Page 7 sur 7 PremièrePremière ... 567
Affichage des résultats 61 à 66 sur 66
  1. #61
    Date d'inscription
    juin 2015
    Messages
    5 580
    Thanks
    1 432
    Total, Thanks 8 397 fois
    Pouvoir de réputation
    56

    Re : Les Enjeux / Droits TV

    Droits TV Handball (2019-2023) : beIN SPORTS parti pour rester ?



    La Ligue Nationale de Handball avait lancé une consultation au début de l’été.

    A l’occasion de la rentrée du championnat de France, la Lidl Starligue ce mercredi, le Midi Libre révèle le contenu des discussions. Sans surprise, beIN SPORTS, diffuseur actuel, semble être le seul acteur payant en lice.

    100% du championnat retransmis
    Pour ce qui est de l’aspect financier, les clubs ne devraient pas voir les 10 millions d’euros que touche le basket français évoqués par Olivier Girault lors de sa campagne électorale pour accéder au poste de président de la LNH. Il déclarait alors auprès du site HandNews « Le contrat des droits télé signé par le basket a été un accélérateur dans ma réflexion. Je me suis dit : mais comment est-il possible qu’ils aient 6 millions d’euros de plus que nous alors que nous sommes plus visibles et que les attentes nous concernant sont plus fortes ? ». La somme de 4 millions d’euros par saison actuellement perçue devrait rester stable, laissant le championnat français au même niveau que son voisin allemand qui a signé l’an dernier avec Sky.La principale avancée obtenue serait la diffusion intégrale de la Lidl Starligue sur les antennes de beIN, bien au delà des 2 affiches par journée du contrat actuel. Il faut dire que beIN dispose de place dans ses grilles en semaine du fait de la perte des Coupes Européennes de football. La chaine sportive consentirait de fait par ailleurs à augmenter ses moyens techniques mis à disposition du championnat.Des affiches diffusées gratuitement ?Pour mettre en oeuvre la quête de visibilité désormais assumée par Olivier Girault dans les colonnes de Midi Libre, un acteur en clair devrait être mis à contribution. beIN SPORTS aurait ainsi consenti la diffusion d’affiches en clair. Aucune précision n’a été apportée concernant la régularité de ces diffusions ni les chaines impliquées dans les négociations.On peut cependant penser au réseau de chaines locales Vià avec qui beIN a testé la diffusion du derby Montpellier/Nîmes en avril dernier. Ou pourquoi pas à la chaine l’Équipe, désormais diffuseur de la Coupe de France.En terme de visibilité, une plateforme web pour la Proligue (D2) serait par ailleurs promise par beIN.Les négociations étant toujours en cours, il faudra patienter plusieurs mois avant toute officialisation pour voir quels seront les détails du nouveau deal. Reste que la philosophie des prochaines saison semble être au développement économique indirect par un gain de visibilité positif en terme de droits marketing, et une fidélité accrue des supporters tout au long de la saison.En attendant les nouveautés de la rentrée 2019, les suiveurs de la discipline ont cette année un nouveau rendez-vous avec Handgar, tous les vendredis sur le site internet de beIN SPORTS et sur les réseaux sociaux. Thomas Villechaize reviendra chaque semaine en compagnie d’un journaliste de la chaine sur la journée de Starligue achevée et sur le week-end de Coupe d’Europe en perspective.

    **Contenu caché: Cliquez sur Thanks pour afficher. **
    XIAOMI MI BOX MDZ 16-AB V 8.0>> IPTV EXTREME V.82 / MS IPTV MAGSAT

    IMPORTANT

    mettre un avatar et une signature

    Présentation type à respecter

    Présentation Obligatoire pour tout nouveau membre

  2. # ADS
    Les Enjeux / Droits TV
    Ich'har Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Messages
    Plusieurs
     
  3. #62
    Date d'inscription
    juin 2015
    Messages
    5 580
    Thanks
    1 432
    Total, Thanks 8 397 fois
    Pouvoir de réputation
    56

    Re : Les Enjeux / Droits TV

    Droits TV : BeIN Sports prolonge la liga jusqu’en 2021.

