gilbert ont malgré tout tenté leur va-tout, en faussant compagnie à leurs compagnons d'infortune.
    Mais la marge était trop faible. Dès les premiers lacets de la Planche des Belles Filles, l'allure s'est accélérée dans le peloton des favoris sous l'impulsion des Sky de Froome et Thomas. C'en était trop pour les deux Belges qui ont vu les favoris les déposer à 4 km de l'arrivée.
    Et c'est le Champion d'Italie, Fabio Aru qui a été le premier à tenter sa chance dans la montée finale.


    demo geant 2500 hd new__demo T 800 tiger full hd__vu+__dreambox


Page 13 sur 13 PremièrePremière ... 3111213

Les tags pour cette discussion

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •