PDA

Voir la version complète : Algèrie Télécom



gfm26
13/12/2012, 13h46
Algérie telecom: 15 ans de prison


Affaire Algérie Télécom: 15 ans de prison ferme à l’encontre d’un ex-cadre dirigeant
Wed, 12 Dec 2012 14:00:04 +0100
Une peine de prison de 15 ans, assortie d’une amende de 4 millions de DA, a été prononcée mardi par la chambre pénale près la Cour d’Alger à l’encontre de l’ex-cadre d’Algérie Télécom (AT), Mohamed Boukhari et l’homme d’affaire algéro-luxembourgois, Mejdoub Chani poursuivis "pour corruption et blanchiment d’argent" au préjudice d’AT.

Les deux sociétés chinoises ZTE Algérie et Huawei Algérie, spécialisées dans les équipements d’accès à internet ont, quant à elles, écopé en tant que personnes morales, d’une amende d’un million de DA et d’une interdiction de marchés publics pour une période de deux ans "pour versement de pots-de-vin".Lors de son réquisitoire, le parquet avait requis une peine de vingt ans de prison ferme assortie d’une amende de huit millions de dinars à l’encontre les deux prévenus.

Il avait également requis une amende de trois millions de DA contre ces deux sociétés avec une exclusion des marchés publics pour une durée de 5 ans.Une peine de dix huit ans de prison ferme avait été prononcée à l’encontre de Boukhari et Chani, en première instance, par le tribunal Sidi M’hamed qui avait également décidé de saisir les biens de Boukhari au Luxembourg ainsi que le gel de ses comptes bancaires.Le tribunal avait, en outre, condamné par défaut à dix années de prison ferme trois cadres de deux sociétés chinoises ZTE et HUAWEI, à savoir Dong Tao, Chen Zhibo et Xiao Chuhfa pour "trafic d’influence" et des mandats d’arrêts internationaux ont été lancés contre eux.

Concernant les sociétés ZTE et Huawei, le tribunal leur avait infligé une amende de 3 millions DA chacune ainsi que leur exclusion des marchés publics pendant deux ans.Selon l’arrêt de renvoi, l’affaire a éclaté à l’occasion de l’instruction entamée dans le cadre du dossier de l’autoroute est-ouest suite à une commission rogatoire internationale qui a conduit au Luxembourg le juge d’instruction de la 9éme chambre près le pôle judiciaire de Sidi M’Hamed.L’instruction a révélé que Boukhari et Chani avaient perçu de "pots-de-vin" à l’étranger (Luxembourg) en relation avec des transactions douteuses en matière de télécommunications et d’Internet conclues par AT et les deux sociétés chinoises ZTE et Huawei.

Ces deux sociétés chinoises avaient versé en contrepartie de ces transactions avec AT des "commissions" au profit de deux sociétés de consulting appartenant à Boukhari et Chani dans des comptes offshore ouverts au Luxembourg.

Lako
24/11/2013, 12h19
Algerie Télécom innove.

Depuis le 22 , algerie telecom à mis en circulation des cartes prépayées pour l'adsl,plus besoin de ce deplacer pour le paiement de ses factures internes, ces cartes au nombre de 2 l'une a 1004 da pour la 512k et l'autre a 2019 da pour la 1mo, disponible auprès des boutiques djaweb et actel

malouki
24/11/2013, 12h27
Ces carte existent depuis l année dernière a l aéroport boumedienne il sont vendus dans les boutiques de cigarette


Sujet déplacé et fusionné.

Lako
24/11/2013, 12h46
C'est plus pratique de les trouver à cote de chez soi, que de se taper des kilometres pour les avoir, imagine un week end et que ta ligne internet soit coupé pour non paiement

Rafik15
03/04/2014, 23h42
[Algérie Télécom] Fin Du P2P Gratuit En Algérie ?!



http://img11.hostingpics.net/pics/334576q4ndAT.jpg

chers membres, vous vous posez tous des questions sur ce qui se trame chez Algérie Télécom ces derniers jours , certains ont même lié ces perturbations avec les élections présidentielles http://www.android-dz.com/forum/public/style_emoticons/default/smile.png .... on aurait pu croire à ça mais voilà certains ont un bon débit mais quand ils utilisent leur client uTorrent leur débit ne dépasse pas les 10 - 20 ko/s ce n'est donc pas une surcharge habituelle , elle est spéciale , elle vise des protocoles internet précis tel que le P2P.

et si je vous disais qu'on connait déjà la réponse à ces problèmes et même les raisons de ces problèmes ....... les preuves étaient sous nos yeux depuis tout le début , on a juste pas su les interpréter ou tout simplement qu'on y croyait pas tout court.

il y a 3 mois , ici même sur le forum d'Android-Dz, nous avions évoqué l'éventualité qu'Algérie Télécom pourrait envisager à l'avenir de limiter le débit ou de proposer des offres à quota comme la 3G/4G ........

Voici l'article en question : http://www.android-d...n-de-lillimité/ (http://www.android-dz.com/forum/index.php?/topic/449-alg%C3%A9rie-t%C3%A9l%C3%A9com-vers-la-fin-de-lillimit%C3%A9/)

en Effet , c'est dans un entretien au forum de "DKNews" que M. Derradji Samir, Chef de division ingénierie et développement du réseau chez Algérie Télécom,a prononcé ces paroles :

Citation


«17% des internautes s’amusent à télécharger des films, H24 7j/7, avec des logiciels peer to peer (qui permettent de télécharger sans arrêt tous types de documents ou fichiers présents sur les réseaux) consommant ainsi 60% de la bande passante, ne laissant ainsi que 40% de cette même BP aux 83% des clients qui restent, ce qui génère au final un déséquilibre en matière de répartition du flux de la connexion entre les différents abonnées»


ahhh, il a bien mentionné explicitement : Peer To Peer (P2P) , il en a même donné une vague définition comme quoi ça permet de télécharger sans arrêt , il a mis l'accent sur ça , hum ça dérange vraiment AT qu'on télécharge des trucs sur internet dis donc.

Le Meilleur reste à venir , après avoir expliqué les problèmes que rencontre son entreprise , il a donné la solution :

Citation


Pour régler ce problème, Algérie Télécom prévoit de lancer avant la fin de l’année en cours, un nouveau système de segmentation des offres internet, qui lui permettra de proposer à ses anciens et futurs clients des offres facturées en fonction de l'usage, a indiqué en ce sens M. Derradji.

«Les internautes qui abusent du téléchargement de films ou autres contenus web seront dans un futur proche contraint de contracter un abonnement pour les téléchargements»
Oueh on a compris , vous allez faire payer les gens pour qu'ils puissent télécharger sur internet , une sorte de Péage sur l'autoroute de l'information http://www.android-dz.com/forum/public/style_emoticons/default/angry.png

Sauf que cette fois-ci on va pas se laisser faire , pas comme l'arnaque du Wi-fi , vous faites payer une option offerte par le modem en la faisant passé pour un service offert par Algérie Télécom.

Internet est un outil libre et gratuit, et L'ONU l'a même ajouté comme faisant intégralement parti des droits de l'homme , aucune entreprise au monde n'a le droit de faire payer ce qu'on fait avec le web encore moins une entreprise sans scrupules telle qu'Algérie Télécom .......... c'est comme si elle faisait payer l'accès à votre boite mail ou bien l'accès à facebook , c'est la même chose.

Vous remarquerez qu'ils ont été rapides sur ce coup , le projet n'est annoncé qu'en fin d'année et on est même pas à la moitié de l'année http://www.android-dz.com/forum/public/style_emoticons/default/smile.png , d'habitude quand AT lance un projet il prend du retard , mais bon quand il s'agit de faire chier sa clientèle , Algérie Télécom s'en donne tous les moyens !!

Les Amis , je crois que l'offre Idoom , ne va pas durer longtemps "La Tadoom" http://www.android-dz.com/forum/public/style_emoticons/default/biggrin.png

La bonne nouvelle c'est que votre débit va augmenter et vous pouvez même atteindre le débit payé mais ........ vous ne pourrez rien faire avec http://www.android-dz.com/forum/public/style_emoticons/default/sad.png

espérons que ce que je viens de raconter ne va pas se réaliser ....... mais si ça venait à être le cas , on comprendrait par là qu'algérie télécom préfère la solution facile , au lieu de régler le problème , elle l'élimine carrément en interdisant aux gens de télécharger.

Le Téléchargement a toujours fait parti intégrante d'internet, même les pays les plus développés au monde n'ont pas ce problème , en chine ça télécharge beaucoup , en France , Hadopi n'a rien fait contre le piratage malgré un budget de l'état assez conséquent, en amérique également ça télécharge beaucoup, tous ces gens ont un débit très rapide 100 fois le notre et ils ne s'en plaignent pas.

Algérie Télécom , il est temps d'augmenter la Bande Passante internationale et renforcer les liaisons avec de la Fibre , au lieu d'importer des équipements chinois , importez également la main d'oeuvre chinoise qui va avec.

PS : Chers Algériens et abonnés d'AT, vous êtes les seuls décideurs , Algérie Télécom n'a aucun pouvoir face à un peuple uni, sa seule arme c'est l'ignorance des algériens, regardez ce qui se passe dans les autres pays , les opérateurs tremblent devant leurs abonnés, ils n'ont pas le droit de proposer une offre qui ne peuvent pas respecter.

@Bientôt et n'oubliez pas ....... Le combat ne fait que commencer http://www.android-dz.com/forum/public/style_emoticons/default/wink.png




Source :[Algérie Télécom] Fin Du P2P Gratuit En Algérie ?! (http://www.android-dz.com/forum/index.php?/topic/1196-alg%C3%A9rie-t%C3%A9l%C3%A9com-fin-du-p2p-gratuit-en-alg%C3%A9rie/) || Forum Android Algérie : Algérie Télécom (http://www.android-dz.com/forum/index.php?/forum/40-alg%C3%A9rie-t%C3%A9l%C3%A9com/)

intervox
04/04/2014, 00h24
Merci Rafik15 pour ce joli post qui décris bien la situation que vous vivez en Algérie, nous avons vécu en quelques sortent cela
avec la sortit d'HADOPI qui voulait avoir main basse sur tous le téléchargement illégal en France mais cela n'a pas durer car il n'ont
pas eu une grande marge de manœuvre que sur le P2P, ils n'ont jamais eu de monopole sur le téléchargement directe sur un serveur distant où le
Streaming sauf en supprimant le serveur en question mais si celui-ci n'est pas en France ils auront du mal, car il y a plusieurs
moyen de contourner leur système d'autoroute à péages comme tu le résume bien dans ton post, en tout cas pour les utilisateurs
assez débrouillard pourront toujours en profiter tant qu'ils ne coupent pas la connections complètement je dirais ça va, vous inquiétez pas
les moins débrouillards paierons pour les autres et nos "Escro Telecom"où "Téléconne"...lol profiterons d'encaisser des droits de © copyright en quelques
sans les reverser à leurs auteurs, je pense que c'est juste aux yeux du monde qui veulent montrer leur importance sur le sujet car cela fait un moment que nous sommes en tête de liste en piratage.


A+

Lako
04/04/2014, 06h29
Main basse sur la p2p, ils vont payer très cher ce genre de pratique ce mettre a dos les internautes, payer pour un service qui n'existe pas aucune loi ne les autorise a ce genre de pratique ou ne serai ce pas un service rendu a leur copain enturbannes ? Aucune autorité de part le monde n'a osé faire ce que tente de faire AT , ignoble et vulgaire ce procédé pourquoi ne pas interdire tout simplement internet ? Fermer le robinet messieurs on a toujours nos vieux puits pour nous abreuver, nos sources ne tariront jamais

Enzo
04/04/2014, 10h24
Decidement anacronique, les acces a temps limitès sont en voie de disparition partout dans le monde.

Rafik15
04/04/2014, 10h28
Decidement anacronique, les acces a temps limitès sont en voie de disparition partout dans le monde.
ciao rino, tu sais pas que chez nous on avance en arrière !

safir97
04/04/2014, 17h09
ciao rino, tu sais pas que chez nous on avance en arrière !

salam raf

normal, il y en qui marchent avec les pieds et d'autres avec les mains.....d'ou ceux qui marchent avec les mains ont le sentiment d'avancer

mais lorsque tu les regardes, ils marchent bien en marche arrière puisqu'ils ont la tête en bas

Lako
04/04/2014, 17h36
moi je dirais qu'ils marchent sur la tete d'ou la perte de sens.

farazian
04/04/2014, 21h39
Bonsoir;
La restriction au téléchargement vient de commencer, car il est carrément impossible de télécharger un fichier de 100 Mo.
Dans le monde entier, on n'a jamais interdit le P2P! Ont 'il oublié que l'algérien n'a pas les moyens de se payer un logiciel a 200 euros et plus! Savent' ils que le seul moyen d'étudier, se documenter, d'apprendre et de se distraire dans ce pays est le téléchargement! Non tout ça, ils le savent mais ils sont forts pour faire du mal et empoisonner la vie à leurs abonnés. Maintenant il est même impossible de faire des mises à jour.
Lorsque monsieur M. Derradji Samir, (Chef de division ingénierie et développement du réseau chez Algérie Télécoms) annonce que le téléchargement réduit la bande passante, c'est archi-faux puisque le meilleurs débit est a 1Mo en Algérie. Au lieu d'améliorer la qualité de services les responsables d'AT font le contraire.
Lorsque tous les pays(en l'occurrence nos voisins) utilisent tous les moyens pour améliorer l’accès à l'internet, chez nous c'est le contraire. Mais chez nous, tous est bon pour arnaquer les gens et les faire souffrir. Comment voulez-vous que les jeunes ne se sentent pas lésés et ''mahgourine'' et ne fuit pas ce pays au détriment de leurs vie et qu'ils soient nationalistes, lorsqu'ils constatent que seuls les privilégiés ont le droit de vivre dans ce pays.
Mais comment les responsables politiques de ce pays laissent des incompétents et arnaqueurs à la tête d'une aussi importante entreprise qu'est Algérie Télécoms

Rafik15
04/04/2014, 23h15
Bonsoir,
pour info a partir de minuit le téléchargement avec Torrent reviens à la normal jusqu’à 7h ou 8h du matin

mikado
05/04/2014, 16h18
Salut les mecs

Voici une pétition qui a pour but a faire reagir AT, merci de bien vouloir signé
**Hidden Content: Check the thread to see hidden data.**

jawed23
06/04/2014, 19h12
la pétition c'est pas une mauvaise idée oui

Lako
06/04/2014, 19h15
oui mais comme on arrive a contourner leur limitation,personne n'y pense

cobra67
16/04/2014, 20h07
slt les amis

En france ces derniers tps Hadopi frappe fort....moi meme ainsi que plusieurs de mes amis avont été contacté par Hadopi pour telechargement illégal des oeuvres cinematographiques et autres logiciels....
Hadopi nous a envoyé une premiere lettre d'avertissement par email pour cesser tout telechargement via le P2P ou Utorrent....sous peine de nous couper l'acces à internet......bien entendu nous avons cessé le telechargement via le P2P.....les FAI sont soumis à la loi d'HADOPI et execute leur ordre....de plus Hadopi nous met sous forme de liste noire pour nous empecher de nous abonner chez un autre FAI (la coupure se fait pas une lettre recommandé)....autant dire ke HADOPI à bien compris le systeme....d'apres mes recherches sur internet Hadopi fait appel à des organisations informatiques russes ki arrivent à tracer les IP via Utorrent ou autre P2P....
bien entendu il nous reste plus ke le Streaming ou le telechargement via les hebergeurs comme uploader, turbobit, rapidgator,free etc....mais c'est tres tres tres tres tres long si vous etes pas abonne à leur serveur.....
Donc meme en france le telechargement commence à etre super super surveillé et sanctionné.....
Néamoins il existe une Parade contre cette surveillance des P2P.....il existe un Logiciel PeerBlock ki empeche ces organisations secretes russes de nous pister via les P2P...

Je vous invite donc à vous renseigner sur ce logiciel ki pourrait solutionner ce pistage ki casse les C............. Maintenant ceci s'adresse pour les internautes francais, malheureusement je sais pas si cela est efficace pour les internautes algerien car on vous bride le debit de connexion.....

pour l'instant j'utilise depuis un mois ce logiciel et j'ai tjrs pas recu de lettre recommandé de Hadopi....pourvu ke cela dure....

Bon zap mes freres.....

gilaitalia
22/06/2014, 09h50
http://img11.hostingpics.net/pics/749037algerietelecome134.jpg
en début d'année, nous vous en parlions (Ici même (http://www.android-dz.com/forum/index.php?/topic/449-alg%C3%A9rie-t%C3%A9l%C3%A9com-vers-la-fin-de-lillimit%C3%A9/)) du fait qu'Algérie Télécom prévoyait à l'avenir de supprimer l'illimité de son catalogue des offres ..... nous vous avons rapporté les dires de Samir Derradji, Chef de division ingénierie et développement du réseau chez Algérie Télécom.

C'est vrai qu'après les annonces surprenantes d'Algérie Télécom ces derniers mois , avec ses offres idoom et la baisse de tarifs , on a oublié un peu ses intentions d'enlever l'illimité , mais voilà c'est sans compter le passage du P-DG, Azouaou Mehmel sur la Radio M de Maghreb Emergent avant hier, Mercredi 18 Juin 2014.

Parlons d'abord des bonnes nouvelles :

Algérie Télécom a conclu un accord avec le géant du web "Google" pour installer des serveurs cache en Algérie pour réduire l'utilisation de la bande passante internationale quand on utilise les services de google notamment Youtube.

Pour réduire la consommation et les coûts de l’acquisition de la bande passante internationale, Algérie Télécom a conclu un accord avec Google pour installer des serveurs Cache en Algérie, a révélé le PDG d’Algérie Télécom.

« Les contenus les plus consultés par les internautes algériens sont stockés ici ( en Algérie) pour éviter de recourir à la bande passante internationale », a-t-il précisé, ajoutant que Algérie Télécom dispose de 200 Gbit/s de bande passante avec un pic de consommation de 160 Gbit/s.

ah c'est une bonne nouvelle, depuis le temps qu'on attendait ce genre d'initiatives, après 10 ans , Algérie Télécom s'est rendu compte que Google et youtube sont les services (sites) les plus utilisés en Algérie http://www.android-dz.com/forum/public/style_emoticons/default/smile.png

Loukan izidoulna wahed ta3 facebook magoulnach lala http://www.android-dz.com/forum/public/style_emoticons/default/biggrin.png

Bon en tous cas on revient toujours au seul vrai problème en Algérie , la Bande passante internationale , elle travaille beaucoup Algérie Télécom , 3labalkoum avec 50 millions d'abonnés ADSL en Algérie , la bande passante meskina elle souffre , on doit limiter notre consommation au maximum , avec notre connexion à 200 Mbps , on télécharge 50 Go par jour bezzaf .... vous exagérer ya el faqaqir tawe3na !

Sérieusement , le Maroc avec une Bande passante internationale de 412 Gbps et elle va encore la doubler les années à venir et des connexions ADSL de 20 Mbps illimités , elle ne pleure pas sur les tarifs de Bande passante internationale , et oui elle aussi elle achète sa bande passante comme tous les autres pays et puis elle est aussi en afrique , et nous on a le pétrole Za3ma et des milliards de côté !

Nous on a environ 200 Gbit/s en BPI et des connexions entre 1 Mbps et 4 Mbps avec les offres idoom et ils pleurent que c'est beaucoup !

Algérie Télécom veut se faire du fric sans aucun investissement et en plus sans payer chère la bande passante, .... et bien vous n'avez qu'à améliorer votre service et l'hébergement locale pour que les gens hébergent chez vous et ne vont pas à l'étranger.



https://scontent-a-cdg.xx.fbcdn.net/hphotos-xpf1/v/t1.0-9/p526x296/10432954_10203628357884580_5775844204615189412_n.j pg?oh=140e5d9efd4d464818852401b70694f3&oe=54232B45

Revenons maintenant au sujet le plus important :

Lors de son passage à la Radio M, le P-DG d'Algérie Télécom, Azouaou Mehmel, a fait des annonces surprenantes qui pourrait choquer plus d'un.

Algérie Télécom devrait à termes proposer des offres facturées en fonction de l'usage. C’est ce qu’a laissé entendre le PDG de l’opérateur historique.

Pour lui, l’internet illimité ne pourra subsister que pour des services de qualité inférieure aux attentes et usages de plus en plus grandissants des consommateurs. « A termes, vous serez obligés de payer à l’usage », a précisé M. Mehmel qui s’est étalé sur le débat en cours sur l’Illimité dans les services data.

ya3ni l'illimité existera que pour facebook , twitter , chwiya recherche google , yaaaa si Mehmel , nass rahi fel Cloud douka, stockage fel l'espace ...... et le but d'un cloud c'est de remplacer votre disque dur c'est à dire lecture / écriture à plusieurs reprises toute la journée ..... kifech vous allez faire ça un jour ? si vous limitez le trafic DATA ?

Comme vous pouvez le voir, Si Mehmel n'est pas allé par quatre chemins , bientôt vous payerez tout ce que vous consommez , tkheless yemahoum kima lazem lhal !

Monsieur Mehmel pousse le bouchon encore plus loin , il est même allé à comparer l'Algérie à l'europe et l'amérique du nord (les States y a djma3a) ...... http://www.android-dz.com/forum/public/style_emoticons/default/biggrin.png , ces gens là ont des vitesse tellement rapide que le fait de limiter ne poserait pas du tout de problème et c'est vrai avoir une connexion à 500 Mbps ou 1 Gbps ça peut poser un problème à long terme pour l'industrie .... etc imaginez télécharger H24 avec une connexion à 1 Gbit/s , vous nuisez à ceux qui payent ..... mais en Algérie ça nous arrive de mater 1 ou 2 films par jour avec notre connexion de tortue ..... est-ce mal ?

y a si Mehmel , je vais vous donner une information , en Avril dernier, Le Parlement européen a voté pour la Neutralité d'internet voici un extrait : Ce principe, qui régit Internet depuis ses débuts, garantit un traitement technique identique à tous les fournisseurs de contenus, petits ou grands, consensuels ou dérangeants. Les fournisseurs d'accès ne doivent donc jamais bloquer ni ralentir l'accès aux sites qui leur déplaisent. Et, sur le même principe, ils ne doivent accorder de traitement préférentiel à personne.

et ce n'est pas tout ils veulent rendre les prix d'internet identiques dans toute l'europe , ya3ni les opérateurs arnaqueurs comme vous n'auront plus le droit de proposer des tarifs aussi chers pour juste accéder à internet, kifach dans un pays ils payent 10 euros/ moispour 20 Mbps et plus et dans un autre 50 euros ?? .... enfin heureusement rakoum en afrique http://www.android-dz.com/forum/public/style_emoticons/default/sad.png

puisque vous comparez l'europe pourquoi vous ne comparez pas les prix ?? avec les prix que vous proposez , vous aurez un abonnement de 200 Mbps dans la plupart des pays d'europe. c'est sa une comparaison !

ce n'est pas tout : M. Mehmel a expliqué que l’illimité est en train de tuer le métier de l’opérateur des infrastructures, dans le sens où les fournisseurs de services data exigent des baisse des prix de la bande passante pour satisfaire le client final. Une exigence, a-t-il dit, que les opérateurs d’infrastructures ne peuvent pas remplir à long terme.

vous noterez déjà qu'Algérie Télécom se considère comme un opérateur d'infrastructures qui fourni d'autres opérateurs qui fournissent aux clients saha saha et dire qu'AT n'arrive même pas à se fournir elle-même http://www.android-dz.com/forum/public/style_emoticons/default/wink.png

Ma3lich Si Mehmel arriver à un point , on arrive à tout gober même des choses que le cerveau n'accepte pas !

donc vous avez compris chers faqaqir, ils vont tout limiter , les offres idoom illimité ma tdoomch c'est juste de la poudre aux yeux , le pire est devant nous avec cette entreprise dont les seules compétences qu'elle a c'est l'arnaque et le mensonge.

Comment attendre du bien de cette entreprise alors qu'elle prépare déjà à nous détruire numériquement et technologiquement ? ... elle augmente le débit pour après nous dire que ça sera avec des volumes DATA http://www.android-dz.com/forum/public/style_emoticons/default/sad.png

On va se quitter comme d'habitude sur une dédicace pour Algérie Télécom http://www.android-dz.com/forum/public/style_emoticons/default/smile.png


https://fbcdn-sphotos-e-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xfa1/v/t1.0-9/1907702_10203616936799060_1607876578285285627_n.jp g?oh=2d1d7a3ef8c69e31430b7da0c5396157&oe=542A4EC0&__gda__=1410600523_5886633e709ad581208017d3ef0ed42 5

max-z
22/06/2014, 10h10
Avancez vers l'arrière. C'est ici que ça s'applique.

Lako
22/06/2014, 10h17
NO COMMENT...!

https://scontent-a-ams.xx.fbcdn.net/hphotos-xap1/t1.0-9/1452470_584529538249213_1368216541_n.jpg

zadhand
13/11/2015, 18h46
Mehmel
Algérie Télécom va recourir aux prêts bancaires


11. NOVEMBRE 2015 - 13:39

Après Sonelgaz qui compte lancer un emprunt obligataire en 2016, Algérie Télécom envisage de recourir aux prêts bancaires pour financer ses projets. «La dépréciation de la valeur du dinar risque d'impacter notre plan d'action (...) et si nous n’arrivons pas avec la quarantaine de milliards de dinars réservés à l'investissement à financer les projets prévus en raison de la fluctuation du dinar, nous allons recourir à un prêt extérieur», a déclaré aujourd’hui mercredi le PDG d’Algérie Télécom, Azouaou Mehmel, sur les ondes de la Chaîne III. Selon lui, «si la fluctuation est de 30% sur le taux de change, c’est 30% des projets qui ne seront pas réalisés et AT sera obligée d'augmenter le chiffre d'investissement, mais si ça dépasse les capacités de l’entreprise, elle va recourir à des financements extérieurs ». Et AT doit contracter des crédits qui vont lui assurer un minimum de rentabilité. «Nous sommes astreints par une rentabilité, et nous n'avons pas droit à une subvention, ni à vendre à perte», a-t-il dit, assurant que l’entreprise qu’il dirige «essaye de répondre à un besoin tout en préservant son caractère de service public». Et les projets prévus ne peuvent pas être retardés. Car il s’agit de répondre à la demande des citoyens en Internet. Une demande qui ne cesse de grandir dans un pays où l’opérateur historique est presque seul sur le marché résidentiel. Les propos du PDG d’Algérie Télécom viennent nous rappeler que le pays s’installe effectivement dans une crise économique qui ne dit pas son nom. Il affirme que les travaux sur les infrastructures se poursuivent sans discontinuer pour tenter de répondre au mieux aux besoins de connexion des Algériens, même s’ils risquent de subir les contrecoups de la crise financière induite par la chute des cours pétroliers. AT, précise le PDG, «combine ses réalisations par rapport à d'autres projets d'institutions, tels que les ministères et s'attelle à mieux les rentabiliser». Interrogé sur la coupure du câble fibre optique reliant Annaba à Marseille, M. Mehmel a assuré que l’enquête était toujours en cours. Selon lui, le câble «a dû être accidentellement accroché par une ancre d'un navire et a été sectionné même si les zones de passage des câbles sous-marins sont interdites au mouillage des navires». AT, d’après lui, a perdu durant les six jours de coupure 600 millions de dinars. Pour éviter de telles perturbations à l’avenir, il indique que les capacités de l’Algérie en matière de bande passante vont être augmentées avec la pose d’un troisième câble qui reliera Oran à Valence (Espagne), avec une bretelle sur Alger qui sera financée par les fonds propres de l'entreprise. Un projet qui coûtera une soixantaine de millions d’euros, puisque la branche principale du câble (Oran-Valence), reviendra à 26 millions d'euros et la bretelle à partir d'Alger entre 13 et 15 millions d'euros. Seule sur le marché de la téléphonie fixe et de l’ADSL, Algérie Télécom compte actuellement plus de 3,2 millions d’abonnés au téléphone et plus de deux millions d'abonnés à l’ADSL.
Ses prestations de services restent en deçà des attentes.


Rafik Meddour

zadhand
26/11/2015, 22h44
Actu | Actualités Algérie |Par Maroua T
Publié le 26.11.2015


Un téléphone sans fil GRATUIT pour toute souscription à ‘’Idoom fixe’’


Algérie Télécom gâte ses clients en cette fin d’année
avec une nouvelle formule exceptionnelle de son offre
« IDOOM FIXE » pour ses clients résidentiels.
En effet, pour toute nouvelle souscription ou basculement
vers l’un des forfaits téléphoniques IDOOM FIXE 500DA ht/mois
ou 1000DA ht/mois, Algérie Télécom offre GRATUITEMENT
à ses clients, un téléphone fixe sans fil de dernière génération.
Pour toute souscription ou basculement vers le forfait IDOOM Fixe 500DAht/mois, le client bénéficiera d’un DECT SOLO
avec un seul combiné sans fil, précise un communiqué de l’opérateur historique. Alors qu’une souscription ou basculement
vers le forfait IDOOM Fixe 1000DAht/mois, le client bénéficiera
d’un DECT DUO avec 02 combinés sans fil. A travers cette offre,
AT vise à simplifier l’utilisation du téléphone fixe.
Il faut savoir que ces téléphones sans fil sont reconnus
mondialement pour leur confort et leur simplicité d’utilisation
en toute mobilité à la maison, avec un son clair
et de qualité, et l’affichage rétro-éclairé blanc,
offrant ainsi un excellent contraste pour une meilleure lisibilité.
Pour bénéficier de cette formule exceptionnelle,
les clients sont invités à se présenter à leur Agence
Commerciale des Télécommunications, conclut AT.

ironman
08/12/2015, 18h19
Algérie Télécom] Il n’y aura pas de Baisse des Tarifs de l’ADSL (Ministre)





Ceci est supprimé vue il est ici
Actualités Algérie_A propos du changement opéré à la tête de Mobilis
**Hidden Content: Check the thread to see hidden data.**

Les prix de l’ADSL ne baisseront finalement pas

En Octobre dernier (lire notre article), la ministre des PTIC a évoqué le fait que les prix de l’internet fixe allait être revus à la baisse et le débit quant à lui revus à la hausse.

Aujourd’hui, la ministre semble faire marche arrière et déclare tout le contraire, elle pense que la baisse de prix va avoir un impact négatif sur les investissements d’Algérie Télécom. Elle n’a pas manqué de comparer et d’avouer que les tarifs pratiqués en Algérie sont beaucoup plus élevés que ceux pratiqués chez nos voisins tunisiens et marocains.

La ministre s’est même permise de dire que Tunisie Telecom travaille à perte, sûrement pour justifier les prix exagérés d’Algérie Télécom surtout quand on voit le débit réellement offert aux abonnés qui n’a rien à voir avec celui payé.

Soyons honnêtes, ce qui est reproché vraiment à Algérie Télécom n’est pas le prix de ses services mais plutôt leur qualité.

**Hidden Content: Check the thread to see hidden data.**

ironman
04/02/2016, 17h37
Communiqué ‪#‎AlgérieTélécom‬ : Agences commerciales exceptionnellement fermée Vendredi 05/02/2016



https://fbcdn-sphotos-a-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xft1/v/t1.0-9/12592489_1169486603069024_13514452249598583_n.png? oh=ec80c86878154c9c7b60671b6fa32804&oe=5728E3B1&__gda__=1463464599_f72229cd74895b3a9a093b5ad0b1563 e

Sujet déplacé et fusionné.

ironman
04/02/2016, 17h43
http://img.bfmtv.com/c/630/420/f88/193318d82ed6ab4bc1355c80151ea.jpg








Un plug-in permet de streamer des films en Bittorrent directement depuis un site web. Une vision d’horreur pour les ayants droit.

Une nouvelle « révolution » s’annonce dans le domaine du piratage et elle s’appelle Torrents Time. Des développeurs viennent en effet de créer une technologie qui permet de streamer un contenu Bittorrent directement dans un navigateur. Il suffit pour cela d’installer un plug-in, disponible pour tous les navigateurs sous Windows ou sur Mac. « Torrents Time va transformer l’univers peer-to-peer à jamais en quelque chose de révolutionnaire, qui n’a jamais été vu avant », expliquent avec emphase les développeurs de l’un des principaux forks de Popcorn Time dans un e-mail annonçant leur nouveau service : Popcorn Time Online. Et ce site web est justement le premier à utiliser Torrents Time.

Concrètement, l’internaute-pirate n’aura plus besoin d’installer une application pour visionner en temps réel son film préféré. Il suffit de cliquer sur un lien dans le navigateur pour le démarrer. Et ce n’est pas tout. Torrents Time embarque également un VPN pour cacher son activité illégale, et des fonctionnalités d’affichage déporté type AirPlay ou Chromecast pour regarder son film tranquillement sur sa télé.


Avec Torrents Time, le nombre de "Netflix Pirates" pourrait ainsi vite exploser, puisqu'une fois que le plug-in est installé sur sa machine, on peut passer d'un simple clic d'un site à un autre fonctionnant avec la même technologie. Une vision certainement effrayante pour les ayants droit qui risquent de devoir multiplier les actions contre des sites pirates toujours plus pratiques et nombreux. D'autant que le code du plug-in côté serveur ainsi que celui de Popcorn Time Online sont tous deux ouverts, et donc facilement récupérables et modifiables à l'envi.


http://img.bfmtv.com/c/810/495/b44/b2382cb64dfe9cf4d31896e34cbe8.jpg

Comment fonctionne la partie locale de Torrents Time ? Interrogé par Torrent Freak (https://torrentfreak.com/torrents-time-brings-popcorn-time-to-any-windows-browser-160202/), les développeurs de ce logiciel explique que le plug-in est composé de deux parties : un moteur Bittorrent basé sur la librairie Libtorrent, et un lecteur vidéo qui utilise la technologie FFmpeg. Seul problème : ce fameux greffon ne semble, lui, pas open source. L'installer sur sa machine, c'est donc faire confiance à des développeurs et à un programme inconnus...


Reste à voir si cette technologie va séduire les pirates. Popcorn Time Online sera lancé officiellement demain, 4 février.

Mimiche
11/02/2016, 11h07
Algérie Télécom lancera prochainement l’offre ADSL à 20 mégas


https://fbexternal-a.akamaihd.net/safe_image.php?d=AQDIa6a4YT4C2Glm&w=470&h=246&url=http%3A%2F%2Flh3.googleusercontent.com%2F-ncZIMpfAzJE%2FVlwyFKDnKsI%2FAAAAAAAIfdg%2FfAMfZhc0 NL8%2Fs800%2Falgerie-telecom-e1348153060351_843828_679x417.jpg&cfs=1&upscale=1&ext=png2jpg
(http://www.algerie360.com/high-tech/algerie-telecom-lancera-prochainement-loffre-adsl-a-20-megas/)
Le fournisseur d’accès internet Algérie Télécom (AT) compte lancer bientôt une offre ADSL à 20 mégabits par seconds (Mbps), a annoncé mardi 10 février le PDG de l’opérateur Azouaou Mehmel.


« L’internet haut débit fixe, actuellement limité à 8 Mbps, sera augmenté incessamment à 20 Mbps pour l’ensemble des clients d’AT « , a déclaré à l’agence APS M. Mehmel.


Le premier responsable d’AT a rappelé que la consommation de l’Algérie en termes de bande passante a récemment dépassé les 500 Gbps. Pour pouvoir assurer des débits élevés telle que l’offre ADSL à 20 mégas, M. Mehmel a affirmé que l’entreprise compte augmenter sa bande passante internationale à 1 Térabits par seconde.

zadhand
11/02/2016, 14h27
Algérie Télécom lancera prochainement l’offre ADSL à 20 mégas

https://fbexternal-a.akamaihd.net/safe_image.php?d=AQDIa6a4YT4C2Glm&w=470&h=246&url=http%3A%2F%2Flh3.googleusercontent.com%2F-ncZIMpfAzJE%2FVlwyFKDnKsI%2FAAAAAAAIfdg%2FfAMfZhc0 NL8%2Fs800%2Falgerie-telecom-e1348153060351_843828_679x417.jpg&cfs=1&upscale=1&ext=png2jpg
(http://www.algerie360.com/high-tech/algerie-telecom-lancera-prochainement-loffre-adsl-a-20-megas/)
Le fournisseur d’accès internet Algérie Télécom (AT) compte lancer bientôt une offre ADSL à 20 mégabits par seconds (Mbps), a annoncé mardi 10 février le PDG de l’opérateur Azouaou Mehmel.


« L’internet haut débit fixe, actuellement limité à 8 Mbps, sera augmenté incessamment à 20 Mbps pour l’ensemble des clients d’AT « , a déclaré à l’agence APS M. Mehmel.


Le premier responsable d’AT a rappelé que la consommation de l’Algérie en termes de bande passante a récemment dépassé les 500 Gbps. Pour pouvoir assurer des débits élevés telle que l’offre ADSL à 20 mégas, M. Mehmel a affirmé que l’entreprise compte augmenter sa bande passante internationale à 1 Térabits par seconde.



Bonsoir ; lors de sa publication hier j'avais eu un fou rire et dire que depuis 1962
n'arrête pas de lancer des bobards et l'an 2016 encore une bourde la plus épaisse
c'est outrageant c'est une publicité qui repose sur des allégations, indications ou
présentations fausses ou de nature à induire en erreur son public ...I don't believe
Et c'est pour ça que je ne l'avais pas posté qu'ils puissent seulement stabilisé la 2 Mo

zadhand
11/02/2016, 16h53
A la une/AZOUAOU MEHMEL, P-DG D'ALGÉRIE TÉLÉCOM, AU FORUM DU FCE
Par Amar INGRACHEN - Jeudi 11 Fevrier 2016 00:00


"AT n'ouvrira pas son capital au privé"
21565

La dévaluation du dinar a impacté financièrement Algérie Télécom qui compte recourir
à des financements externes, mais AT «n'ouvrira pas son capital au privé».
Invité du Forum des chefs d'entreprise, le P-DG d'Algérie Télécom a déclaré, hier,
en réponse à une question de L'Expression, que «l'ouverture du capital de l'entreprise
au privé n'est pas d'actualité». «Je gère AT et pour l'heure, l'ouverture de son capital
au privé n'est pas d'actualité. La chute des prix du pétrole n'a pas impacté notre entreprise
directement, mais la dévaluation du dinar a eu des répercussions sur nos capacités de
financement de nos projets. Nous avons prévu 40 milliards de DA pour financer nos projets
d'infrastructures. Nous n'allons pas ouvrir notre capital au privé mais nous allons recourir
à des financements externes, notamment les emprunts obligataires», a-t-il déclaré en présence
de plusieurs patrons privés.Sans nul doute, cette sortie, faite au siège du FCE qui, lui, réclame
l'ouverture de tous les secteurs à l'investissement privé et a salué l'article 66 de la LF 2016
qui préconise l'ouverture du capital des entreprises publiques au capital privé national résident,
n'a certainement pas été du goût des membres de l'organisation patronale managée par
Ali Haddad présents sur place.Sur un autre volet, en réaction à une question sur la bureaucratie
qui entâche le secteur des télécoms et qui fait que, pour avoir une ligne téléphonique ou d'Internet,
il faut parfois attendre deux ans, y compris pour les entreprises, il a reconnu que le problème
des délais se pose tout en promettant de le régler. «Algérie Télécom est une entreprise commerciale
centrée sur ses clients. Nous sommes en train de transférer le service après-vente sous l'autorité
du service commercial car toute relation avec le client doit obéir à une logique exclusivement
commerciale afin de répondre aux attentes de nos clients. Pour ce qui est des délais, c'est vrai
qu'il sont importants mais ils diffèrent d'une région à l'autre. Il y a des endroits où ils ne dépassent pas
24 heures et d'autres où ils atteignent deux ans. En partie, c'est la gestion non professionnelle
de l'immobilier qui génère ce type de problèmes.A titre d'exemple, des endroits résidentiels abritent
des entreprises. Or, les infrastructures installées dans ces zones sont destinées aux usages domestiques
et ne peuvent donc pas répondre parfois aux demandes très exigeantes des entreprises. Cela demande
du temps car il s'agit de faire de nouvelles installations», a-t-il expliqué avant de préciser qu'AT ne traite
pas de la même manière les clients grand public et les entreprises».
«Nous ne traitons pas les clients grand public et les entreprises différemment et cela s'améliorera davantage
à l'avenir»,a promis Azouaou Mehmel.Par ailleurs, présentant le bilan de l'opérateur historique, M.Mehmel a
indiqué qu'«offrir Internet à tous les Algériens sur un territoire aussi vaste au même tarif relève d'un exploit».
Néanmoins, il considère que beaucoup reste à faire.«Nous nous rapprochons chaque jour un peu plus du citoyen.
Nous améliorons également la qualité de nos services. En matière d'intérêt haut débit, nous étions à un méga
et nous sommes maintenant à 8 mégas. On va aller très bientôt vers 20 mégas. Nous comptons aussi instaurer
le e-paiement pour permettre à nos clients de gérer leur abonnement à distance. AT doit être à l'avant-garde
de l'utilisation des TIC», a-t-il fait savoir.Néanmoins, le rôle que s'assigne Algérie Télécom n'est pas facile
à atteindre compte tenu des moyens dont elle dispose et de la faiblesse des investissements nationaux
dans le secteur des TIC en Algérie.En effet, selon Azouaou Mehmel, AT ne peut pas et ne prétend pas tout faire,
et enregistre un grand déficit en matière de sous-traitance.«Nous lançons à chaque fois des avis d'appels d'offres,
mais on enregistre toujours des manques. AT ne peut pas tout faire. Nous avons besoin d'un écosystème pour nous
accompagner. Et c'est parce qu'il n'existe pas suffisamment d'entreprises dans le secteur pour nous accompagner
que nous nous sommes rapprochés de l'Ansej pour lancer des start-up dans le domaine des nouvelles technologies
de l'informations et de la communication. Nous avons aussi lancé un centre de formation d'excellence dans
les métiers d'exécution relevant du secteur des TIC», a-t-il révélé.Dans le même ordre d'idées, Azouaou Mehmel
a aussi plaidé pour le développement d'une industrie locale pour produire les équipements utilisés dans le secteur,
notamment la fibre optique, les modems, les accessoires, etc.

Mimiche
11/02/2016, 18h41
Bonsoir ; lors de sa publication hier j'avais eu un fou rire et dire que depuis 1962
n'arrête pas de lancer des bobards et l'an 2016 encore une bourde la plus épaisse
c'est outrageant c'est une publicité qui repose sur des allégations, indications ou
présentations fausses ou de nature à induire en erreur son public ...I don't believe
Et c'est pour ça que je ne l'avais pas posté qu'ils puissent seulement stabilisé la 2 Mo

Zadhand tu m'excuse mais je continue de dire pauvre pays internet a 20 mega mais a combien ???? trop cher en suède la bande passante a dépassée le 1Giga/S :grin: a la portée de tous

zadhand
11/02/2016, 19h08
Zadhand tu m'excuse mais je continue de dire pauvre pays internet a 20 mega mais a combien ???? trop cher en suède la bande passante a dépassée le 1Giga/S :grin: a la portée de tous


Bonsoir Mimiche , je le sais à 20 Mo dans l'immédiat ça sera pas pour nous
mais personnellement je m'accroche pour 8 Mo ou financièrement est dans
mes cordes mais il faut la fibre optique qu'ils ont commencé mais
dans des cités ou il y'a les Monsieurs nous nous sommes que des
"gachis" la fameusede Nou-Edinne Boukhrouh malgré que j'habite dans
la plus grande cité de Skikda.Et le comble j'insiste pour la 2 Mo qu'il
la stabilise au moins comme actuellement elle est formidable mais pourquoi
parfois bonne et après médiocre ?Javais contacté les responsables de A.T
par le biais de Facebook et Twitter leur fait part de ma revendication et
je reconnais pas plus tard que cette après-midi l'ont pris en considération
en me téléphonant d’Alger pour se renseigner de l'état de mon Adsl et
c'est pour ça peut être qu’aujourd’hui elle s'est amélioré
car ils ont donné des instructions à l'actel de ma ville est ce qu'elle
sera durable je ne le sais pas le futur nous le dira.

malouki
12/02/2016, 14h19
et dire que mon fils avec la fibre optique
il a 800 mg je peu vous dire que c'est de la bombe

chenoui70
12/02/2016, 14h30
lol alors la mienne est une vraie http://providence.csdhr.qc.ca/bestioles/images/Limace1.gif

malouki
12/02/2016, 14h50
en qu'elles années l algerie passe en fibre optique ?
pourtant c'est un pays riche avec seulement 2mg maximum
Je trouve que c'est pas normal
il faut pas que le câble sous la mer lâche une deuxième fois

chenoui70
12/02/2016, 15h04
en qu'elles années l algerie passe en fibre optique ?
pourtant c'est un pays riche avec seulement 2mg maximum
Je trouve que c'est pas normal
il faut pas que le câble sous la mer lâche une deuxième fois

mais plutôt cette fois-ci avec un câble aérien lollllllllllllllllllll

zadhand
14/02/2016, 17h37
« WSIS Project Prizes 2016 » de l’UIT
Un projet d’Algérie Télécom sélectionné !



Publié le 14.02.2016

21670


Les investissements du groupe Algérie Télécom commencent à apporter leurs fruits.
En effet, le projet d’AT consistant à relier à internet, les localités de moins
de 1000 habitants ‘’Connect every 1000 inhabitants locality to optic fiber’’,
a été retenu par l’Union Internationale des Télécoms (UIT) pour participer
au prestigieux concours international ‘’WSIS Project Prizes 2016’’.
‘’WSIS Project Prizes 2016’’ est un concours, rappelons-le, qui récompense chaque année
les meilleurs projets TIC en faveur de l’édification de la société de l’information.
Le projet de l’opérateur historique s’intitule ‘’Connect every 1000 inhabitants locality to optic fiber’’
consiste à raccorder 1321 localités de plus de 1000 habitants au réseau national de fibre optique
avant la fin de 2017. Cette initiative de service public, entièrement financée sur fonds propres
par Algérie Télécom, vise à fournir un accès Internet aux citoyens, entreprises,
établissements scolaires et collectivités locales, dans toutes les régions du pays,
y compris dans les zones les plus reculées de l'extrême sud du pays.
Le concours mondial ‘‘WSIS Prizes’‘, organisé chaque année par l’Union Internationale
des Télécommunications, est une compétition sur les technologies de l'information et de
la communication tenue dans le sillage du Sommet mondial de la société de l'information (SMSI).
Le «WSIS Project Prizes 2016 » se tiendra à Genève du 02 au 06 Mai prochain, pour récompenser
les 18 meilleurs projets TIC, répartis sur 18 catégories

zadhand
16/02/2016, 18h38
A LA UNE/Télécom
le 16.02.16 | 14h14


Houda Feraoun veut passer directement au m-paiement



Mme Houda Feraoun, ministre de la Poste,
des technologies de l’information
et des communications préconise le passage direct au m-paiment,
soit les transactions par mobile.

21736

« Le e-paineement ou le paiement en ligne est déjà dépassé. On parle maintenant du m-paiement
c'est-à-dire le paiement mobile », a-t-elle déclaré ce mardi sur les ondes de la radio chaine 3.
Et de préciser que c’est une « erreur » pour l’Algérie de vouloir tenter l’expérience du e-paiement.
« Puisque ce que le m-paiement est maîtrisé de par le monde pourquoi passer par une phase
intermédiaire qui est le e-paiement ? », s’interroge-t-elle.
Toutefois, précise la ministre, le m-paiement passe d’abord par le développement du contenu numérique.
« Développez ce contenu, le m-paiement suivra. C’est une industrie très lucrative et se développera
probablement en quelques mois », dit-elle.
L’Etat algérien a investit des centaines de milliards de dinars
et tout cet investissement ne sera rentabiliser
que si les internautes algériens trouvent un contenu national, dit elle.
S’agissant de la 4G, la ministre précise que les noms des gagnants de l’appel d’offre seront
connus le 15 mai. Après l’annonce des résultats, les opérteurs auront un délai minimum de trois mois
pour déployer leurs réseaux. Tout calcul fait, le lancement effectif de la 4G mobile se fera
en novembre-décembre 2016, assure-t-elle



Mina Adel

ironman
18/02/2016, 22h59
http://www.nticweb.com/images/resized/thumbs_l/images/11221644_830889923693845_4792641636082132548_n_580 _320.jpg
La Ministre de la Poste et des Technologies de l'Information et de la Communication, Houda-Imane Faraoun, était hier l'invitée de la rédaction de la radio chaîne 3. Durant plus de 20 minutes, la Ministre est revenue sur plusieurs points cruciaux, à savoir le lancement prochain de la 4G, le contenu numérique, le e-commerce et les prix d'Internet.

" Pas de baisse des prix d'Internet "
Il n'y a même pas un mois, la Ministre déclarait lors du Forum du quotidien arabophone Echaab (http://www.nticweb.com/telecom/8511-houda-imane-faraoun-aucune-augmentation-des-prix-de-l-adsl-n-est-pr%C3%A9vue.html) que les prix d'Internet n'augmenteront pas. Il faut savoir qu'ils ne baisseront pas non plus, du moins dans l'immédiat. Mme Faraoun a appellé hier les consommateurs algériens " à une certaine forme de solidarité ". " Les investissements consentis par Algérie Télécom sont conséquents et continus. On rénove à chaque fois le réseau dès la moindre nouveauté, les nouvelles technologies étant en constante évolution. On ne peut donc pas baisser les prix d'Internet dans le contexte actuel rapidement car cela porterait préjudice aux endroits que nous sommes en train de désenclaver et de raccorder ". Par contre, " les tarifs baisseront dès l'instant où nous disposerons d'une industrie de contenu. Certains pays sont même arrivés à fournir Internet gratuitement grâce à ce type d'industrie ", a déclaré la responsable du secteur des TIC.
L'industrie du contenu revient constamment dans les discours de la Ministre. Pour elle, les investissements de l'Etat algérien dans le domaine des nouvelles technologies ne seront rentabilisés que lorsque notre pays sera à même de fournir un contenu national. " L'industrie du contenu ne demande que de la matière grise, rien d'autre " selon elle.

" Une erreur monumentale d'aller vers le e-paiement " ?
Le e-paiement serait " dépassé " de nos jours. La Ministre l'a clairement affirmé. Pour elle, " il faut se montrer rationnel et s'engager sur quelque chose de concret. Si l'on regarde ce qui se passe de par le monde, le e-paiment est dépassé. Aujourd'hui, on parle de m-paiement. Cela serait une erreur monumentale à mon sens d'aller vers l'e-paiement. Le m-paiement est maîtrisé dans le monde. On parle de banque mobile, de poste mobile. Pourquoi alors passer par une phase intermédiaire qui est le e-paiement ? ". Aucune échéance n'a cela dit été donnée par la Ministre. Quant à l'introduction du e-commerce, il serait toujours en phase de préparation, le dispositif technique permettant de garantir la sécurité des consommateurs n'étant toujours pas opérationnel.

La 4G mobile lancée en fin d'année
Enfin, concernant le lancement de la 4G mobile, Houda-Imane Faraoun tient toujours le même discours. L'Autorité de Régulation de la Poste et des Télécoms devraient annoncer le 15 mailes résultats de l'appel d'offres lancé le 07 janvier dernier. Les opérateurs auront ensuite un délai compris entre 3 et 6 mois pour déployer leur réseau pour une commercialisation prévue en fin d'année.
**Hidden Content: Check the thread to see hidden data.**

Lako
05/03/2016, 14h35
http://www.algerie1.com/wp-content/uploads/2016/03/alirssss-500x500.jpeg
Le ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la Communication a annoncé, samedi, dans un communiqué que le câble sous-marin de fibre optique SEA-ME-WE 4 reliant Annaba à Marseille a été déterré au niveau de la plage de Sidi Salem (wilaya d’Annaba) suite aux dernières intempéries enregistrées au niveau de la côte Est algérienne.Le même ministère soutient que « des mesures d’urgence ont été prises et nos équipes sont engagées sur place en collaboration avec les autorités locales et les services du Ministère des Travaux Publics » et que « la situation a été maîtrisée » et la menace de la rupture du câble a été écartée.Etat d’alerte maintenuLe ministère de la Poste et des TIC a expliqué que « les équipes d’intervention d’Algérie Télécom qui ont réagi dès l’apparition du câble, ont pris, avec la collaboration de Monsieur le Wali d’Annaba, et de la Direction des Travaux Publics, des mesures conservatoires, notamment la pause de blocs en bétons pour atténuer la force des vagues, la sécurisation de la chambre et l’ensemble de la partie déterrée du câble. Les éléments engagés sur place, assurent une veille jusqu’à la fin de l’alerte ».Le ministère rassure ainsi les citoyens que cet incident est « sans aucun impact sur le service qui demeure assuré dans les meilleures conditions ».Déjà en octobre 2015Pour rappel, le 22 octobre 2015, ce même câble entre Annaba et Marseille avait été coupé par un bateau panaméen ce qui a engendré des perturbations de la connexion ADSL sur l’ensemble du territoire national.Le 21 décembre 2015, au cours d’une émission de radio, Azouaou Mehmel, le président directeur général d’Algérie Télécom, a révélé que la rupture du câble sous-marin de fibre optique Sea-Me-WE 4, reliant Annaba à Marseille, survenue le 22 octobre 2015, a fait perdre à l’opérateur historique 600 millions de dinars (5. 580. 000 dollars). L’incident avait causé d’importantes perturbations sur le trafic Internet International du pays, empêchant les internautes d’aller sur le web pendant près d’une semaine.

malouki
06/03/2016, 08h44
Le câble sous-marin menacé d’une autre coupure

Quatre mois à peine après avoir été réparé suite à une coupure, le câble sous-marin de fibre optique Sea-Me-We 4 reliant Annaba à Marseille (France) a été déterré vendredi dernier.

La mer houleuse au large de la plage de Sidi Salem de Annaba en serait la cause, à en croire le ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication.«Des mesures d’urgence ont été prises et nos équipes sont engagées sur place en collaboration avec les autorités locales et les services du ministère des Travaux publics (…), grâce auxquels la situation a été maîtrisée et la menace de la rupture du câble évacuée», lit-on dans le communiqué de la tutelle.Les équipes d’intervention d’Algérie Télécom qui, selon toujours la même source, ont réagi dès l’apparition du câble* ont pris, avec la collaboration du wali de Annaba et de la direction des travaux publics (DTP), des mesures conservatoires, notamment «la pose de blocs en béton pour atténuer la force des vagues et sécuriser la chambre et l’ensemble de la partie déterrée du câble. Les éléments engagés sur place assurent une veille jusqu’à la fin de l’alerte».Fin octobre 2015, le même câble a été sectionné par l’ancre d’un bateau battant pavillon panaméen,* APA-ACE, qui était en rade à 13 km au nord de la plage de Sidi Salem. Identifié suite à une enquête diligentée par les services de sécurité, l’équipage de ce navire fait actuellement l’objet d’un procès au niveau du tribunal de Annaba.*

jim63
06/03/2016, 08h54
salam
c est pas la première fois, il me semble qu il y a moins d un an un câble identique a été sectionné.

zadhand
03/04/2016, 17h09
A LA UNE/Télécom
le 16.02.16 | 14h14


Houda Feraoun veut passer directement au m-paiement



Mme Houda Feraoun, ministre de la Poste,
des technologies de l’information
et des communications préconise le passage direct au m-paiment,
soit les transactions par mobile.

21736

« Le e-paineement ou le paiement en ligne est déjà dépassé. On parle maintenant du m-paiement
c'est-à-dire le paiement mobile », a-t-elle déclaré ce mardi sur les ondes de la radio chaine 3.
Et de préciser que c’est une « erreur » pour l’Algérie de vouloir tenter l’expérience du e-paiement.
« Puisque ce que le m-paiement est maîtrisé de par le monde pourquoi passer par une phase
intermédiaire qui est le e-paiement ? », s’interroge-t-elle.
Toutefois, précise la ministre, le m-paiement passe d’abord par le développement du contenu numérique.
« Développez ce contenu, le m-paiement suivra. C’est une industrie très lucrative et se développera
probablement en quelques mois », dit-elle.
L’Etat algérien a investit des centaines de milliards de dinars
et tout cet investissement ne sera rentabiliser
que si les internautes algériens trouvent un contenu national, dit elle.
S’agissant de la 4G, la ministre précise que les noms des gagnants de l’appel d’offre seront
connus le 15 mai. Après l’annonce des résultats, les opérteurs auront un délai minimum de trois mois
pour déployer leurs réseaux. Tout calcul fait, le lancement effectif de la 4G mobile se fera
en novembre-décembre 2016, assure-t-elle



Mina Adel




A la une/Actualité/Algérie Télécom_Khlass (E-paiement)


03 Avril 20



C'est 24H/24 ET 7J/7


c'est le e-paiment, c'est KHLASS!



Inscrite dans une dynamique de renouveau, Algérie Télécom prend les devants et lance le service Khlass
pour renforcer son service de rechargement et de paiement des factures.



22749


Avec KHLASS, le rechargement de votre compte IDOOM ADSL et le paiement de votre facture téléphonique
IDOOM FIXE, peut se faire à tout moment, en toute sécurité et cela à partir de votre compte CCP

• KHLASS les déplacements

• KHLASS les transactions en espèces

• KHLASS le temps perdu

• KHLASS les retards

Comment adhérer au « e-paiement » ?

1) Remplissez le formulaire d’adhésion au niveau de la Poste (télécharger le formulaire
https://www.algerietelecom.dz/particuliers/pdf/formulaire-khelas.pdf)

2) Effectuez la transaction en quelques clics, sur : IDOOM | Algérie Télécom (http://www.idoom.dz/) ou directement à partir de
l’espace client d’Algérie Télécom (http://ec.djaweb.dz/)

zadhand
03/04/2016, 19h26
A la une/ACTUALITÉS
IL Y A 1 HEURE

[VoIP en Algérie]
Pour Houda Imane Faraoun, pas de Blocage Mais …

22752


Comme dans plusieurs pays d’Afrique, le débat sur le blocage ou non des applications de Voix sur IP
comme WhatsApp, Viber ou encore Skype prend progressivement de l’ampleur en Algérie.
Pour couper court aux inquiétudes des consommateurs, Imane Houda Faraoun, la ministre de
la poste et des technologies de l’information et de la communication, a déclaré à Algérie Presse Service (APS),
le 28 mars 2016 qu’ « aujourd’hui, il n’est pas question de bloquer ce type d’applications,
car nous n’avons tout simplement pas d’alternative»Cependant, la ministre a reconnu que « les choses ne peuvent
pas continuer dans ce sens, d’autant que les propriétaires de ces applications n’apportent aucune valeur ajoutée,
ni à l’Algérie ni à d’autres pays, car ne versant pas d’impôts et ne contribuant pas au transfert technologique alors
qu’ils en récoltent des gains colossaux ». Comme début de solution au différend qui oppose les opérateurs télécoms
aux applications de VoIP, la ministre des télécoms a appelé les jeunes algériens à développer des applications
similaires purement algériennes qui détourneraient les consommateurs des applications américaines
« Une fois cet objectif atteint, les opérateurs seront appelés à trouver la formule appropriée en vue de mettre
en valeur leurs investissements sur le terrain et concurrencer ces applications »,a ajouté Imane Houda Feraoun.

Source : Agence Ecofin.

zadhand
05/04/2016, 22h07
A la une/Actualité_Téléphonie

le 05.04.16 | 10h00

Algérie Télécom pourrait recourir à un financement externe


L’opérateur public de téléphonie fixe Algérie Télécom pourrait recourir à un financement externe
pour parachever ses projets d’extension et de modernisation des infrastructures de connexion,
a annoncé hier à Alger son président-directeur général, Azouaou Mehmel.
«Dans le cas où nous serions amenés à augmenter les capacités de notre réseau, nous ferons appel
à un financement externe», a expliqué Azouaou Mehmel, invité du forum d’El Moudjahid.
«Pour l’instant, nous n’en avons pas besoin car nous avons les moyens de répondre à
nos investissements», a-t-il nuancé, relevant que son entreprise affiche actuellement une bonne santé
financière. «Algérie Télécom se porte bien et s’inscrit dans une dynamique de croissance à deux chiffres»,
a encore affirmé son PDG.Cela dit, l’opérateur historique, qui importe ses équipements, continue de subir
l’impact de la dépréciation du dinar. En 2015, le plan d’investissement d’AT a dépassé les 46 milliards de
dinars et celui de l’année en cours, doté de plus de 40 milliards de dinars, sera focalisé sur l’assainissement
et la modernisation du réseau d’accès. L’orateur a surtout insisté sur l’impératif de développer
des contenus locaux à même de rentabiliser les investissements.D’ailleurs, la société entend lancer
une nouvelle offre, à savoir la vidéo à la demande, avant la fin du premier semestre de l’année en cours.
Le PDG d’Algérie-Télécom, qui compte actuellement plus de 3,2 millions d’abonnés au téléphone et plus de
2 millions à l’ADSL, a écarté par ailleurs toute révision à la baisse des tarifs d’abonnement à internet
pour cette année, contrairement aux dires de la ministre de la Poste et des TIC qui avait annoncé récemment
une baisse progressive des prix. «Il est difficile, en l’état actuel, de baisser les prix.
Le fait de les maintenir est déjà un exploit pour Algérie Télécom», a argué Azouaou Mehmel.
Et de souligner que AT prévoit de lancer l’offre ADSL à 20 mégaoctets/s, actuellement limitée à 8 Mo/s.
Quant à la bande passante internationale, elle vient de dépasser les 500 gigabits. Afin d’augmenter
les capacités en matière de bande passante, M. Mehmel a évoqué le projet d’installation d’un câble qu
i reliera Oran à Valence, dont la réalisation est confiée au français Alcatel.
Hocine Lamriben

zadhand
21/04/2016, 23h01
Le PDG d'Algérie Télécom, Azouaou Mehmel, a été limogé


le 21 - 04 - 2016


23205

Le limogeage des hauts responsables et patrons des entreprises publiques se poursuit.
Après Mobilis en décembre de l’année dernière, c’est au tour d’Algérie-Télécom de perdre
son actuel PDG, Azouaou Mehmel, qui vient d’être démis aujourd’hui jeudi de ses fonctions,
a-t-on appris de plusieurs sources proches de l’opérateur historique.
Cette décision a été prise à l’issue d’une réunion du conseil de l’administration, annonce
un communiqué officiel de l’entreprise qui vient ainsi confirmer l’information. Azouaou Mehmel
fait ainsi les frais de son très mauvais bilan et de la situation peu joyeuse de l’opérateur
historique qui ne cesse de susciter le mécontentement de ses abonnés notamment en ce qui
concerne l’accès à Internet. Les coupures incessantes, le mauvais débit, la cherté
des abonnements et la difficulté de les contracter, en raison de la rareté de l’offre dans
plusieurs régions, ont fait d’Algérie-Télécom un véritable cauchemar pour les Algériens.
Le nouveau successeur d’Azouaou Mehmel s’appelle Mohamed Sebaa. Mais ce dernier assurera
l’intérim du PDG en attendant les nouvelles orientations du Conseil d’Administration.

NB: d'autres sources que j'ai vue disent...
Les raisons de ce limogeage sont encore inconnues...?

zadhand
01/05/2016, 21h09
A LA UNE/Algérie Telecom
Par la rédaction
Publié le 01.05.2016

23421

Il n’est nullement question d’ouverture du capital de l'entreprise

La ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication,
Imane Houda Feraoun a annoncé dimanche à Tipasa, une restructuration de l’Entreprise Algérie-Télécom,
tout en assurant qu’il n’est nullement question de l’ouverture de son capital.

23422

"La restructuration de l’Entreprise Algérie-Telecom est inévitable au regard
des développements en cours, à l’échelle mondiale", a affirmé la ministre dans
une déclaration à la presse, en marge du lancement expérimental d’un nouveau
produit d’Algérie- poste "Anwi".Elle a ajouté qu'"après 15 ans d’existence (2009),
il est devenu impératif pour les cadres d’Algérie-Télécom de modifier la structure
organique de l’Entreprise et de revoir sa stratégie commerciale et ses méthodes
de travail de manière à se mettre au diapason des développements technologiques
et techniques, en vigueur, à l’échelle mondiale", a-t-elle observé.
Elle a estimé qu’il n’y a pas lieu de "craindre le changement, car il peut être porteur
d’une valeur ajoutée".La ministre a, également, fait part de l’éventualité, pour l’Entreprise,
d'entrer en Bourse "ce qui permettra de booster son rendement, la développer et
la promouvoir", relevant à ce titre, qu’il faut savoir "faire la différence entre l’ouverture
du capital de l’entreprise et son entrée en Bourse".S’agissant de la titularisation du
Président directeur général (par intérim) d’Algérie -Télécom dans son poste, la ministre
a estimé que les "craintes à ce sujet sont inutiles", car les "principes du management
moderne se basent sur les compétences et la consécration des objectifs fixés".
"Les plus grandes sociétés mondiales sont gérées par des responsables, recrutés au titre
de contrats à durée déterminée, et il n’ya aucune honte à cela", a-t-elle affirmé.
Elle a assuré que les PDG d’Algérie-Télécom et de Mobilis jouissent de toutes les prérogatives
leur permettant d’accomplir, au mieux, les missions qui leur sont assignées. (APS)

zadhand
02/05/2016, 15h54
Mme Feraoun lance «Anwi» à partir de Tipasa
A LA UNE/Algérie Telecom
le 02.05.2016

Mme Houda Imane Feraoun, la ministre de la Poste et des TIC, a procédé,
ce 1er Mai, à Tipasa, au lancement officiel de la phase pilote du nouveau
service d’Algérie Poste «Anwi», consistant en le renforcement des missions
des facteurs en leur adjoignant de nouvelles missions relevant du domaine social.
Selon les concepteurs de cette opération, ce service permet des avantages clients
appréciables, à l’instar de la vente et de la recharge électroniques à domicile,
la livraison des produits de e-boutique et l’encaissement de la facturation,
la livraison à domicile, la distribution des produits artisanaux.
Selon Mme Ghalmi, il s’agit d’une opération intitulée FacDoom, où l’agent commercial
qu’est le facteur jouera un rôle prépondérant dans la mise en œuvre de la stratégie
de modernisation et de relookage du réseau d’Algérie Poste.
Selon Mme Ghalmi, la directrice commerciale, ce nouveau service permet au client
d’adhérer à la prestation Anwi, en allant à la poste et en obtenant un code confidentiel,
et de ce fait bénéficier d’une série de services à l’instar de la consultation du solde au réel.
A l’occasion du périple qu’elle a effectué dans la ville de Tipasa, Mme la ministre de
la Poste et des TIC a donné le coup d’envoi de la traditionnelle marche des facteurs.
Outre cette opération, Mme Feraoun a procédé à l’inauguration du nouveau centre
financier de la wilaya de Tipasa. Ce centre aura pour missions principales, le pilotage
de toutes les activités CCP, épargne et mandats, ainsi que l’exploitation du Back Office
relatif à la gestion administrative et financière des comptes CCP et comptes épargnes
au niveau de la wilaya de Tipasa.

Houari Larbi

zadhand
07/05/2016, 15h49
Algérie Télécom reçoit le Prix « WSIS Project Prizes 2016
07 Mai 2016


Comme prévu ! Algérie Télécom a reçu, hier, à Genève le Prix « WSIS Project Prizes 2016 »
de l’Union Internationale des Télécoms pour son projet de
raccordement en fibre optique, des localités de plus de 1000 habitants.

23526

Le prix a été remis à la responsable de la Division Relation Clients, membre de
la délégation d’Algérie Télécom au congrès annuel de l’Union Internationale des
Télécoms, a-t-on appris d’un communiqué d’AT. Le projet ’’Connect every 1000
inhabitants locality to optic fiber’’, rappelons-le, a été sélectionné parmi les
5 meilleurs projets internationaux dans la catégorie « Infrastructures d’information
et de communication ». Le projet d’Algérie Télécom concerne le raccordement
des localités de plus de 1000 habitants au réseau internet, dans une initiative soutenue
par les pouvoirs publics visant à favoriser l’édification de la société de l’information.
Et ce n’est pas fini, après avoir raccordé tous les chefs-lieux de communes du pays à
la fibre optique, Algérie Télécom s’attelle actuellement à connecter 1 321 localités de
plus de 1000 habitants au réseau national de fibre optique avant la fin de 2017.
Algérie Télécom précise enfin que cette initiative de service public vise à fournir
un accès Internet aux citoyens, entreprises, établissements scolaires et collectivités
locales, dans toutes les régions du pays, y compris celles éloignées des centres urbains
et situées en zones montagneuses ou désertiques.

zadhand
09/05/2016, 21h08
Les réseaux sociaux ne seront pas bloqués en Algérie
lundi, 09 mai 2016 21:04

Les réseaux sociaux, comme Facebook, Viber et Skype, ne seront pas bloqués en Algérie,
a affirmé lundi à Alger la ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de
la communication, Imane-Houda Faraoun. "Le gouvernement algérien n'a jamais eu
l'intention d'interdire les réseaux sociaux, car l'Algérie est un pays démocratique", a indiqué
Mme Faraoun qui présentait un exposé sur son secteur devant la Commission des finances
et du budget de l'Assemblée populaire nationale (APN) dans le cadre de la loi sur
le règlement budgétaire de 2013. Interrogé sur le fait que ces réseaux sociaux engrangent
des milliards de dollars sans contrepartie pour l'Algérie, elle a expliqué que Facebook,
Viber ou Skype vivent de la publicité, appelant les jeunes algériens à faire de même en créant
des réseaux sociaux locaux. "La seule solution pour contrer ce type de réseaux est d'investir
sur le patriotisme des jeunes algériens et leur dire de créer un forum national ou
un Facebook algérien", a-t-elle ajouté. Sur la décision algérienne de lancer la téléphonie
mobile 4G cette année, Mme Faraoun a indiqué que cette technologie est un passage obligé,
et que le fait de passer de la 3G à la 4G "n'est pas un grand investissement en soi". "
C'est un petit investissement qui sera rapidement rentabilisé", a-t-elle estimé, relevant que
"les opérateurs offriront certainement la 4G avec un prix un petit peu plus élevé que la 3G".
Revenant sur la convention signée entre l'opérateur public de la téléphonie mobile Mobilis et
l'opérateur français Orange activant dans le secteur des TIC, elle a indiqué qu'"à aucun moment
le ministère n'a été impliqué dans la décision". "Moi même, je l'ai appris par la presse.
L'exécutif de Mobilis a toute latitude à gérer les questions commerciales. Ce n'est pas
des questions sur lesquelles le ministère peut intervenir ni même l'Autorité de régulation de
la poste et des télécommunications (ARPT)", a-t-elle dit. "Néanmoins, une fois l'annonce faite,
nous avons demandé à l'ex PDG de Mobilis des explications sur l'opportunité de cette convention.
Ce qui est dommage, c'est qu'en aucun cas il n'a négocié des communications gratuites pour
le client algérien alors que le groupe français a obtenu une gratuité totale des appels vers l'Algérie",
a-t-elle regretté. "J'ai des données chiffrées que je communiquerai prochainement à la Commission
des finances de l'APN", a-t-elle encore ajouté. La ministre a indiqué que "la convention, effective
depuis octobre 2015, prévoit neuf mois de test", ajoutant qu'"au bout de ces neuf mois,
nous déciderons de la maintenir ou non".(APS)

zadhand
10/05/2016, 21h40
A LA UNE / ACTUALITÉ_CONVENTION MOBILIS-ORANGE
le 10-05-2016 10:00


Imane-Houda Faraoun accuse l’ex-P-DG de l’opérateur public

23570

La ministre de la Poste est revenue hier sur la convention qui lie Mobilis et l’opérateur
français Orange activant dans le secteur des TIC, elle a indiqué qu’“à aucun moment
le ministère n’a été impliqué dans la décision”. “Moi même, je l’ai appris par la presse.
L’exécutif de Mobilis a toute latitude à gérer les questions commerciales. Ce n’est pas
des questions sur lesquelles le ministère peut intervenir ni même l’Autorité de régulation
de la poste et des télécommunications (ARPT)”, a-t-elle dit. “Néanmoins, une fois
l’annonce faite, nous avons demandé à l’ex P-DG de Mobilis des explications sur l’opportunité
de cette convention. Ce qui est dommage, c’est qu’en aucun cas il n’a négocié des
communications gratuites pour le client algérien alors que le groupe français a obtenu
une gratuité totale des appels vers l’Algérie”, a-t-elle regretté. “J’ai des données chiffrées
que je communiquerai prochainement à la Commission des finances de l’APN”, a-t-elle encore
ajouté. La ministre a indiqué que “la convention, effective depuis octobre 2015, prévoit
neuf mois de test”, ajoutant qu’“au bout de ces neuf mois, nous déciderons de la maintenir ou non”.

zadhand
11/05/2016, 20h49
Algérie Télécom sponsor officiel de Bsides Algiers


Par Maroua T
Publié le 11.05.2016

Algérie Télécom annonce son sponsoring à l’évènement « Bsides Algiers » qui se tiendra
les 13 et 14 Mai en cours, au niveau de l’Ecole Supérieure d'Informatique (ESI ex: INI), à Oued Smar.
Organisé par le Club Shellmates de l’ESI, ce rendez-vous incontournable se veut un lieu de rencontre
pour les passionnés de l’informatique pour apprendre et échanger, indique un communiqué de
l’opérateur public de téléphonie fixe. L’objectif également est de créer une communauté de partage
et de collaboration en Algérie.Aussi, des conférences, des ateliers pratiques, des espaces ouverts et
des débats sont programmés durant ces deux jours autour de plusieurs thèmes relatifs au domaine de
l’informatique comme la sécurité des données.

zadhand
19/05/2016, 15h37
Risque de perturbations sur le réseau internet suite à un problème technique sur le câble sous marin SMWE4
jeudi 19 mai 2016 à 16:03


Algérie Télécom informe ses clients que suite à un problème technique survenu ce matin
sur la rive nord du câble sous marin SMWE4 reliant Annaba à Marseille, des perturbations
pourraient éventuellement être enregistrées sur le trafic internet dans les heures qui suivent.
Algérie Télécom tient à rassurer ses clients que le trafic de la bande passante internationale
est actuellement sécurisé via la liaison Annaba-Palerme, qui pourrait être renforcée
si nécessaire afin d’assurer un trafic internet régulier.
Les équipes techniques d’Algérie Télécom travaillent de concert avec le centre de supervision
du câble sous marin SMWE4 pour localiser le problème et déterminer son origine.


Des informations seront rendues publiques une fois l’origine et la localisation du problème confirmées.


Algérie Télécom s’excuse auprès de son aimable clientèle pour les désagréments qui pourraient éventuellement survenir sur le trafic internet dans les heures qui suivent.

zadhand
08/06/2016, 16h58
Algérie Télécom
le 08.06.16 | 16h20
http://www.maghreb-sat.com/forum/attachments/f13/24144d1465244805-sharing-europe-zapto-org-2015-user-pass-t%E9l%E9chargement-5-.jpg


Tayeb Kebbal nouveau directeur général par intérim

Tayeb Kebbal, président du Conseil d'administration d'Algérie Télécom,
a été désigné directeur général par intérim, en remplacement de
Mohamed Sbaa, a annoncé mercredi l'entreprise dans un communiqué.
"Dans le cadre du renforcement et de l'amélioration de la gouvernance
d'Algérie Télécom, et afin de garantir le pilotage coordonné avec ses
organes de gestion, le Conseil d'administration réuni ce mercredi, a décidé
de charger M. Tayeb Kebbal, président du Conseil d'administration,
des missions de directeur général par intérim", précise le communiqué.
Membre du Conseil d'administration du groupe Algérie Télécom depuis
2003, M. Kebbal a occupé plusieurs postes de responsabilité dont,
notamment, président du Comité d'audit de l'entreprise, inspecteur général
au niveau du ministère de la Poste et des Technologies de l'Information
et de la Communication, avant d'être élu président du Conseil
d'administration en avril 2016, rappelle la même source.

APS

zadhand
12/06/2016, 23h25
Une promotion exceptionnelle avec des bonus sur les rechargements
Idoom ADSL et 4G LTE.


http://www.maghreb-sat.com/forum/attachments/f265/24355d1465771983-outrage-%E0-corps-constitu%E9-alg%E9rie-t%E9l%E9chargement.png
Par Hamid ABBASSEN
Publié le 12.06.2016


Algérie Télécom lance à partir d'aujourd'hui 13 juin

24357


Dans le but de permettre aux clients de profiter pleinement de l’internet
haut débit durant ce mois sacré de Ramadhan, Algérie Télécom
lance une nouvelle promotion avec des bonus sur
les rechargements Idoom ADSL et 4G LTE.
Dans le détail, il est annoncé deux types de bonus sur
les rechargements Idoom ADSL:
• Un BONUS de 1000 DA pour tout rechargement de 3000 DA ;
• Un BONUS de 500 DA pour tout rechargement de 2000 DA.
Aussi, un bonus de (100%) sur les rechargements 4G LTE,
comme indiquer ci-dessous
• Un BONUS de 10 Go pour tout rechargement de 10 Go ;
• Un BONUS de 5 Go pour tout rechargement de 5 Go ;
• Un BONUS de 3 Go pour tout rechargement de 3 Go.
Algérie Télécom indique par ailleurs que cette nouvelle promotion
est valable pour tout rechargement effectué par carte
ou par ticket durant tout le mois de Ramadan.

zadhand
16/06/2016, 19h24
E-paiement
le 16.06.16 | 16h33
http://www.maghreb-sat.com/forum/attachments/f4/24474d1466097147-o3b-13419206_1033728840049496_5655081446169529810_n.jp g



Les explications d'Iman Houda Feraoun


La ministre des Postes et des technologies de l'information et de la communication,
Iman Houda Feraoun a indiqué jeudi que son secteur oeuvrait
à introduire la certification électronique durant l'année prochaine.

24485

Mme Feraoun qui répondait à une question d'un membre de
l'Assemblée populaire nationale (APN) lors d'une séance plénière
présidée par Mohamed Larbi Ould Khelifa, président de l'APN,
Mme Feraoun a souligné que la mise en service de l'instance de
certification électronique "constitue un fondement du développement
de l'économie numérique".Elle a indiqué, dans ce sens, que toutes les
transactions par Internet sont à l'arrêt en Algérie en raison de l'absence
de la certification électronique, rappelant que le projet de loi relatif à
la certification électronique "sera présenté prochainement au Gouvernement".
Mme Feraoun indiqué également que son secteur travaillera avant la fin
de l'année en collaboration avec le ministère délégué chargé de l'économie
numérique (créé récemment à la faveur du remaniement ministériel),
pour lancer le paiement électronique qui permettra, a-t-elle dit, avec
la certification électronique, de relancer le commerce électronique.
La ministre a rappelé également que le paiement électronique nécessite
l'aval de la Banque d'Algérie (BA) pour autoriser le transfert monétique
via Internet. Elle a précisé que son département aura cet aval de la BA
avant la fin de l'année en cours pour commencer les transactions relatives
aux paiement de factures et de mandats, dans un premier temps.
Elle a expliqué que la non obtention de cette autorisation par le ministère
est dû au vide juridique régissant la certification et le commerce électroniques.
Concernant le classement mondial de l'Algérie en matière de technologies
d'information et de la communication, la ministre a estimé que les critères
de ce genre de classement "sont généralement subjectifs et politiciens".
"Ce classement ne reflète pas la réalité de l'utilisation des TIC d'autant plus
que les critères de ce classement ne tiennent pas compte des aspects
géographique et démographique de l'Algérie", a-t-elle soutenu.

APS

zadhand
18/06/2016, 20h12
ELLE AFFIRME QU'IL FAUDRA ATTENDRE AU MOINS 2017
POUR VOIR LE PAIEMENT ÉLECTRONIQUE


http://www.maghreb-sat.com/forum/attachments/f8/24173d1465319576-soit-dit-en-passant-11265305_1043944242289928_2384745649895165846_n.jp g


Par Walid AÏT SAÏD
Samedi 18 Juin 2016 00:00


Iman Houda Feraoun brise les espoirs

Alors que la création d'un ministère délégué pour l'Economie numérique et
la Modernisation des systèmes financiers avait fait naître l'espoir de voir
le paiement électronique lancé bientôt, la ministre de la Ptic fait redescendre
tout le monde de ce beau nuage en rappelant des réalités amères...

24539

Ne vous réjouissez pas trop vite, le paiement électronique n'est pas
pour demain! Alors que la création d'un ministère délégué chargé de
l'économie numérique et de la modernisation des systèmes financiers
avait fait naître l'espoir de voir le paiement électronique lancé bientôt,
la ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de
la communication brise ces espoirs. Iman Houda Feraoun a affirmé
qu'il faudra attendre au moins l'année prochaine pour voir le lancement
de ce type de paiement. La Mptic rappelle dans ce sens qu'il est tributaire
de la certification électronique, et que celle-ci ne sera pas mise en service
avant 2017. Elle a indiqué, dans ce sens, que toutes les transactions par
Internet sont à l'arrêt en Algérie en raison de l'absence de la certification
électronique, rappelant que le projet de loi relatif à la certification électronique
«sera présenté prochainement au gouvernement».Mme Feraoun qui répondait
à une question d'un membre de l'Assemblée populaire nationale (APN) lors
d'une séance plénière présidée par Mohamed Larbi Ould Khelifa, président
de l'APN, a souligné que la mise en service de l'instance de certification
électronique «constitue un fondement du développement de l'économie
numérique». Houda Feraoun a toutefois souligné le fait que son secteur
travaillera avant la fin de l'année en collaboration avec le ministère délégué
chargé de l'Economie numérique (créé récemment à la faveur du remaniement
ministériel), pour lancer le paiement électronique qui permettra, a-t-elle dit,
avec la certification électronique, de relancer le commerce électronique.
Néanmoins, elle a tenu à préciser que les blocages ne viennent pas que
des retards enregistrés dans la certification électronique.
La ministre met en avant le fait que le paiement électronique nécessite l'aval
de la Banque d'Algérie (BA) pour autoriser le transfert monétique via Internet...
Suivez mon regard! Elle a précisé dans ce sens que son département aura
cet aval de la BA avant la fin de l'année en cours pour commencer
les transactions relatives aux paiements de factures et de mandats, dans un
premier temps. Elle a expliqué que la non-obtention de cette autorisation par
le ministère est due au vide juridique régissant la certification et le commerce électroniques. Voilà donc que Iman Houda Feraoun fait redescendre tout
le monde du beau nuage de l'économie numérique en rappelant des réalités
amères... Ainsi, on est encore loin de voir émerger cette économie
«new - âge» sur laquelle le gouvernement table beaucoup pour augmenter
son PIB, ses entrées en devises et créer de nouveaux métiers qui offriront
de nouveaux emplois. Désespérant...!

Lako
19/06/2016, 23h07
https://scontent-lga3-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/13502004_10154922280048835_2620015787855545882_n.p ng?oh=532d21b23ae1e92126195bfebc9473bf&oe=57C95229
Algérie Télécom souhaite aux algériens une bonne semaine sur facebook... pendant la coupure internet

yacineskoura
19/06/2016, 23h31
C est de l ironie ? ? Lol marrant quand même.

chenoui70
20/06/2016, 00h07
https://scontent-lga3-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/13502004_10154922280048835_2620015787855545882_n.p ng?oh=532d21b23ae1e92126195bfebc9473bf&oe=57C95229
Algérie Télécom souhaite aux algériens une bonne semaine sur facebook... pendant la coupure internet
http://www.opengeek.net/images/ogeek/2014/11/hahaha-animated-gif.gif
http://aso.tvso.ca/php/fichiers-joints/banniere-drole-de-semaine-hiver-2016.jpg

zadhand
21/06/2016, 20h10
Le blocage des VPN nuirait "sérieusement" aux échanges Internet


http://www.maghreb-sat.com/forum/attachments/f8/24173d1465319576-soit-dit-en-passant-11265305_1043944242289928_2384745649895165846_n.jp g


Par la rédaction
Publié le 21.06.2016

Le Blocage des VPN (virtuel private network) nuirait "sérieusement"
aux échanges Internet non incriminés, notamment les courriers
électroniques, a indiqué mardi la ministre de la Poste et des
Technologies de l'information et de la communication, Imane-Houda Faraoun.


24615

"Le blocage des VPN, qui sont des réseaux virtuels privés, donc cryptés,
se fait moyennant le filtrage de tout le trafic crypté, et nuirait donc
sérieusement aux échanges Internet non incriminés, notamment les courriers électroniques", a expliqué Mme Faraoun dans un entretien à l’APS.
La ministre répondait à certains experts qui prétendent que le blocage des
réseaux sociaux lors de l’examen du baccalauréat n’était pas efficace,
du moment que les internautes accèdent via les VPN.
"Nous avons donc préféré surseoir à ce mode de blocage", a-t-elle affirmé.
Toutefois, Mme Faraoun a reconnu que cette "machination" qui vise à
généraliser l’usage du VPN parmi les jeunes, "dépasse de loin le stade de
simples fraudeurs ordinaires".Dans ce contexte, la ministre a assuré que
"des mesures sévères seront prises à l’encontre des fraudeurs utilisant ces
techniques ainsi que les artisans de cette machination".Elle a indiqué,
en outre, "regretté" le fait de voir des médias inciter les jeunes à en faire usage,
précisant que l’usage de proxy (composant logiciel informatique jouant le rôle d'intermédiaire entre deux hôtes pour faciliter ou surveiller leurs échanges
NDLR) pour contourner le blocage est "hautement préjudiciable" à l’intégrité
des données personnelles stockées sur leurs ordinateurs ou smartphones.


(APS)

zadhand
25/06/2016, 01h15
La coupure du Net sera-t-elle remboursée ?

http://www.maghreb-sat.com/forum/attachments/f265/24518d1466203968-economie-saha-shourkoum.jpg

Question de la semaine
le 24.06.16 | 10h00


24667

Depuis le dimanche 19 juin, il y a eu des coupures d’internet.
L’accès aux différents réseaux sociaux a été verrouillé afin de
s’assurer qu’il n’y aurait aucune fuite des sujets de la deuxième
session du bac 2016. Une décision prise par le ministère de
l’Education et celui des TIC. Mais c’était compter sans l’ingéniosité
des Algériens qui ont finalement réussi à contourner le black-out.
Tous ont eu recours au Virtual private network (VPN) afin de pouvoir
accéder aux réseaux sociaux. Cependant, ce blocage n’a pas été vu
d’un bon œil de la part des internautes qui ont tous invoqué la liberté
d’expression. Samir se désole : «On a bloqué la connexion de tout
un pays à cause d’un examen.C’est grave. On espère en tout cas être
dédommagés.» Narimene partage son avis et estime que «les réseaux
sociaux sont devenus des outils de travail pour beaucoup monde.
Les bloquer, c’est entraver leur travail. Cette mesure est désastreuse et
j’espère qu’elle ne va pas se reproduire. Nous sommes devenus la risée
du monde entier. La preuve, de nombreux médias étrangers ont parlé
de ce black-out. Reste à savoir si on sera indemnisés par rapport à cette
coupure.».Alors, y aura-t-il dédommagement ? Pas sûr. Mustapha Zebdi,
président de l’Association de protection des consommateurs, affirme
«Il n’y a rien eu d’officiel. Nous attendons la réaction ou du moins un
communiqué du ministère des Technologies de l’Information et de la
Communication. Nous avons reçu des plaintes et les internautes réclament
le remboursement des jours de blocage.» A cet effet, Nassira Medebeb,
chargée de communication au ministère de la Poste, des Technologies de
l’information et de la communication, assure : «On parle de compensation
quand il y a coupure.Ce n’est pas le cas cette fois-ci. On a juste bloqué
les réseaux sociaux. Il faut plutôt voir du côté des opérateurs.» De leur côté,
les opérateurs n’ont pour le moment rien annoncé. «Cette décision a été
prise par le ministère et non par nous. C’est au ministère de trouver une
solution à cela, car c’est lui qui est derrière cette décision. Nous, on n’a fait
qu’obéir à une note qui nous est parvenue», confie une source anonyme.

zadhand
30/06/2016, 21h19
ELLE AFFIRME QU'IL FAUDRA ATTENDRE AU MOINS 2017
POUR VOIR LE PAIEMENT ÉLECTRONIQUE


http://www.maghreb-sat.com/forum/attachments/f8/24173d1465319576-soit-dit-en-passant-11265305_1043944242289928_2384745649895165846_n.jp g


Par Walid AÏT SAÏD
Samedi 18 Juin 2016 00:00


Iman Houda Feraoun brise les espoirs

Alors que la création d'un ministère délégué pour l'Economie numérique et
la Modernisation des systèmes financiers avait fait naître l'espoir de voir
le paiement électronique lancé bientôt, la ministre de la Ptic fait redescendre
tout le monde de ce beau nuage en rappelant des réalités amères...

24539

Ne vous réjouissez pas trop vite, le paiement électronique n'est pas
pour demain! Alors que la création d'un ministère délégué chargé de
l'économie numérique et de la modernisation des systèmes financiers
avait fait naître l'espoir de voir le paiement électronique lancé bientôt,
la ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de
la communication brise ces espoirs. Iman Houda Feraoun a affirmé
qu'il faudra attendre au moins l'année prochaine pour voir le lancement
de ce type de paiement. La Mptic rappelle dans ce sens qu'il est tributaire
de la certification électronique, et que celle-ci ne sera pas mise en service
avant 2017. Elle a indiqué, dans ce sens, que toutes les transactions par
Internet sont à l'arrêt en Algérie en raison de l'absence de la certification
électronique, rappelant que le projet de loi relatif à la certification électronique
«sera présenté prochainement au gouvernement».Mme Feraoun qui répondait
à une question d'un membre de l'Assemblée populaire nationale (APN) lors
d'une séance plénière présidée par Mohamed Larbi Ould Khelifa, président
de l'APN, a souligné que la mise en service de l'instance de certification
électronique «constitue un fondement du développement de l'économie
numérique». Houda Feraoun a toutefois souligné le fait que son secteur
travaillera avant la fin de l'année en collaboration avec le ministère délégué
chargé de l'Economie numérique (créé récemment à la faveur du remaniement
ministériel), pour lancer le paiement électronique qui permettra, a-t-elle dit,
avec la certification électronique, de relancer le commerce électronique.
Néanmoins, elle a tenu à préciser que les blocages ne viennent pas que
des retards enregistrés dans la certification électronique.
La ministre met en avant le fait que le paiement électronique nécessite l'aval
de la Banque d'Algérie (BA) pour autoriser le transfert monétique via Internet...
Suivez mon regard! Elle a précisé dans ce sens que son département aura
cet aval de la BA avant la fin de l'année en cours pour commencer
les transactions relatives aux paiements de factures et de mandats, dans un
premier temps. Elle a expliqué que la non-obtention de cette autorisation par
le ministère est due au vide juridique régissant la certification et le commerce électroniques. Voilà donc que Iman Houda Feraoun fait redescendre tout
le monde du beau nuage de l'économie numérique en rappelant des réalités
amères... Ainsi, on est encore loin de voir émerger cette économie
«new - âge» sur laquelle le gouvernement table beaucoup pour augmenter
son PIB, ses entrées en devises et créer de nouveaux métiers qui offriront
de nouveaux emplois. Désespérant...!




Le e-paiement dès septembre


http://www.maghreb-sat.com/forum/attachments/f64/24176d1465321735-pousse-avec-eux-hakim-la%E2lam-10984144_120250808310456_218233274519044965_n.jpg

Les grandes entreprises premières concernées
le 30.06.16 | 10h00


24804

Le e-paiement sera opérationnel pour les grandes
entreprises au plus tard en septembre prochain.


24803


L’annonce a été faite hier par le nouveau ministère délégué auprès
du ministre des Finances, chargé de l’Economie numérique et de la
modernisation des systèmes financiers, Mouatassem Boudiaf.
«Nous sommes en train de réunir toutes les conditions pour libérer
le paiement par internet pour les grands facturiers et les compagnies
de transport en septembre prochain.Ce sera une première phase qui
sera suivie, dans le futur, par une deuxième étape pour les sociétés de
services, et une troisième phase qui est celle de la généralisation»,
a affirmé M. Boudiaf, dans un entretien accordé à l’APS. L’annonce du
nouveau ministère délégué chargé de l’Economie numérique intervient
dans un contexte où la mise en œuvre du paiement électronique se fait
toujours attendre en Algérie pour des raisons à la fois d’ordre structurel
et réglementaire. Sur ce dernier point, le ministre a révélé récemment
que le paiement électronique nécessitait l’aval de la Banque d’Algérie
pour autoriser le transfert monétique via internet.Le ministère de la Poste
et des TIC avait expliqué que la non-obtention de l’autorisation de la
Banque d’Algérie par son ministère est due au vide juridique régissant la
certification et le commerce électroniques. Le nouveau responsable
saura-t-il baliser le terrain pour la mise en œuvre du paiement électronique,
tant attendu par les opérateurs économiques et le citoyen lambda ?
Mouatassem Boudiaf saura-t-il surtout accorder son violon avec celui de
Houda-Imane Feraoun, laquelle propose carrément au gouvernement de
passer directement au paiement mobile ? Une chose est sûre, la future loi
sur le e-commerce en cours d’élaboration va permettre de généraliser le
commerce électronique en Algérie, «en encadrant de manière très précise
les transactions commerciales sur le cyberespace», selon les propos de
Mouatassem Boudiaf.L’ancien responsable du GIE-monétique a informé
également que le paiement de proximité fait l’objet d’une extension du réseau d’acceptation TPE (terminaux de paiement électronique), une opération qui
sera adossée à la mise en place des canaux d’interaction au profit des porteurs
et des commerçants, ainsi qu’à une campagne de sensibilisation à l’usage de
la carte de paiement électronique. Mais là encore, l’Algérie accuse un immense
retard comparée à ses voisins. Le taux de pénétration de paiement par carte
bancaire ne représente que 1% des transactions bancaires.On dénombre seulement
2980 TPE, dont une centaine génère des transactions. Si le parc national comprend
1,4 million de cartes de paiement, seulement 25% sont actives en retrait et en
paiement. D’après M. Boudiaf, la généralisation des moyens de paiement
modernes aura un effet catalyseur sur l’économie informelle. «Nous allons catalyser l’économie informelle qui sera, à terme, implicitement entraînée dans cet élan de bancarisation de l’économie», a-t-il expliqué.Globalement, le nouveau ministre
délégué chargé de l’Economie numérique a affirmé avoir fixé comme priorité la
mise en place d’un «écosystème» de l’économie numérique et d’assurer sa
«profitabilité» à l’économie nationale. «C’est un projet de société à caractère
transversal, qui nous concerne tous de manière générale, mais plus
particulièrement certains acteurs», a-t-il précisé, notant que la modernisation
des systèmes financiers concernera toutes les entités relevant du secteur des
finances mais touchera en premier lieu les banques, les Domaines, les impôts,
le budget, et les Douanes. Tout un programme !

Hocine Lamriben

zadhand
03/07/2016, 20h59
DES PERMANENCES PENDANT LES JOURS FÉRIÉS.


http://www.maghreb-sat.com/forum/attachments/f8/24173d1465319576-soit-dit-en-passant-11265305_1043944242289928_2384745649895165846_n.jp g

ALGÉRIE TÉLÉCOM
3 juillet 2016

Algérie Télécom vient de faire une annonce selon laquelle,
ses agences seront actives et ouvertes pendant les jours férié
à venir, c’est à dire la fête de l’indépendance et l’aïd-el-fitr.

24868

Les agences de l’unique founisseur de services internet en Algérie seront
donc ouvertes et une permanence technique sera assuré durant les jours
allant du 05 au 10 juillet selon le programme suivant


Journée du 05 juillet : de 09h00 à 14h00
1er jour de l’Aïd el Fitr : de 13h00 à 17h00
2ème jour de l’Aïd el Fitr : de 09h00 à 14h00

zadhand
12/07/2016, 20h09
Prolongement de l’offre Idoom ADSL 4G LTE
le 12.07.2016

Le Groupe Algérie Télécom annonce le prolongement de sa promotion
« Bonus sur rechargement internet Idoom ADSL et 4G LTE ».
Une décision qui intervient suite au succès enregistré par les promotions
exceptionnelles des bonus sur les rechargements de l’internet Idoom ADSL
et 4G LTE et afin de répondre favorablement au souhait de la clientèle.
Selon un communiqué d’Algérie Télécom, l’offre sera prolongée jusqu’au
11 août prochain.Ainsi, pour tous les rechargements Idoom ADSL de 3000 Da,
un Bonus de 1000 Da vous sera offert et un Bonus de 500 Da est offert pour tout rechargement de 2000 Da. Concernant les rechargements des 4G LTE,le client
reçoit 100% de Bonus. En effet, un BONUS de 10 Go pour tout rechargement de
10 Go ; de 5 Go pour tout rechargement de 5 Go et un BONUS de 3 Go
pour tout rechargement de 3 Go. AT précise enfin que cette promotion est valable
pour tout rechargement effectué par carte ou par ticket.

Lako
19/07/2016, 15h49
Raccordement à Internet des demandeurs: Algérie Télécom prête d’ici à 2019Algérie Télécom (AT) devra être capable, d’ici à 2019, de raccorder à Internet tous les foyers du pays qui en formulent la demande, a indiqué lundi à Alger, le Directeur général par intérim du groupe, Tayeb Kebbal, selon un communiqué de l’opérateur public.« D’ici à 2019, l’entreprise devra être capable de raccorder à Internet tous les foyers du pays qui en font la demande », a signifié le responsable d’AT à l’adresse de près de 200 travailleurs et cadres de la région d’Alger dans une rencontre de concertation, la première d’une série de regroupements visant la refonte de l’organisation de l’entreprise.
A cette occasion, M. Kebbal, nommé à la tête d’AT en juin dernier, a présenté les objectifs et les grandes lignes du projet de refonte de l’organisation et du fonctionnement de l’entreprise, relevant cependant que « l’organisation et le fonctionnement actuels de l’entreprise ne permettent pas d’atteindre ces ambitieux objectifs », ajoute la même source.
Il s’agit, a-t-il dit, de doter Algérie Télécom « de procédures claires et simplifiées et d’une organisation agile lui permettant de s’adapter efficacement à son environnement tout en mettant le client au centre de ses préoccupations ».
Il a ajouté, qu' »en plus de sa vocation d’entreprise économique, Algérie Télécom, en sa qualité d’entreprise publique, devra honorer ses obligations envers la société et envers l’Etat notamment en matière de développement des Technologies de l’Information et de la Communication et de contribution à la diversification de l’économie du pays ».
De leur côté, les cadres et les travailleurs « ont fait part ouvertement des contraintes et des problèmes rencontrés sur le terrain ainsi que de leurs propositions pour y remédier ».
La rencontre est la première d’une série de rencontres programmées dans les semaines à venir avec les 12 autres directions régionales du pays, souligne Algérie Télécom.
L’opérateur public ajoute, que « les partenaires sociaux, étroitement associés à cette démarche, ont largement salué l’initiative » de concertation.

Lako
21/07/2016, 16h47
En mettant un email « jesignale@at.dz », Algérie Télécom commence à se rapprocher de son clientAlgérie Télécom vient de mettre en place une adresse email ‘jesignale@at.dz pour que ses client puisse envoyer et signaler leurs doléances et autres imperfections de son service client à travers l’ensemble des Actel. C’est une première pour un service public. En effet, « toute personne constatant un dysfonctionnement, un accueil inapproprié ou une défaillance au niveau des agences commerciales, un retard anormal dans la relève d’un dérangement ou dans la réponse à une demande de raccordement téléphonique/internet, pourra le signaler à travers l’email (jesignale@at.dz)« jesignale@at.dz » « , lit-on sur le communiqué de presse d’Algérie Télécom.
En back office, Algérie télécom a mis en place une structure indépendante qui rend compte directement au premier responsable. Cette entité suivra le développement des règlements signalés et pourra à terme non seulement mettre en place des indicateurs mais aussi prévoir des déploiements et autres développement.
Par contre, il n’est pas dit dans le communiqué si Algérie télécom rendra public les doléances et les résolutions des problèmes signalés.

zadhand
09/08/2016, 18h57
Le service ADSL stabilisé à l’Est du pays

Algérie Télécom
09 aOÜT 2016

Algérie Télécom annonce que le service Internet a été entièrement normalisé dans les wilayas
de l’Est du pays après la finalisation des travaux d’extension et de maintenance opérés
ces derniers jours sur la plateforme internationale d’Annaba.
**Hidden Content: Check the thread to see hidden data.**
AT rappelle que ces travaux rentrant dans le cadre de la modernisation de
son réseau. Des travaux qui ont provoqué des perturbations sur le service
Internet dans certaines wilayas de l’Est du pays, souligne un communiqué
d’AT. A cet effet, Algérie Télécom assure que le réseau a été entièrement
stabilisé et que le trafic Internet sur la bande passante internationale a repris
son cours normal. Enfin, Algérie Télécom s’excuse auprès de son aimable
clientèle et s’engage à poursuivre ses efforts pour la modernisation du réseau
et l’amélioration de la qualité du service.
rie Télécom : le service ADSL stabilisé à l’Est du pays

zadhand
13/08/2016, 15h51
Algérie Télécom confrontée à un sérieux problème de ressource humaine

le 13.08.16 | 14h28


L’entreprise a recruté "des centaines d'ingénieurs et de techniciens, mais qui ne
pouvaient être opérationnels sans formation sur les technologies et les équipements ...".
**Hidden Content: Check the thread to see hidden data.**
A T est appelée à multiplier par dix ses capacités...


Algérie Télécom est appelée à multiplier par dix ses capacités de raccordement
des clients au réseau ADSL pour les porter à une moyenne de 2 millions par an,
alors qu'elles se situent actuellement entre 200 000 et 250 000 nouveaux clients
par an, a affirmé son président-directeur général par intérim, Tayeb Kebbal.
"Nous devons multiplier par dix nos capacités actuelles de raccordement pour les
porter à une moyenne de 2 millions par an", a indiqué Tayeb Kebbal dans un
entretien à l'APS, précisant que l'opérateur public "compte actuellement 2,2 millions
de clients ADSL et sa capacité de raccordement se situe entre 200 000 et 250 000 nouveaux clients ADSL par an". Le responsable a considère comme "insoutenable"
la capacité de raccordement actuelle au regard, a-t-il expliqué, "des exigences liées
au développement socio-économique du pays et à la demande du marché ".
Il a rappelé, dans ce sens, que la stratégie nationale du haut et du très haut débit
"a inscrit le raccordement de tous les foyers du pays et toutes les institutions et les
zones d'activités à l'horizon de 2019". Cet objectif, soutient M. Kebbal, "oblige AT,
en sa qualité d'organe d'application de la politique du gouvernement, de prendre
toutes les mesures pour la réalisation de cet objectif qui représente un préalable
pour l'essor des TIC et d'une économie numérique dans notre pays ".
En plus de cet impératif de multiplier par dix les capacités de raccordement du
groupe,le responsable d'AT a évoqué "la nécessité de mettre à niveau le réseau
existant afin d'améliorer la qualité de service".
Refonte interne et révision des modèles de partenariat
S'agissant des mesures devant faciliter la réalisation des prévisions du groupe,
M. Kebbal a estimé que "la refonte du mode de fonctionnement interne de l'entreprise
et la révision du modèle de partenariats avec nos fournisseurs et équipementiers, permettra la réalisation de ces objectifs". Il a expliqué, au sujet de la relation avec les équipementiers du groupe, que "les contrats actuels avec les fournisseurs sont en cours
de révision notamment sur la partie mise en service", relevant que cette phase de la
mise en service "s'arrête actuellement à l'installation du MSAN".
Or, note le P-dg d'Algérie Télécom, "notre performance devra se mesurer par deux éléments: la qualité de service et le nombre de clients raccordés, et cela devra passer nécessairement par des projets de déploiement intégrés, de bout en bout, jusqu'au client final". M. Kebbal a souligné que "désormais, dans le cadre d'équipes mixtes entre Algérie Télécom, entreprises, ANSEJ et fournisseurs équipementiers, la mise en services couvrira l'installation du réseau, l'installation de l'équipement, et le pré-raccordement des foyers, même si le propriétaire ne souscrit pas immédiatement au service". Ceci permet,
relève-t-il, d'"assurer un transfert de compétences sur le terrain vers les équipes algériennes, celles d'Algérie Télécom, mais aussi celles des entreprises partenaires,
sans pour autant augmenter la facture en devises".S'agissant du fonctionnement interne
de l'entreprise, il a indiqué que l'organisation en place "se caractérise par une forte centralisation du processus de prise de décision et une multitude de niveaux
hiérarchiques qui créent des chevauchements dans les missions et dans les responsabilités". "Pour y remédier, j'ai initié rapidement un projet de refonte de l'organisation et du mode de fonctionnement de l'entreprise qui mise sur la mise en
place, progressivement, d'une organisation agile et souple permettant de réaliser les objectifs de l'entreprise", a-t-il expliqué. Relevant qu'AT, en tant qu'agent économique
de l'Etat, est "l'organe par excellence d'application de la politique du gouvernement en matière de développement des TIC", M. Kebbal a rappelé que le gouvernement avait adopté en 2012, la stratégie nationale du haut et du très haut débit en application des directives du président de la République. Il a noté, dans ce sens, que les objectifs stratégiques d'AT "doivent impérativement s'inscrire dans la mise en £uvre de cette stratégie". Estimant qu'AT est confrontée à "un sérieux problème de ressource humaine", M. Kebbal a fait remarquer que l'entreprise a recruté "des centaines d'ingénieurs et de techniciens, mais qui ne pouvaient être opérationnels sans formation sur les
technologies et les équipements d'AT".
Un programme de formation dès septembre pour 1 000 salariés
Il a ajouté avoir fait le même constat sur les métiers du management et de la négociation commerciale pour lesquels AT dépense chaque année des dizaines de milliards DA, notamment via des contrats avec des fournisseurs, alors que ses cadres "n'ont pas été convenablement formés et préparés à gérer et à négocier ce type de contrats".
"C'est pour cette raison que l'une des premières décisions que j'ai eu à prendre et qui
me paraît urgente et nécessaire, est d'engager immédiatement trois types de formation",
a-t-il précisé. Il s'agit, énumère-t-il, d'une formation MBA pour l'encadrement de
l'entreprise, au niveau central et opérationnel afin d'améliorer les compétences managériales et d'une formation sur la maintenance des équipements et des réseaux
au profit des ingénieurs, afin d'acquérir une parfaite maîtrise des technologies, ainsi
qu'une autre formation sur la procédure de passation des marchés, destinée à tous les salariés concernés et à tous les niveaux. Il a relevé que "ce riche programme de
formation sera lancé dès le mois de septembre prochain et touchera pour sa première phase plus de 1000 salariés".Revenant sur la série de réunions entamée avec les cadres et travailleurs sur la refonte du fonctionnement et de l'organisation de l'entreprise, il a relevé que ces rencontres s'inscrivent dans "une démarche d'écoute et d'échange avec
les salariés de l'entreprise qui sont sur le terrain et avec le partenaire social". Pour M. Kebbal, il s'agit de communiquer aux salariés la nouvelle stratégie de l'entreprise, de recueillir leurs propositions et de noter leurs préoccupations". Au volet commercial, le responsable d'Algérie Télécom a déclaré que "l'une des premières décisions que j'ai
prises a été de lancer une consultation pour la sélection de grossistes pour la revente
de nos cartes de recharge". M. Kebbal a estimé que "la commercialisation de ces cartes est actuellement assurée exclusivement au niveau des Actel et des KMS, ce qui
provoque, très souvent, des pénuries", ajoutant que "cette façon de faire a aussi bridé
les ventes et a privé l'entreprise de revenus importants".Il a noté, à cet effet, qu'"une fois
la distribution de ces cartes élargie et ouverte, ces cartes seront disponibles dans tous
les points de vente, comme c'est le cas pour les opérateurs mobiles". Cette mesure,
a-t-il souligné, "va réduire la pression sur nos Actels qui pourront ainsi se concentrer sur l'amélioration de l'action commerciale". Il a fait savoir qu'AT a pris la décision de "ne
plus utiliser sa trésorerie pour l'achat des modems ADSL et 4G LTE, qui mobilise des sommes importantes". "Désormais, nous optons pour la formule dépôt-vente. Cette
mesure permettr aussi d'élargir la gamme de produits et de choix pour nos clients", a-t-il indiqué. "Et pour améliorer la qualité de la relation avec nos clients, nous leur avons
donné la possibilité d'adresser directement leurs doléances à la Direction générale via
la boite e-mail (jesignale@at.dz.) qui connaît déjà un franc succès", note M. Kebbal.
Il a ajouté qu'Algérie Télécom "compte aussi lancer une campagne de communication
pour inciter les opérateurs algériens à héberger leurs sites web, leurs comptes de messageries et leurs données dans les data-centers d'Algérie Télécom, avec les meilleures conditions techniques, tarifaires et de sécurité".

APS

zadhand:Eh oui c'était l'Eepad ou ses employés qualifiés se déplacent même chez vous ,
et ce n'est pas le cas vous n'entendez que "pas de voiture,personnel etc..."

zadhand
15/09/2016, 16h17
Une nouvelle solution annoncée par le P-DG d’Algerie Telecom
LE M-PAIEMENT POUR RECHARGER SON COMPTE ADSL ET 4G


Recharger son compte ADSL et 4G fixe grâce au crédit de son téléphone portable sera
désormais possible, d’ici la fin du mois en cours, selon le PDG d’Algérie Télécom Tayeb Kebbal.
**Hidden Content: Check the thread to see hidden data.**

Une nouvelle solution qui facilitera le rechargement et qui diminuera
la charge sur les agences commerciales (ACTEL). C’est lors d’une
visite de travail au profit des employés qui ont assuré le bon
fonctionnement de l’entreprise durant les deux jours de l’Aid el Adha,
qu’a effectué hier le PDG d’Algérie Télécom, Tayeb Kebbal, que ce
dernier a annoncé le lancement prochain du paiement mobile pour
recharger son compte ADSL.« Nous avons signé un accord avec
l’opérateur mobile Mobilis, qui permettra à nos clients de recharger
leurs comptes ADSL et 4G via leur crédits disponible sur leur puce
Mobilis depuis leur téléphone directement « , a déclaré le PDG d’AT
, en expliquant que « cette nouvelle solution qui sera disponible dès
la fin de septembre, va diminuer le flux au niveau des agences
commerciales, et sera utile pour les abonnés pour qui l’abonnement
expire à une heure tardive la nuit, ou bien un vendredi, il pourra
recharger son compte instantanément via son téléphone « .Outre le
rechargement via téléphone portable, le patron d’Algérie Télécom
affirme que les cartes de recharges ADSL et 4G seront également
disponibles dans pratiquement tous les kiosques et marchands de
tabac comme cela est le cas pour les rechargements des téléphones
portables. Le PDG d’Algérie Télécom avait commencé sa visite par le
centre de supervision des réseaux d’Algérie Télécom au niveau du
complexe de Ben Aknoun, un centre qui effectue une surveillance
permanente des réseaux d’Algérie Télécom, où une équipe d’ingénieurs
ont assuré la permanence durant les deux jours de l’Aid, qui ont
également la capacité d’intervenir depuis le centre de supervision afin
de rétablir certaines pannes à distance. Tayeb Kebbal s’est entretenu
avec les ingénieurs sur place qui l’ont informé qu’aucune panne majeure
n’a eu lieu durant les deux jours de l’Aid, mis à part quelques coupures
liées à des pannes d’électricité, sur ce sujet. Le patron d’Algérie Télécom
a montré son mécontentement trouvant qu’il « est inadmissible qu’en 2016,
certains sites stratégiques d’Algérie Télécom ne sont pas dotés de groupes
électrogènes pour assurer la continuité du service en cas de panne
d’électricité, ce qui nous oblige à attendre l’intervention des équipes de
Sonelgaz ». Il affirme que dorénavant tous les sites d’Algérie Télécom sur
le territoire national seront équipés de groupes électrogènes. « Nous avons
lancé un avis d’appel d’offres, pour équiper l’ensemble de nos sites en groupes électrogènes, nous sommes en train d’évaluer les offres et bientôt tous nos
sites seront équipés, et aucune panne causée par une coupure d’électricité ne
sera signalée dorénavant « , a-t-il déclaré.
Tayeb Kebbal s’est ensuite rendu à une agence commerciale au niveau
d’El Biar, en s’assurant du bon accueil des clients, en effet l’ensemble des
ACTEL d’Algérie Télécom étaient ouverts pour assurer le service aux clients
durant les deux jours de l’Aid. La visite s’est poursuivie au centre d’amplification
au 1er mai, ainsi qu’au centre d’appel d’AT de Bordj El Kiffane.

Lako
07/10/2016, 10h06
le lancement du câble sous-marin de fibre optique Oran-Valence sera retardé de 3 mois (ministre)Le lancement de la liaison sous marine en fibre optique Oran-Valence (Orval), prévu pour la fin du mois d’octobre en cours, sera retardé de 3 mois, a indiqué jeudi la ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Houda Imane Feraoun en visite de travail à Oran.Lors d’une présentation du projet, le responsable de l’entreprise de réalisation "ETRTB", Khinnache Moussa a indiqué que le projet de la station d’atterrissement du câble à Trouville (Ain Turck) ne sera pas remis dans les temps.Il a, par ailleurs, déclaré que la reprise des travaux et l’équipement de la station nécessite un supplément de 17,5% du coût initial du projet estimé à plus de 110.557.148 DA.Les raisons du retard de la réalisation de ce projet sont d’ordre financier, ajouté à un contretemps pour effectuer une deuxième étude de faisabilité. La première étant "mauvaise", a expliqué le responsable.Faisant une évaluation du secteur de la poste et des TIC à Oran, Mme Feraoun a estimé que la situation, qui était catastrophique, commence à connaitre une certaine amélioration.Elle a noté, dans ce sens, qu’il est prévu d’ouvrir 7 nouveaux bureaux de poste avant la fin de l’année en cours et de multiplier les distributeurs dans les établissements publics, notamment les universités et les hôpitaux, dans le but de désengorger les bureaux de postes.
APS

Lako
10/10/2016, 11h35
Les créances d’Algérie Télécom estimées à 160 milliards de dinarsLe président-directeur général d’Algérie Télécom, Mohamed Sebaa, a révélé, hier lors d’une conférence de presse qu’il a animée conjointement avec le directeur général de la Caisse nationale des travailleurs assurés sociaux (Cnas), que son entreprise détient auprès des entreprises et organismes publics et privés des créances évaluées à environ 160 milliards de dinars.
Ces dettes s’accumulent depuis au moins dix ans, a précisé le P-DG de l’opérateur de téléphonie fixe et fournisseur d’accès à Internet. L’opération de recouvrement des créances est difficile, semble-t-il, dès lors que ce sont les institutions de l’État (ministères, collectivités locales…) qui empilent les factures impayées à des montants élevés.
Cet argent, qui manque dans les caisses de l’entreprise, freine considérablement les projets d’investissement, selon Mohamed Sebaa. Sans citer expressivement les entités concernées, il a indiqué que plusieurs plaintes ont été déposées contre les clients mauvais payeurs, tandis que pour certains dossiers de contentieux de même ordre, des discussions sont en cours pour trouver une issue à l’amiable. Une commission spéciale a été installée, à cet effet, au sein de l’entreprise.

Lako
18/10/2016, 10h09
Internet en Algérie : débit faible et coupures récurrentesA l’ère du e-leraning, e-banking, e-booking, e-shopping ... au moment où tout se fait par internet ou presque, aucun pays développé ne peut se permettre une panne d’internet, et pourtant l’Algérie est non seulement à la traine, mais elle figure dans les derniers rangs en matière de qualité du service internet, selon plusieurs rapports établis dans ce domaine.Malgré les efforts d'Algérie Télécom, et du ministère de tutelle, malgré l’avènement de la 3G et de la 4G, le débit est souvent faible, oscillant de moyen à très lent, alors que d’importantes interruptions récurrentes surviennent à tout moment, et l’accès est souvent perturbé, ce qui agace fortement les utilisateurs et se répercute inéluctablement sur la productivité et la qualité du travail.Pourtant des rapports indiquent que seulement 18.9% de la population algérienne a accès à la connexion Internet, dans un pays de 40 millions d'habitants.En plus des coupures qui surviennent de temps en temps, pour cause de rupture du câble internet sous-marin, et des coupures volontaires pour « travaux », la connexion est souvent lente pour des raisons inconnues.Même dans les administrations, les coupures sont légions, et quand la connexion est établie, avec un débit lent de 2.2Mbit/s, le retard se fait tout de suite ressentir et de manière significative, puisque des queues interminables se forment à cause du sempiternel « le système est en panne. »Dans certaines entreprises, dont la connexion internet est l’épine dorsale, à l’image des banques, des journaux électroniques ainsi que les sites de vente en ligne, des pertes considérables en matière de temps et d’argent sont engendrées chaque jour.Pourtant seulement 7,75 habitants sur 100 disposent d’une connexion internet de téléphonie fixe, selon un rapport de l’ONU, paru le 3 août 2016.S’agissant du e-gouvernement, notre pays est classé à la 150ème place sur 185, selon le même document onusien. Ce rapport a étudié l’utilisation du service internet et des nouvelles technologies dans l’administration. L'internet en Algérie comme au début de l'internet en EuropeEn parlant de classement, nos voisins Tunisiens avec 3,9 Mbits et Marocains avec 4 Mbits/s, sont mieux lotis, selon une étude de la société Akamai, relative au 1er semestre 2016.Cette même étude indique que c’est la Corée du sud qui est en tête de liste avec 26.7 Mbits/s, les pays scandinaves, le japon et Hong-Kong font partie du top 10, quant aux dernières places, elles reviennent aux pays africains.La question qui se pose est pourquoi l'internet en Algérie est l'équivalant de l'internet de la fin des années 90 en Europe, c'est à dire à ses débuts ? Est-ce que les ambitions de l’Algérie dans ce domaine sont à minima ? Est-ce un déficit en spécialistes ? Une mauvaise vision dans le domaine, ou une mauvaise gestion ? Ou bien tout ça à la fois ? Quoi qu’il en soit, malgré les efforts consentis par les pouvoirs publics ces dernières années, et en dépit du lancement de nouvelles technologies, le chemin à parcourir reste encore long et rude.En attendant, les internautes algériens doivent prendre, en ont-ils le choix ? Leur mal en patience et espérer que le gouvernement annonce un plan de développement de l'internet qui permettrait une connexion plus fluide, et donc une meilleure productivité.
By Algerie1

Lako
31/10/2016, 17h49
Internet: aucun filtrage n’est opéré ou appliqué pour les sites internet






http://www.aps.dz/media/k2/items/cache/a9033c2afd8b17635cf2287f82a47ecb_L.jpg (http://www.aps.dz/media/k2/items/cache/a9033c2afd8b17635cf2287f82a47ecb_XL.jpg)

ALGER- L'opérateur Algérie Telecom a tenu, lundi, a rassuré, ses clients sur l'"efficience" de son service internet indiquant qu’"aucun filtrage n’est opéré ou appliqué pour les sites internet".Dans un communiqué rendu public, AT souligne que "s’agissant des sites hébergés en Algérie, Algérie Télécom assure un service efficient. En effet, aucune signalisation particulière n’a été enregistrée (...) et aucun filtrage n’est opéré ou appliqué pour les sites internet".Quant aux sites hébergés à l’étranger, AT explique qu'elle n’assure pour ces derniers que le transport à travers un backbone international réparti sur deux points de présence (Alger et Annaba).Selon l'opérateur, "ce même backbone décerne l’ensemble des opérateurs en Algérie, y compris la 3G et la 4G, et ce d’une manière transparente et dynamique", ajoute-t-on.Algérie Télécom rassure en outre quant à "sa capacité de transmission qui est "largement suffisante", pour répondre aux besoins" de sa clientèle, conclut le communiqué.By APS

Lako
07/11/2016, 18h56
Des employés d’Algérie Télécom poursuivis pour détournement14 employés de trois agences commerciales de l’opérateur Algérie Télécom (http://geekyalgeria.com/le-monopole-algerie-telecom-touche-t-il-a-sa-fin/) à Tébessa, Ouargla et Batna sont poursuivis pour détournement et négligence, a indiqué ce lundi 7 novembre un communiqué de la sûreté de wilaya.
Ces employés sont poursuivis par le Procureur de la république pour « détournements et manipulations sur les recettes de vente des cartes de recharge de l’internet fixe et de la 4G de téléphonie mobile ».
L’enquête de la brigade économique et financière de la sûreté de wilaya révèle que les montants détournés ont été portés sur les comptes d’entreprises appelés « les grands comptes ».
La vérification des cartes de recharge demandées du stock et dirigées vers les services de guichets ont montré plusieurs infractions dont des répétitions de numéros de série de 748 cartes pour couvrir le détournement de 9,26 millions DA, explique-t-on encore.
Les 14 employés impliquées ainsi que des responsables d’AT ont été entendues. Le dossier a été renvoyé devant la justice sous les chefs d’inculpation de détournement de deniers publics et négligence, est-il indiqué.
By Geeky Algeria

Lako
26/12/2016, 04h41
Algérie:Le service WICI lancé à Bousaâda (Algérie Télécom)La direction opérationnelle d’Algérie Télécom (AT) de la wilaya de M’sila a lancé un nouveau service, appelé la technique WICI, a-t-on appris des responsables de ce secteur.
Ce service permet aux citoyens d’accéder à l’Internet, via smartphone, tablette ou PC portable, à la faveur d’un réseau sans fil après l’acquisition de cartes de recharge WICI auprès d’un point de vente d’AT a précisé la même source.
Le service WICI sera disponible, dans une première étape, aux quartiers En-nasr et Ouaâouaâ Madani au chef lieu de wilaya et le jardin El Wiam de la ville de Bousaâda, selon la même source.
Pour accéder à ce nouveau service, le client doit s’inscrire pour la première fois auprès d’une des agences commerciales d’Algérie Télécom pour activer son compte wici et se faire attribuer un nom d’utilisateur et un mot de passe, a-t-on encore détaillé.
Une fois l’abonné ouvre une page sur le réseau internet, il sera orienté automatiquement vers le site de validation spécialisé par ce service, selon des explications données par les services de cette direction.APS

Lako
26/12/2016, 17h40
Nouvelle perspective pour Algérie Télécom : devenir un "hub" africain de l’internet

Le gouvernement compte mettre fin au monopole d’Algérie Télécom (AT) sur l‘internet fixe, en donnant accès aux opérateurs à la boucle locale de l’opérateur historique. En contrepartie, AT se voit offrir d’autres perspectives… en monopole. La dorsale transsaharienne à fibre optique (http://afrique.latribune.fr/africa-tech/telecoms/2016-12-14/dorsale-transsaharienne-a-fibre-optique-44-millions-d-euros-pour-le-troncon-nigerien.html) (DTS) est au coeur de ce recentrage.

"Le trafic international au départ ou à destination des réseaux de communication électroniques ouverts au public autres que satellitaires, doit être acheminés en intégralité à travers les infrastructures internationales établies et exploitées par un opérateur détenteur de licence d'établissement et d'exploitation d'un réseau de communications électroniques fixe ouvert au public", stipule l’article 120 de l’avant-projet de loi relatif au code des postes et des communications électroniques qui sera bientôt présenté au conseil des ministres.
Dans l’exposé des motifs, le ministère de la Poste et des technologies de l’information et de communications explique que ce « nouveau » monopole confié à Algérie Télécom par l’impératif de «sécurité des communications nationales». Selon cet article, les opérateurs mobiles dépendront encore de la bande passante d’Algérie Télécom. Le gouvernement vient ainsi verrouiller ce champ pour les autres opérateurs qui ne pourront plus lancer leurs propres projets de câbles sous-marin..
Le câble sous-marin de DjezzyL’opérateur de téléphonie mobile Djezzy qui est à présent détenu à 51% par l’Etat algérien à travers le Fonds national d’investissements (FNI), possède depuis 2013 le câble sous-marin Med Cable qu’il a hérité de la maison mère Global Telecom Holding (GTH), ex‑Orascom Telecom Holding (OTH). Ce câble qui relie Alger et Annaba à Marseille sur une longueur de 1 300 km a été réalisé en 2005 par l’équipementier français Alcatel pour le compte de Lacom la filiale de téléphonie fixe d’Orascom. Le Med Cable est un atout indéniable que Djezzy détient, en s’affranchissant des services d’Algérie Télécom. Mais Djezzy ne détient pas le statut d’opérateur de téléphonie fixe. Le gouvernement semble se diriger vers l’acquisition de ce câble- qui n’est pas en service- pour renforcer les liaisons internationales d’Algérie Télécom qui se sont révélées insuffisantes après la rupture du câble sous-marin de fibre optique reliant Annaba à Marseille par un navire battant pavillon étranger, survenue en octobre 2015 plongeant l’Algérie dans une panne générale d'internet. A en croire la ministre de la Poste et des TIC, Mme Houda Imane Feraoun, le gouvernement est en négociations avec l’opérateur Djezzy pour l’utilisation du Med Cable afin d’augmenter les capacités de la bande passante internationale. «L’Algérie est en train de négocier avec Djezzy pour utiliser son câble sous-marin, qui est actuellement hors service», avait indiqué la ministre en juin dernier à l’Assemblée populaire nationale.
Un hub africainLa démarche du gouvernement d’ouvrir la boucle locale d’Algérie Télécom à la concurrence tout en renforçant son monopole sur le trafic internet international va recentrer le rôle de l’opérateur historique sur le renforcement des ressources en bande passante internationale. Cela passe par l’optimisation de la ressource locale à travers l’installation d’un GIX (Points d'échange Internet) pour le trafic internet des opérateurs de services nationaux. Avec ce nouveau statut, Algérie Télécom devra gérer les câbles sous-marins existants : Alger-Palma (80 Gbps) et Annaba-Marseille (425 Gbps) et futurs : Oran-Valence et Alger-Valence, en plus du Med Cable. La démarche du gouvernement répond non seulement à cet aspect de gestion mais à une volonté de faire d’Algérie Télécom un acteur pivot d’une nouvelle stratégie orientée vers l’Afrique. L’Algérie à l’ambition de déployer des câbles en fibre optique terrestre et devenir le « hub » africain de l’internet. La ministre de la Poste et des TIC prend à bras le corps le projet de construction d’une dorsale transsaharienne à fibre optique (http://afrique.latribune.fr/africa-tech/telecoms/2016-12-14/dorsale-transsaharienne-a-fibre-optique-44-millions-d-euros-pour-le-troncon-nigerien.html) (DTS) devant relier l'Algérie, le Niger et le Tchad. Ce projet soutenu par la Banque africaine de développement (BAD) ambitionne d’interconnecter l’Afrique du nord, de l'ouest et l’Afrique centrale.Le DTS devra couvrir un tracé de 1.510 km de fibre optique entre le Tchad et le Niger, puis reliera ce dernier à l'Algérie et le Nigeria avec des interconnexions avec le Burkina Faso et le Bénin. En juillet dernier, les ministres en charge des TIC des trois pays se sont réunis à N'Djamena (Tchad) à l’effet d’étudier ce projet qui a bien avancé depuis puisque la BAD a octroyé début décembre un prêt de 31,4 millions d’euros ainsi qu’ un don de 12,5 millions d’euros au Niger pour la réalisation du tronçon qui traverse ce pays.
By Maghreb emergent

Lako
28/12/2016, 09h08
TIC : Vers la fin du monopole d'Algérie TélécomUn avant-projet de loi relatif aux Technologies de l'information et de la communication (TIC) serait fin prêt et probablement sera soumis au conseil des ministres que présidera Abdelaziz Bouteflika ce mercredi juste avant la signature de la loi de finances 2017.
Selon le quotidien Liberté , qui révèle l'information dans son édition de ce mercredi, le texte de loi en question va étendre le champ d'application au-delà des réseaux de télécommunication.
En termes plus clairs, la nouvelle loi sur les TIC va consacrer l'ouverture du secteur au privé notamment pour le Wifi grand public, l'ADSL, la fibre optique et l'installation de la data centers, toujours selon le même journal.

Lako
28/12/2016, 16h13
Algérie Télécom perd son monopole sur l’accès internet, la portabilité du numéro mobile instauréeAlgérie Télécom va bientôt perdre son monopole sur les services de téléphonie fixe et d’Internet. C’est ce que prévoit l’avant-projet de loi relatif aux règles générales relatives à la Poste et aux Communications électroniques examiné et approuvé, ce mercredi 28 décembre, en Conseil des ministres.


« Au titre du développement des communications électroniques, il est notamment proposé la mise en place du principe de dégroupage des boucles locales », indique le communiqué de la présidence de la République.


Le communiqué ne précise pas si le dégroupage sera total ou partiel. Mais cette mesure va permettre l’arrivée de fournisseurs d’accès internet alternatifs.


Dans la téléphonie mobile, le texte introduit la portabilité du numéro donnant le droit au client de conserver son numéro en cas de changement d’opérateur.


Le projet de loi propose aussi un « renforcement des prérogatives de l’autorité de régulation de la Poste et des Communications électroniques, ainsi que la création d’une Agence de gestion des fréquences radioélectriques ».


Dans son intervention après l’approbation de ce projet de loi, le président de la République a appelé le gouvernement « à accélérer le développement des services de la Poste et des Communications électroniques, notamment l’augmentation des débits et capacités offertes pour le service du Net », selon la même source.
By TSA

Lako
29/12/2016, 09h34
Exclusif : L’avant-projet de loi consacre l’ouverture du marché au privé TIC : la fin du monopole d’Algérie TélécomLe secteur des TIC sera largement ouvert au secteur privé en particulier pour le Wifi grand public, l’ADSL, la fibre optique et l’installation de data centers.
L’avant-projet de loi relatif aux technologies de l’information et de la communication (TIC), dont Liberté détient une copie, est fin prêt. Il sera fort probablement soumis au Conseil des ministres qui se tient aujourd’hui, avant d’atterrir ensuite au Parlement pour examen et adoption. Le texte étend le champ d’application de la loi au-delà des réseaux de télécommunication constituant le support physique des échanges, aux ressources et services à valeur ajoutée sur ces réseaux. Autrement dit, il consacre l’ouverture du secteur des TIC au privé en particulier pour le Wifi grand public, l’ADSL, la fibre optique et l’installation de data centers.
Il vise aussi à améliorer la qualité des services offerts au public en brisant le monopole de l’opérateur historique Algérie Télécom, tout en permettant à ce dernier d’optimiser la bande passante, aujourd’hui très faiblement utilisée. En clair, il donne la possibilité à d’autres opérateurs de statut privé de mutualiser l’utilisation de l’infrastructure de l’opérateur et donc d’optimiser son usage. L’avant-projet institue le droit d’accès à la boucle locale. Les opérateurs privés autorisés pourront, à partir du réseau de transport de fibre optique d’Algérie Télécom, investir dans la boucle locale, soit dans un réseau de fibre optique jusqu’aux clients et abonnés qui auront ainsi accès à Internet avec un débit important et une grande vitesse de connexion.
Le texte prévoit des facilitations pour cette ouverture au privé. L’article 109 stipule qu’un exploitant d’infrastructures alternatives peut mettre à la disposition d’un tiers la capacité excédentaire dont il dispose après avoir déployé des infrastructures pour ses besoins propres afin de permettre à ce dernier d’établir un réseau de communication électronique destiné uniquement à fournir des services de hautes capacités aux opérateurs détenteurs de licences ou d’autorisations générales. Les infrastructures alternatives peuvent être des ressources en fibre optique, des canalisations ou des ouvrages de génie civil.
Ainsi, l’entité Sonatrach-Sonelgaz qui détient via ses gazoducs et oléoducs un réseau de fibre optique d’une longueur estimé à 20 000 kilomètres sous-utilisé peut l’ouvrir à des opérateurs privés.
L’article 92 précise que “les opérateurs de réseaux de communication électroniques fixes sont tenus dans des conditions objectives, transparentes et non discriminatoires, de donner suite aux demandes de dégroupage de la boucle locale formulée par les opérateurs de services de télécommunications électroniques titulaires d’autorisation. On entend par dégroupage la possibilité pour des opérateurs d’utiliser le réseau cuivre ou de fibre optique d’Algérie Télécom en vue de fournir le service internet en particulier dans des quartiers des grandes villes” et que “Les opérateurs de communication électroniques titulaires de licences (Mobilis, Djezzy, Oredoo ainsi que leurs filiales n’ouvrent pas droit au dégroupage de la boucle locale.
Lorsque la boucle filaire est partiellement ou totalement inexistante ou lorsqu’elle présente un caractère d’obsolescence ou de vétusté, l’opérateur offrant autorise pour son compte, l’opérateur bénéficiaire à déployer une infrastructure de distribution dans le cadre d’une convention séparée de déploiement d’infrastructure de distribution, approuvée par l’autorité de régulation”. Cette ouverture permettra la création d’un grand nombre d’emplois via la multiplication d’opérateurs dans la distribution de services de la boucle locale, d’industriels dans la fibre optique, d’entreprises de réalisation de réseaux de fibre optique. L’avant-projet de loi introduit le principe de partage des infrastructures. “Chaque opérateur doit partager dans la limite de ses capacités objectives ses infrastructures passives notamment les conduits, les fourreaux, les pylônes et emplacement de stations hertziennes, les locaux techniques avec les autres opérateurs.” Algérie Télécom continuera, néanmoins, à détenir le monopole sur les grandes infrastructures. Le trafic international en partance ou à destination de l’Algérie est acheminé par le réseau d’Algérie Télécom. Elle exploitera donc les câbles sous-marins.
Ce qui veut dire qu’il n’y a pas d’ouverture à l’international. Algérie Télécom continuera à détenir la bande passante internationale.
By algerie360°

ironman
10/01/2017, 15h48
Houda Faraoun écarte une ouverture du capital d’Algérie Télécom

La ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Iman Houda Feraoun, a affirmé lundi que l’ouverture du capital d’Algérie Telecom ou l’une de ses filiales « n’était pas du tout à l’ordre du jour ».

« Il n’est pas question d’ouverture du capital d’Algérie Telecom ou de l’une de ses filiales même si des opérateurs de différents pays ont émis le voeu d’entrer dans le capital du groupe, a précisé la ministre lors du Forum de la Radio nationale, soulignant qu' »il y a eu probablement mauvaise interprétation lorsque nous avons parlé d’ouverture du dernier kilomètre aux entreprises du secteur privé ».

Rappelant l’approbation lors du dernier Conseil des ministres de l’avant-projet de loi fixant les règles générales relatives à la poste et aux communications électroniques, la ministre a mis l’accent sur l’importance qu’attache le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, à l’actualisation du dispositif législatif régissant le secteur et qui n’a pas été mis à jour depuis 2003.

La nouvelle loi « consacre la souveraineté de l’Etat sur les infrastructures de communications et propose l’ouverture du dernier kilomètre aux entreprises économiques en reliant les clients au système MSAN », a-t-elle dit.

Concernant les futurs projets d’Algérie Telecom, la ministre a annoncé le lancement d’un projet pour relier un million d’abonnés au réseau Internet fixe (haut et très haut débits) en 2017, précisant que la mise en oeuvre avait débuté dans la nouvelle ville de Sidi Abdallah (ouest d’Alger) inaugurée récemment par le président de la République.

S’agissant d’une éventuelle augmentation des prix de la 3G et de la 4G suite au relèvement de la TVA, la ministre a assuré que celle-ci n’aura aucune incidence sur les clients car il a été demandé aux trois opérateurs (Mobilis, Ooredoo, Djezzy) de la prendre en charge.

Evoquant la situation d’Algérie Poste (AP), Mme Feraoun a affirmé que cette entreprise « faisait face, ces dernières années, à de grandes difficultés.

Sans l’aide de l’Etat, celle-ci aurait fait faillite », précisant que la situation de l’entreprise « s’est améliorée ces deux dernières années, en enregistrant en 2015 un produit brut de 7 milliards de dinars puis de 8 milliards de dinars en 2016 ».

Algérie Poste « ne risque plus la faillite et a franchi de grands pas en matière de modernisation », a-t-elle estimé, citant le nouveau système informatique utilisé depuis octobre dernier par l’entreprise et le lancement du paiement électronique.

Concernant la situation du réseau des distributeurs automatiques de billets de banques (DAB), la ministre a dit que ces équipements « étaient acquis auprès de plusieurs sociétés puis installés sans en assurer la maintenance, mais avec la modernisation du système informatique, l’entreprise a acquis l’année dernière 600 nouveaux DAB dont 550 ont été installés. Il est prévu l’acquisition de 440 autres en 2017.

S’agissant de la nouvelle carte d’Algérie Poste (carte Gold) qui permet d’effectuer des opérations de retrait et de paiement, la ministre a expliqué que tous les usagers d’Algérie Poste « recevront leur carte durant les six prochains mois ».

Par ailleurs, Mme Feraoun a annoncé le lancement, durant le premier semestre 2017, d’un satellite de télécommunications par l’Agence spatiale algérienne (ASA), précisant qu’il sera opérationnel fin 2017 et garantira la sécurité de tout le réseau de communication.

Ce satellite « assurera la connexion Internet, en cas de coupure du câble sous-marin et même dans les régions isolées », a-t-elle ajouté.

Au sujet du câble sous marin Oran-Valence, la ministre a indiqué que la réception de ce projet, dont le coût est estimé à 26 millions d’euros, était prévue durant le premier trimestre 2017, relevant un retard en raison de lourdeurs bureaucratiques.

Rappelant la création d’une filiale d’AT en Europe en vue de relancer ce projet, elle a affirmé que ce câble sera opérationnel en 2017.


https://youtu.be/dw_mrD1eSM0

jasmin
10/01/2017, 16h02
Bonsoir,

Je ne comprend pas pourquoi ça dribble souvent quant à l'ouverture aux privés , tantôt on nous dit que le privé va rentrer , et tantôt c'est le niet total de la part des autorités , pourtant ça ne peut que faire du bien aux Algériens grâce à cette concurrence qui tarde à venir, wait and see

ironman
21/01/2017, 00h15
Vente illégale des tickets de recharge Internet Algérie Télécom met en garde ses clients

27355

Algérie Télécom tient à mettre en garde son aimable clientèle quant à la vente illégale des « tickets » de recharge » Internet en dehors de son réseau commercial, revêtus de la marque contrefaite d'Algérie Télécom.
Plusieurs magasins non agréés commercialisant d'une manière illicite des tickets de recharge ont été découverts par Algérie Télécom et une plainte a été déposée auprès des services de sécurité compétents.
Algérie Télécom tient à préciser que les tickets de recharge sont commercialisés exclusivement au niveau des agences commerciales. Aussi, Algérie Télécom décline toute responsabilité en cas d'acquisition des tickets ou cartes de recharge en dehors de son réseau commercial.
Par ailleurs, Algérie Télécom rappelle à ses clients Idoom ADSL et 4G LTE que les cartes de recharge sont vendues uniquement dans ses agences commerciales ainsi qu'au niveau des kiosques multiservices et cybercafés agréés par Algérie Télécom.

ironman
07/03/2017, 18h30
Le réseau Internet sera perturbé du 8 au 20 mars

Des perturbations sur le réseau internet pourraient être ressenties pendant la nuit, durant la période du 8 au 20 mars, à cause des travaux de maintenance d'un câble sous-marin, indique mardi un communiqué de l'entreprise Algérie Télécom. "Ces perturbations qui pourraient être ressenties uniquement de 20h30 et 23h30 résulteront des opérations périodiques de maintenance du câble sous-marin à fibre optique atterrissant à Annaba (de Marseille), du consortium SMW4", précise Algérie Télécom, à l'adresse de sa clientèle.

ironman
28/03/2017, 22h48
Algérie Telecom prive ses clients d’internet sans les aviser

Plusieurs abonnés à la connexion ADSL d’Algérie Telecom ont été pénalisés durant le week-end dernier pour avoir tenté de procéder au rechargement de leur compte internet ADSL par des cartes de recharge. Tous les abonnés qui ont rechargé leurs comptes par des cartes d’abonnement durant le week-end ont été privés de connexion.

Et pour cause ! Algérie Telecom n’a pas daigné informer ses clients de sa décision de procéder à la maintenance de ses installations et équipements internet, ce qui a rendu impossible l’opération de recharge de l’ADSL par des cartes. Les clients ou les abonnés devaient obligatoirement renouveler leur abonnement ADSL en se présentant aux agences commerciales ACTEL ; l’opération devant être effectuée par un opérateur, nous a-t-on expliqué à Algérie Telecom.

A Algérie Telecom, on ignore la signification du service public. Le client n’est pas roi dans la mesure où Algérie Telecom détient toujours le monopole de l’internet ADSL (téléphone fixe).

Amir HAni