    Sans surprise, BeIN Sports reste le diffuseur de la Liga en France. La chaîne a renouvelé les droits pour les trois prochaines années. La Liga avait lancé la consultation pour plusieurs territoires européens dont la France et le Royaume Uni.

    Selon le journal L’Equipe, la facture va grimper de 4 millions d’euros par rapport au précédent contrat à 30 millions d’euros au total par saisons. Une hausse raisonnable qui résulte de l’absence de concurrents sérieux. Alors que Canal+ n’a pas formulé d’offres, celle de SFR a été jugé insuffisante.

    Il s’agît d’un droit emblématique pour la chaîne payante qui confirme à ceux qui pouvaient en douter qu’elle reste un acteur offensif sur le marché des droits.

    Cette saison, BeIN Sports avait largement renforcé son dispositif autour du championnat espagnol avec un volume de retransmissions amplifié ou la diffusion de match en version originale sur les canaux max. Le classico a par ailleurs battu son record d’audiences sur l’antenne de BeIN le 23 décembre dernier avec un million de téléspectateurs à partir de 13h.

    Une nouvelle phase d’attributions concernera début février des territoires en Asie, Océanie et d’autres en Europe dont l’Italie et le Portugal.

    **Contenu caché: Cliquez sur Thanks pour afficher. **







    Droits TV : beIN SPORTS conserve la Copa del Rey




    Le groupe sportif a renouvelé les droits des rencontres de la Coupe d’Espagne.Alors que quelques diffusions début novembre de rencontres des 16e de finale aller de la compétition avaient mis la puce à l’oreille, sans que cela ne confirme alors toute acquisition, beIN SPORTS a fait savoir la semaine dernière que le groupe avait renouvelé les droits de cette compétition.La durée du contrat n’a pas été précisée, à priori 3 ou 4 ans. Ce nouveau contrat correspond parfaitement au périmètre du précédent. Autrement dit, la finale et la Supercoupe d’Espagne, vendues séparément, en sont exclues. Ces droits jusqu’à présent propriété de Canal+ seront commercialisés dans les prochains mois.Les antennes de beIN pourront donc être mieux remplies en semaine, alors que les droits de la Coupe d’Allemagne (jusqu’à présent beIN) et de la Coupe d’Italie (Eurosport) n’ont toujours pas trouvé d’acquéreur sur notre territoire.

    **Contenu caché: Cliquez sur Thanks pour afficher. **
    XIAOMI MI BOX MDZ 16-AB V 8.0>> IPTV EXTREME V.82 / MS IPTV MAGSAT

    IMPORTANT

    mettre un avatar et une signature

    Présentation type à respecter

    Présentation Obligatoire pour tout nouveau membre

  4. #63
    Date d'inscription
    juin 2015
    Messages
    5 580
    Thanks
    1 432
    Total, Thanks 8 397 fois
    Pouvoir de réputation
    56

    Re : Les Enjeux / Droits TV

    Droits TV : beIN SPORTS reste diffuseur officiel des équipes de France de Handball

    La chaîne sportive prolonge son bail avec la fédération pour quatre saisons.

    Si l’investissement de beIN SPORTS dans le Handball remonte à ses premières années, le partenariat avec la fédération française pour la diffusion des matchs à domicile des équipes de France masculine et féminine est l’un des plus récents. Ainsi, la chaîne avait succédé en 2015 au groupe Canal, son contrat signé en 2013 ayant alors été remis en cause par la fermeture de Sport+. Le groupe beIN qui diffusait alors les bleus via quelques rencontres disputées à l’étranger et grâce au championnat du monde au Qatar, obtenait la mainmise sur les matchs des experts et des championnes du monde.

    Le contrat signé en 2015 est récemment arrivé à son terme. Son renouvellement a été annoncé ce mardi en marge de la présentation de la Maison du handball et à quelque jours du championnat du monde. La négociation a eu lieu alors que la concurrence payante est peu vive concernant ce type de droits, ce qui s’est donc fait à la faveur de beIN. Cependant, la fédération, après avoir vendu la Coupe de France au groupe L’Équipe pour 3 saisons l’an dernier, a obtenu deux avantages.

    La fédération aura la possibilité d’interrompre le contrat dans 2 ans

    En premier lieu, le contrat signé n’est pas exclusif. L’ayant droit est libre de commercialiser les rencontres auprès d’éventuels diffuseurs gratuits potentiellement intéressés, dans la veine de l’accroissement progressif de la diffusion de ce sport en clair. Depuis quelques mois, beIN a pris l’habitude d’inclure parfois des matchs de préparation au sein des sous licences en clair de compétitions internationales. Le groupe L’Équipe a par ailleurs réussi à diffuser un match des bleus l’automne dernier en profitant de la non-centralisation des droits des rencontres jouées à l’extérieur.

    Le contrat dont le montant ne semble pas avoir été revalorisé, loin de là, offre en second lieu à la fédération une porte de sortie en 2020, si le contexte s’avère plus propice pour faire jouer la concurrence.

    Ce deal permet ainsi à beIN SPORTS de conserver une large visibilité sur ce sport après avoir signé les championnats du monde jusqu’en 2025 et alors que le verdict pour le championnat de France sur la période 2019-2023 se fait toujours attendre sans véritable suspense. Les prochains dossiers à traiter concerneront certaines compétitions à partir de 2020 avec les droits des Coupes d’Europe de clubs dont les formats vont évoluer et des Championnats d’Europe, toutes deux organisées par l’EHF.

    **Contenu caché: Cliquez sur Thanks pour afficher. **
    XIAOMI MI BOX MDZ 16-AB V 8.0>> IPTV EXTREME V.82 / MS IPTV MAGSAT

    IMPORTANT

    mettre un avatar et une signature

    Présentation type à respecter

    Présentation Obligatoire pour tout nouveau membre

  5. #64
    Date d'inscription
    juin 2015
    Messages
    5 580
    Thanks
    1 432
    Total, Thanks 8 397 fois
    Pouvoir de réputation
    56

    Re : Les Enjeux / Droits TV

    Canal+ et RMC Sport diffuseront la Premier League à la rentrée.




    La requête du groupe français a été acceptée par la ligue anglaise.On savait depuis plusieurs mois que Canal+, qui a obtenu en novembre dernier l’exclusivité des 3 prochaines saison du football anglais, avait réalisé une demande auprès de la Premier League afin de réaliser une sous-licence d’une partie des rencontres auprès de RMC Sport, diffuseur depuis 2016.C’est chose faite, puisque le groupe Vivendi vient d’annoncer par voie de presse que Canal+ ne serait pas le seul diffuseur des clubs anglais la saison prochaine et jusqu’en 2022.Dans les faits, Canal+ et RMC Sport diffuseront l’ensemble des 380 matchs de la Premier League, dont une partie en direct. Les détails n’ont pas été précisés, mais à priori, chaque match en direct sur une chaine le sera également sur l’autre.Les détails financiers de l’opération ne sont également pas connus. Pour rappel, après l’inflation lors du cycle 2016-2019 et les 120M€ annuels déboursés par RMC, Canal+ a proposé un montant en retrait, autour de 100M€ pour les trois saison à venir. L’addition finale sera donc réduite de moitié chez les deux concurrents.Mais ce deal pourrait ouvrir la voie à d’autres hypothèses, alors que ces acteurs ne disposeront pas, à priori, de Ligue 1 sur leurs antennes entre 2020 et 2024. Un deal similaire pourrait être envisagé dans l’autre sens, avec la cession de rencontres des coupes UEFA (Ligue des Champions, Europa League) par RMC Sport qui détient encore deux saisons de droits.Une autre échéance est par ailleurs prévue, avec la mise sur le marché à venir des droits de la Ligue des Champions sur la période 2021-2024. Le calendrier habituel du cycle médias plaide pour un appel d’offres au printemps 2020, mais selon l’Équipe, la France pourrait lancer cette fois-ci les hostilités avec une échéance anticipée à l’automne 2019, du fait de l’arrivée de Mediapro à l’été 2020. Il n’est donc pas inenvisageable que les deux concurrents deviennent alliés face aux prétentions de beIN SPORTS et de Mediapro.

    **Contenu caché: Cliquez sur Thanks pour afficher. **





    JO 2020 : Canal+ souhaiterait revendre ses droits.





    A un peu plus d’un an de la compétition planétaire, les intentions de Canal+ concernant les Jeux Olympiques ne seraient pas certaines.C’est une information plutôt inattendue que dévoile le quotidien L’Équipe dans son édition du jour. Le groupe Canal+ souhaiterait en effet se débarrasser de certains droits déjà acquis.On connaissait l’existence d’une demande de rétrocession de certaines rencontres de Premier League à RMC Sport afin d’alléger la facture ou d’obtenir une contrepartie telle que des matchs de Ligue des Champions. Au sujet des Jeux Olympiques qui auront lieu à l’été 2020 à Tokyo, ce seraient principalement les importants coûts de production relatifs à l’évènement qui justifieraient la décision.Des coûts de production jugés trop chersIl faut dire que la diffusion de nombreux sports en simultané implique la mobilisation de l’intégralité de la rédaction et des services techniques durant deux semaines, avec par ailleurs une diffusion de nuit pour une fin des épreuves en milieu de l’après-midi. A cela s’ajoutent les importants frais de transports. Une raison implicite pourrait également être la volonté du groupe de se positionner sur l’Euro 2020 qui aura lieu quelques semaines plus tôt et nécessitera également d’importants moyens de production du fait des nombreux lieux de compétition.Pour rappel les droits des JO 2020 font partie d’un ensemble de 4 éditions, entre 2014 et 2020, acquises en 2011 par le groupe France Télévisions pour un montant total estimé à 140M€ à l’époque. L’entité publique a conservé l’exclusivité des Jeux hivernaux de 2014 et 2018 mais a souhaité en 2015 dans une logique d’économie sous-licencier les éditions 2016 et 2020. Canal+ avait alors acquis ces droits, pour un montant inconnu.Qui pourrait-être intéressé ?Quelques semaines plus tard, le groupe Discovery, qui détient Eurosport, annonçait la signature d’un contrat à l’échelle européenne auprès du CIO. Contre un chèque global de 1,3 milliard d’euros, le groupe devenait le diffuseur principal des jeux sur le continent entre 2018 et 2024. En France, le deal ne concerne que les éditions 2022 et 2024. Il y a deux semaines, France Télévisions a obtenu auprès de Discovery les droits exclusifs en clair de ces deux compétitions, dont la très attendue édition 2024 de Paris, pour un montant tenu secret.Dans la démarche du groupe Canal, Eurosport fait donc figure de favori, bien que chaque dépense demeure sous-pesée au sein de la chaine, comme dans l’intégralité d’un secteur extrêmement fragmenté. Cependant, la France est le seul territoire européen sur lequel les droits de cette édition ne sont pas acquis pour le groupe. Par ailleurs, des investissements sont déjà prévus pour assurer une couverture francophone sur Eurosport Belgique. Des économies d’echelle sur place seraient également possibles, rendant la dépense plus intéressante.L’autre acquéreur qui pourrait être intéressé est beIN SPORTS, qui en 2012 avait diffusé les compétitions de sports collectifs.Du fait de l’importance du dispositif à mettre en œuvre, une revente devra se faire rapidement, pour permettre au diffuseur payant de se préparer correctement, alors que l’avenir du pôle sports de Canal+, dépourvu de Ligue 1 et Ligue 2 entre 2020 et 2024, s’écrit toujours plus en pointillés au fur et à mesure qu’approche l’échéance.

    **Contenu caché: Cliquez sur Thanks pour afficher. **
    XIAOMI MI BOX MDZ 16-AB V 8.0>> IPTV EXTREME V.82 / MS IPTV MAGSAT

    IMPORTANT

    mettre un avatar et une signature

    Présentation type à respecter

    Présentation Obligatoire pour tout nouveau membre

  6. #65
    Date d'inscription
    juin 2015
    Messages
    5 580
    Thanks
    1 432
    Total, Thanks 8 397 fois
    Pouvoir de réputation
    56

    Re : Les Enjeux / Droits TV

    Bataille féroce pour l'acquisition des droits de la CAN-2019.

    La CAN-2019, qui va se dérouler en Egypte risque d'être loin des écrans africains et particulièrement algériens. Alors que les chaînes publiques peinent à acquérir les droits, les chaînes de télévision privées ont du mal à acquérir les droits de diffusion en clair, de la coupe d'Afrique des nations, à cause de leurs coûts trop élevés. L'Union africaine de radiodiffusion (UAR) a fixé des prix qui rendent impossible l'obtention des sous-licences des droits de diffusion, en clair, par le service privé. Pourtant, le choix de l'UAR pour ces droits en clair était censé les rendre plus accessibles.Selon certaines sources, 280 matchs coûteraient 1,2 million d'euros, qui était le prix avant que le format de la compétition ne change, à 1,5 million d'euros, le prix actuel pour une chaîne voulant une sous-licence», a-t-il déclaré. Selon toujours les mêmes sources, la Confédération africaine de football (CAF) demande juste que l'UAR lui reverse 22 millions de dollars (environ 19,5 millions d'euros) pour les droits de la CAN-2019. Ce montant peut être facilement atteint si on demande aux chaînes publiques et privées d'un pays de fournir ensemble le prix demandé pour une seule chaîne, les 1,5 million d'euros par exemple. Ainsi, les chaînes privées présentes à la conférence ont convenu de s'associer pour travailler, en collaboration, avec les diffuseurs publics, à rendre les coûts des compétitions sportives africaines plus accessibles. A deux mois du début de la compétition en Egypte, une vingtaine de pays aurait déjà acquis l'exclusivité, en Afrique subsaharienne. La région Mena, dont dépend l'Algérie, est soumise à un autre régime commercial. A près d'un mois du début de la coupe d'Afrique des nations (CAN) 2019, prévue en Egypte, une vingtaine de pays ont déjà acquis les droits de retransmission de la compétition, prévue du 21 juin au 19 juillet, selon une source proche de l'Union africaine de radiodiffusion (UAR), sans vouloir citer les noms des pays.L'Union est, depuis fin avril dernier, détentrice exclusive des
    droits TV des Can 2019 et 2021 pour l'Afrique subsaharienne, suite à une décision du Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF). A l'issue d'un appel d'offres lancé par l'UAR, juste après, la Radio télévision sénégalaise (RTS) ou encore la RTG de Guinée Conakry, ont récemment annoncé être détentrices exclusives des droits TV auprès de l'UAR.A noter que l'Union organise un séminaire en collaboration avec la Caf à partir de demain, à Dakar. Cette rencontre de trois jours sera l'occasion pour les deux parties d'échanger sur «l'exploitation et la commercialisation des droits TV de ladite compétition et d'autres de la CAF». «La rencontre de Dakar préside de la volonté de l'Union africaine de radiodiffusion de mieux outiller les responsables de ses organismes membres? en vue d'une meilleure exploitation commerciale et juridique des droits de la coupe d'Afrique des nations qui lui ont été attribués par le Comité exécutif de la CAF, en avril 2019», précise le communiqué. Avec 17 pays représentés, pour une trentaine de participants, ce séminaire devrait permettre aux deux parties de prendre les devants, afin d'assurer une bonne exploitation et une meilleure commercialisation des droits des différentes compétitions de l'instance africaine.

    **Contenu caché: Cliquez sur Thanks pour afficher. **
    XIAOMI MI BOX MDZ 16-AB V 8.0>> IPTV EXTREME V.82 / MS IPTV MAGSAT

    IMPORTANT

    mettre un avatar et une signature

    Présentation type à respecter

    Présentation Obligatoire pour tout nouveau membre

  7. #66
    Date d'inscription
    juin 2015
    Messages
    5 580
    Thanks
    1 432
    Total, Thanks 8 397 fois
    Pouvoir de réputation
    56

    Re : Les Enjeux / Droits TV

    Droits TV : Quels diffuseurs en France pour l’Euro 2020 ?



    A précisément un an de la compétition continentale, les diffuseurs en France des matchs des champions du monde et vice champions d’Europe demeurent toujours inconnus. En coulisses, l’UEFA et les diffuseurs s’activent pour trouver une issue à la complexe équation financière à résoudre.

    C’est un véritable paradoxe : La France est championne du Monde et Vice-championne d’Europe de football. Pourtant, nous ne connaissons pour l’heure pas les chaines qui auront la possibilité de réaliser des audiences extraordinaires grâce aux prouesses des coéquipiers d’Hugo Lloris.Une situation qui n’est pas sans rappeler l’Euro 2012. Il avait alors fallu attendre le début de l’année de l’édition pour que le nouvel acteur beIN SPORTS ne vienne décanter les tractations, et parvienne à produire une annonce officielle de vente des droits.Cette année, la situation sportive est diamétralement opposée à celle de 2011 plombée par les conséquences du désastreux mondial en Afrique du Sud 2010. Les explications sont plutôt extra-sportives et à trouver du côté d’acteurs extrêmement frileux.Des négociations au gré à gréAu printemps 2018, l’UEFA a réalisé la procédure classique d’appel d’offres permettant de tâter le marché, et dans le meilleur des cas d’attribuer les droits au regard des offres ou suite à de rapides négociations. Il n’en a rien été et les 5 offres reçues ont été immédiatement rejetées comme le rapportait L’Équipe.Depuis, l’instance discute directement auprès des acteurs intéressés pour obtenir un accord de diffusion à un prix satisfaisant pour l’instance, largement au delà des 100 millions d’Euros.

    Il convient de rappeler que l’apport de beIN SPORTS s’est avéré particulièrement positif pour toutes les parties. La chaine payante a permis à TF1 et M6 de diminuer en 2012 considérablement leur investissement financier qui s’est avéré catastrophique en 2008 (3 matchs de poules de l’équipe de France diffusés pour une élimination).En 2016, le passage de la compétition à 51 matchs a permis à l’UEFA d’augmenter ses revenus à un niveau tout juste convenable assuré à nouveau par le chèque de 60M€ de beIN SPORTS, par la suite réduit par le biais d’une sous-licence de 11 rencontres à TF1.Sur le clair : bis répétita ?TF1 et M6 font ainsi cause commune depuis 2008 pour négocier les droits de l’Euro. Et même si TF1 n’a pas pu diffuser la finale en France en 2016, l’entente de circonstance est toujours active. Le dernier exemple concernant également l’UEFA avec les droits de l’équipe de France et des matchs des trêves internationales répartis désormais équitablement entre les deux premières chaines privées du pays.Dans le même temps, France Télévisions, qui a déposé une offre peu ambitieuse lors de la consultation de l’an passé, n’est clairement pas dans l’optique de diffuser la compétition. Le groupe public, absent depuis 2010 des compétition internationales de football masculin, se concentrera l’été prochain sur les Jeux Olympiques de Tokyo. Les budgets des sports sont désormais fixés sur le long terme avec la prise en compte de l’achat des JO 2024 à Paris, la perte souhaitée de la Coupe de la Ligue en 2020 et alors qu’il faudra renégocier Roland Garros pour l’édition 2021.De fait, TF1 et M6 devraient sauf cataclysme diffuser la compétition. La question financière demeure la principale épine dans ce dossier, puisque cette édition dans toute l’Europe va multiplier les frais de production par le nombre de pays hôtes aux quatre coins du continent.Qui assumera le plus gros de la facture ?Mais c’est surtout le diffuseur payant qui pose question. En effet, beIN SPORTS ne semble plus autant disposé qu’en 2012 à venir soutenir des chaines gratuites désireuses de limiter leurs dépenses. Les investissements qataris en France sont plus calculés et l’enjeu stratégique de cette compétition est bien différent d’un Euro en France ou d’un Mondial au Qatar, par ailleurs déjà acquis aux côtés de TF1. Enfin, il faut rappeler que la chaine n’a pas apprécié d’être évincée par RMC Sport des droits des coupes d’Europe de clubs pour quelques dizaines de millions d’euros, et que le nouveau contrat de Ligue 1 qui entrera en vigueur à l’été 2020 marquera un tournant pour la chaine, avec deux matchs par journée seulement, mais des affiches de meilleure facture pour un prix en hausse.Car c’est bien le séisme autour des droits de la Ligue 1 qui alimente l’incertitude de l’ensemble des acteurs payants du secteur. Canal+ devra à priori faire face en 2020 à la perte totale des droits du football français sur ses antennes. Mediapro de son côté ne donne pour l’heure aucun signe de son arrivée attendue à l’été 2020. A la façon de beIN SPORTS en 2012, l’Euro pourrait très bien permettre de lancer la chaine à son ouverture. Mais l’incertitude plane toujours à propos du modèle économique du futur grand argentier du football français.De fait, une consolidation du secteur est toujours fort envisageable, mais pourrait ne pas intervenir avant début 2020, suite à l’appel d’offres concernant les Coupes européennes sur la période 2021-2023 et annoncé pour l’automne 2019.Enfin, il faudra que le couplage des propositions financières des acteurs payants et gratuits convienne à l’objectif de l’UEFA pour que le deal se réalise. La résolution de l’équation devrait prendre plusieurs mois encore, sans que l’on puisse savoir si l’issue proviendra de la fougue d’un acteur payant ou d’un effort consenti du côté du gratuit. A moins que l’opportunité de sécuriser dans le même temps l’édition 2024 finisse par convaincre les plus réticents à la dépense.
    Et à l’étranger … on pense déjà à 2024
    Heureusement pour l’UEFA, la France est le seul bonnet d’âne parmi les grands marchés européens. Chez nos voisins, et c’est à souligner, les diffuseurs sont déjà connus. Au Royaume-Uni, on prend les mêmes et on recommence. Il faut dire que le duo BBC/ITV a signé en 2015 les droits pour les deux éditions 2016 et 2020. Le flair a d’autant plus été bon que le stade de Wembley accueillera les demi-finales et la grande finale de la compétition.En Italie, c’est le duo composé de la Rai et de Sky qui diffusera la compétition, comme en 2016 également. L’an dernier, Mediaset avait créé la surprise en récupérant les droits de la Coupe du Monde en l’absence de Squadra Azzurra. En Espagne, comme en 2016 et 2018, c’est Mediaset qui est détenteur des droits pour ses chaines Cuatro ou Telecinco.En Allemagne enfin, les chaines publiques ARD et ZDF seront à nouveau de la partie comme elles en ont l’habitude. Pour elles, l’objectif est à plus long terme. L’UEFA vient en effet de lancer un appel d’offres sur ce marché pour les droits de l’Euro 2024, une compétition prévue sur le territoire. Le diffuseur hôte pourrait ainsi être connu dès le 9 juillet prochain, date de remise des plis.

    **Contenu caché: Cliquez sur Thanks pour afficher. **
    XIAOMI MI BOX MDZ 16-AB V 8.0>> IPTV EXTREME V.82 / MS IPTV MAGSAT

    IMPORTANT

    mettre un avatar et une signature

    Présentation type à respecter

    Présentation Obligatoire pour tout nouveau membre

Page 7 sur 7 PremièrePremière ... 567

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •