Page 1 sur 4 123 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 31
Like Tree26Likes

Discussion: Industrie Auto (Importations,Licences,Concessionnaires,Immatricul ..;Cartes grises)

  1. #1
    Avatar de zadhand
    zadhand est déconnecté MagSage
    Date d'inscription
    novembre 2012
    Messages
    12 965
    Pouvoir de réputation
    65
    Follows
    0
    Following
    0

    Post Industrie Auto (Importations,Licences,Concessionnaires,Immatricul ..;Cartes grises)

    Sonatrach s'offre un lot de
    Renault Symbol "made in Algeria"
    le 18.05.15 | 17h46

    La compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach a réceptionné, lundi à Alger, sa commande de voitures Renault Symbol "made in Algeria", une opération visant la promotion de la production nationale.

    Il s'agit d'une commande composée de 70 véhicules Symbol au prix unitaire de 1,36 million de DA pour équiper le parc automobile de ce groupe énergétique.
    "Fidèle à son principe d'entreprise citoyenne, Sonatrach est (à travers cette opération) résolument engagée dans la campagne +Consommons algérien+", a souligné le P-dg par intérim de cette compagnie, Saïd Sahnoun, lors de la cérémonie de réception de la commande.
    Il n'a pas exclu le recours à ce type d'opérations pour d'autres produits répondant aux besoins du groupe.
    Selon ce responsable, ce modèle de partenariat pourrait être développé avec les filiales de Sonatrach telle Naftal pour la dotation de ces équipements en "Sirghaz" (GPL).
    De son côté, le directeur général de Renault Algérie production" (RAP), Guillaume Josselin, a affiché la disponibilité de l'usine à répondre aux demandes d'autres entreprises nationales à travers des partenariats.
    Inaugurée en novembre 2014, l'usine Renault Algérie d'Oued Tlelat (Oran) a livré, jusqu'à maintenant, près de 5.000 véhicules et prévoit d'augmenter sa cadence de production avec l'entrée en vigueur du décret relatif au crédit à la consommation publié dans le dernier journal officiel.
    La première étape de son entrée en production porte sur une moyenne de fabrication de 25.000 voitures par an avant de l'augmenter à 75.000 voitures à l'horizon 2019.
    L'usine prévoit une hausse prochaine du taux dÆintégration nationale dans les deux types de Symbol. Il s'agira de l'intégration, d'ici à fin 2015, de chaises qui seront fabriquées localement, grâce à un investissement national dans le cadre du partenariat algéro-turc.
    Le taux d'intégration dépasse actuellement les 17 % avec l'introduction également de pièces en matière plastique fabriquées par une entreprise privée à Oran.

    APS
    Dernière modification par zadhand ; 18/05/2015 à 23h55. Motif: Renault Symbol "made in Algeria"
    ironman likes this.
    Atlas-HD-200 B102 B118
    Icone I-5000

    ZsFa

  2. # ADS
    Ich'har Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Messages
    Plusieurs
     
  3. #2
    Avatar de zadhand
    zadhand est déconnecté MagSage
    Date d'inscription
    novembre 2012
    Messages
    12 965
    Pouvoir de réputation
    65
    Follows
    0
    Following
    0

    Post Industrie Auto (Importations,Licences,Concessionnaires,Immatricul ation;Cartes grises

    A LA UNE/ACTUALITE/Mercedes-Benz
    05 Août 2015|18h37
    La Société Algérienne de Fabrication des Véhicules (Safav)
    257 véhicules Mercedes-Benz sortis de l’usine de Tiaret



    La Société algérienne de fabrication des véhicules (Safav) a produit 275 véhicules
    tout-terrain de marque Mercedes-Benz, depuis l’inauguration de son usine basée à Bouchakif (Tiaret)
    en octobre 2014, selon un communiqué du ministère de la Défense.

    110 véhicules Mercedes-Benz livrés à la DGSN..jpg

    Un lot de 110 véhicules 4x4 a été livré, aujourd’hui mercredi,
    à la Direction général de la sûreté nationale (DGSN),a annoncé le MDN.

    L’usine prévoit une production annuelle de 2000 véhicules 4X4 et 6.000 véhicules de type "Sprinter".
    SAFAV est une société mixte créée en 2012. L’Etat algérien détient 51 % de son capital,
    dont 34 % pour l’Etablissement de développement de l’industrie des véhicules (EDIV) de l'armée
    et 17 % pour la SNVI. Le reste du capital, soit 49 %, est détenu par le fonds émirati Aabar.




    Elwatan.com
    Dernière modification par zadhand ; 21/03/2016 à 16h16.
    ironman likes this.
    Atlas-HD-200 B102 B118
    Icone I-5000

    ZsFa

  4. #3
    Avatar de zadhand
    zadhand est déconnecté MagSage
    Date d'inscription
    novembre 2012
    Messages
    12 965
    Pouvoir de réputation
    65
    Follows
    0
    Following
    0

    Post Le grand clash


    Industrie Auto (Importations,licences,concessionnaires,Immatricul ations,Cartes grises...)

    A LA UNE/ACTUALITE_Voitures Importées
    10 Septembre 2015|10h00

    Le grand clash

    Après les Français et les Allemands,les concessionnaires auto asiatiques
    entendent faire pression sur le gouvernement algérien, via
    leur représentation diplomatique,pour que leurs véhicules bloqués au port
    soient libérés.Faute d’arbitrage politique,l’Etat sera obligé de céder.



    Voitures Importées .jpg

    «Depuis le mois d’avril, on paye plusieurs centaines de millions de dinars au port chaque jour pour le droit
    de stationnement des véhicules bloqués.» Agacé, ce patron d’une marque automobile asiatique souhaite toutefois
    garder l’anonymat pour ne pas déplaire au gouvernement et… ne voir ses véhicules bloqués encore plus longtemps
    au port. Mais en réalité, rien ne va plus. Au point que ce concessionnaire a déjà licencié 300 employés.

    Des CDD dont on n’a pas renouvelé les contrats. Selon des sources proches du patron, «cette décision est tout à fait logique».
    «Rester plus de 12 mois sans travailler et payer des salaires à hauteur de 50 millions de dinars par mois n’est pas tenable.»
    D’autant que du côté de la concurrence, les Français et les Allemands ont obtenu gain de cause
    et vu leurs véhicules coincés au port libérés,après que leurs gouvernements respectifs aient fait pression.
    L’Allemagne aurait récemment interpellé l’ambassadeur algérien pour la deuxième fois afin d’obliger le gouvernement algérien
    à débloquer les véhicules allemands coincés au port. Et selon certaines sources, les Allemands soupçonnaient
    une «concurrence déloyale». Selon eux, «le gouvernement algérien favorise les marques françaises», confient plusieurs
    sources allemandes à El Watan de ce mercredi. «D’ailleurs, nous comptons nous aussi avoir recours à la même méthode»,
    explique un autre patron de marque asiatique. Pourtant, ils ne comptaient pas en arriver à un tel rapport de force.
    «Imposer un cahier des charges sans donner de délai de mise en conformité du produit,c’est vraiment injuste», s’indigne l’un d’eux.
    Tout a commencé lors de la signature de l’arrêté du 23 mars dernier fixant le cahier des charges relatif aux conditions et modalités
    d’exercice des activités de concessionnaires de véhicules neufs (sécurité, renforcement des droits du consommateur, organisation
    et la régulation du marché…). Officiellement, l’objectif vise à imposer de nouvelles normes de sécurité. Officieusement,
    le gouvernement entend limiter les importations. Une étude du ministère du Commerce a, cette année, appuyé là où ça fait mal
    en soulignant que les importations avaient «transformé» l’Algérie en un «vaste espace de stockage» après que 2 millions
    de véhicules aient été importés entre 2010 et 2014.Dans les faits, de janvier à juillet, les importations ont concrètement diminué.
    Selon un bilan rendu public par le Centre national de l’informatique et des statistiques des Douanes (Cnis), «le montant des importations
    des véhicules a reculé de 27,02% de janvier à fin juillet 2015, pour s’établir à 2,388 milliards de dollars contre 3,272 milliards de dollars
    sur la même période de 2014, ce qui représente 202 635 véhicules cette année contre 254 302 unités sur la même période de 2014,
    soit une baisse de 20,32% sur les importations des 51 concessionnaires en activité». Problème : cette baisse a frappé les concessionnaires
    de toutes les marques dont les milliers de véhicules (commandés à l’avance) sont restés bloqués au port.
    Et ce blocage provoque «des centaines de litiges avec les clients», affirme le concessionnaire d’une marque asiatique. «Des clients ont passé
    des commandes sur un nouveau modèle de véhicule avant la sortie du nouveau cahier des charges, ils ont payé 10% de la somme totale.
    Notre société leur a parlé d’un délai de livraison de six mois. Mais depuis l’application du cahier des charges, on n’arrive pas
    à importer ces véhicules», se désole-t-il. Autre problème : avec la dépréciation du dinar face au dollar, les prix des véhicules ont flambé.
    «En moyenne, l’augmentation est de 30%, précise-t-il.Du coup, si quelqu’un commande un véhicule d’un million de dinars et qu’après l’expiration
    du délai de livraison, on lui propose de se désister, le client refuse parce qu’il sait qu’une nouvelle commande lui coûterait plus cher», explique
    notre source. Plusieurs clients ont ensuite recouru à tous les moyens existants pour que le concessionnaire leur paie des pénalités de retard
    ou mette à leur disposition un véhicule. «Certains déposent même plainte contre notre société qui, en réalité, est bloquée par les autorités»,
    ajoute-t-il. Au point que, selon plusieurs sources dans le milieu automobile, certains concessionnaires «ne vont pas tarder à baisser rideau»
    car il leur faut beaucoup de temps pour fabriquer des véhicules répondant aux normes exigées par le nouveau cahier des charges.
    «On ne pourra jamais résister.Notre société ne pourra pas faire face à toutes les charges qui pèsent lourd sur notre comptabilité»,
    estime un patron concerné. «Ce qui est malheureux, c’est le nombre de personnes qui vont se retrouver au chômage», s’indigne
    ce chef d’entreprise. Le président de l’Association des concessionnaires automobiles algériens (AC2A), Sofiane Hasnaoui, estime que
    la situation doit être débloquée en urgence. «Pour les plus chanceux, la commercialisation des véhicules ne commencera qu’en 2016,
    souligne-t-il.Les ventes ont ralenti, principalement à cause de la non-disponibilité des véhicules et aussi parce que les consommateurs sont
    incités à investir dans l’immobilier, notamment le versement des échéances AADL.» Même si les véhicules sont débloqués, les concessionnaires
    restent pessimistes. Ils craignent que l’augmentation de la taxe intérieure de consommation (TIC), applicable aux véhicules de grosse cylindrée,
    n’affecte encore un peu plus les ventes.D’après cet avant-projet, «les véhicules tout-terrain et les cylindrées comprises entre 2000 et 3000 cm3
    seront taxés à hauteur de 35%». Ils dénoncent aussi l’obligation pour chaque concessionnaire «d’installer une activité industrielle
    et/ou semi-industrielle ou toute autre activité ayant un lien direct avec le secteur de l’industrie automobile, et l’investissement doit être réalisé
    dans un délai maximum de trois ans à compter de la date d’octroi de l’agrément définitif, sinon son agrément sera retiré par les services habilités».
    «Comment voulez-vous qu’on investisse alors qu’on ne nous laisse même pas faire entrer les véhicules importés, s’indigne l’un d’entre eux.
    Ce sont des sommes très lourdes qui doivent être engagées !» Pour Mustapha Zebdi, président de l’Association des consommateurs (Apoce),
    «il n’est pas normal que les concessionnaires fassent la loi en faisant pression sur le gouvernement. Cela va à l’encontre de toutes les règles
    du commerce. Avec de telles dispositions, il ne restera que les concessionnaires honnêtes et capables de garantir des normes de sécurité
    à même de protéger le consommateur algérien.Avant, l’Algérie importait des véhicules qui ne répondaient à aucune norme,
    et c’était le consommateur qui payait le prix de ce laisser-aller.»
    Bouzid Ichalalene
    Dernière modification par zadhand ; 21/03/2016 à 16h15.
    ironman likes this.
    Atlas-HD-200 B102 B118
    Icone I-5000

    ZsFa

  5. #4
    Avatar de jim63
    jim63 est déconnecté Confirmé+
    Date d'inscription
    septembre 2013
    Messages
    1 070
    Pouvoir de réputation
    43
    Follows
    0
    Following
    0

    Re : Importation des vehicules

    salam

    la raison de ce blocage est le non respect de cette règle ci-dessous,cela est normale,"créez des emplois chez moi et tu pourras exporter des véhicules ds mon pays"

    Ils dénoncent aussi l’obligation pour chaque concessionnaire «d’installer une activité industrielle et/ou semi-industrielle ou toute autre activité ayant un lien direct avec le secteur de l’industrie automobile, et l’investissement doit être réalisé dans un délai maximum de trois ans à compter de la date d’octroi de l’agrément définitif, sinon son agrément sera retiré par les services habilités»
    ironman likes this.
    dm 800 HD is a box****84b open pli,mgcamd 1.35+openbox v8... boff !

    ... laissez nous un peu d été encore ..

  6. #5
    Avatar de djafar1
    djafar1 est déconnecté Confirmé
    Date d'inscription
    novembre 2014
    Messages
    288
    Pouvoir de réputation
    28
    Follows
    0
    Following
    0

    Re : Importation des vehicules

    bientot la periode des vaches maigres
    je pense pas qu'ils auront grand chose à mettre sous la dent les povres
    et tout ces jours qui passent plantent en mon coeur affligé chaqu'un une lance de regrets et d'angoisse

  7. #6
    Avatar de zadhand
    zadhand est déconnecté MagSage
    Date d'inscription
    novembre 2012
    Messages
    12 965
    Pouvoir de réputation
    65
    Follows
    0
    Following
    0

    Post Industrie Automobile

    A LA UNE/ACTUALITE_Industrie Automobile
    17 Septembre 2015


    Un important pôle mécanique en projet

    Après l’annonce faite par le groupe Ival d’installer une usine de montage de véhicules utilitaires de la marque italienne Iveco, ce sont Faw et Sovac, respectivement plus grand constructeur automobile chinois et représentant officiel des marques du groupe Volkswagen, qui visent l’installation d’usines pour la fabrication des pièces de rechange.

    Chaîne de montage de véhicules utilitaires.jpg


    L’usine de montage de véhicules utilitaires de la marque italienne Iveco sera installée dans la zone industrielle de Sidi Khaled, dans la commune de Oued El Berdi, au sud de Bouira, a annoncé avant-hier le PDG du groupe Ival, Mohamed Baïri. Le responsable de la direction locale de l’industrie et de la PME, Nadjib Achouri, l’a confirmé, en soulignant que le projet en question est à un stade très avancé des négociations. «Nous avons entamé des négociations avec le PDG du groupe Ival, qui va présenter dans les prochains jours son dossier d’investissement», a déclaré M. Achouri, en affirmant qu’il s’agit là d’une usine de montage de véhicules utilitaires, de camions et surtout de tracteurs agricoles, dès lors que «notre wilaya est à vocation agricole», a-t-il souligné.
    L’usine en question sera implantée sur une superficie ne dépassant pas les 10 hectares, a précisé M. Achouri, en soulignant que les autorités ont dégagé également un autre site, la méga-zone de Dirah, dans le sud de la wilaya, pouvant abriter d’autres projets d’investissement. La proposition n’a pas encore été validée par
    le Conseil national de l’investissement, (CNI).

    Le PDG du groupe Ival a précisé avant-hier que l’étude du projet de fabrication de véhicules de marque Iveco en Algérie a été achevée et les négociations pour la création de l’usine sont à un stade très avancé. Une information qui a été par ailleurs confirmée par le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdessalem Bouchouareb, qui s’est exprimé mardi dernier, à l’occasion d’une conférence de presse tenue conjointement avec la ministre italienne du Développement économique, affirmant que le premier projet automobile concerne la création d’une usine de montage de camions, qui sera réalisée en partenariat entre Iveco et le groupe Ival.
    Par ailleurs, d’autres projets similaires sont projetés dans le cadre de ces investissements. Selon la même source, Sovac, le représentant en Algérie des marques du groupe Volkswagen, compte réaliser une usine pour la fabrication des pièces de rechange. «Le dossier a été déposé au niveau du wali et sera étudié prochainement», a précisé M. Achouri, qui a dévoilé que d’autres investissements dans le domaine de l’industrie automobile seront mis en place au niveau des deux zones industrielles de Sidi Khaled et de Dirah. La zone de Sidi Khaled, d’une superficie de 225 hectares, a bénéficié récemment d’une extension de 190 hectares.
    Toujours dans le domaine de l’industrie automobile, le directeur de l’industrie et de la PME a précisé que d’autres investisseurs projettent de lancer leurs projets au niveau de deux sites, à l’image de Hyundai Motors Algérie, qui envisage de se lancer dans le montage des camions de petit tonnage et des ambulances, tout comme pour FAW, qui a exprimé le vœu d’installer une usine au niveau de cette zone, a-t-il encore précisé. 

    Amar Fedjkhi

    ironman likes this.
    Atlas-HD-200 B102 B118
    Icone I-5000

    ZsFa

  8. #7
    Avatar de zadhand
    zadhand est déconnecté MagSage
    Date d'inscription
    novembre 2012
    Messages
    12 965
    Pouvoir de réputation
    65
    Follows
    0
    Following
    0

    Post Licences d’Importations

    A LA UNE/ACTUALITÉ_Licences d’importations
    le 04.01.16 | 16h22

    Bouchouareb sanctionne les concessionnaires réfractaires

    Les quotas d’importations accordés aux concessionnaires automobiles pour l’année 2016
    seront connus au cours de cette semaine. Sauf que,
    le même traitement ne sera pas accordé à tous.

    bouchouareb_2611045_465x348.jpg

    Le ministre de l’Industrie et des Mines, M.Bouchouareb compte bien punir les concessionnaires
    qui ne se conforment pas aux décisions supérieures. Lors d’une conférence de presse qu’il
    a animée, ce lundi, au forum du journal El Moudjahid, le ministre a expliqué que les
    concessionnaires qui ne se sont pas conformés au cahier des charges lors de sa mise en place
    et ceux qui déclarent leurs bilans fiscaux négatifs se verront appliquer des mesures spécifiques.

    Le calcul des quotas se fera comme suit : la moyenne des deux dernières années (2014-2015)
    divisée par deux. Sera réservée une « imposition pénalisante à ceux qui n’ont pas joué en jeu
    quand on a mis en place le cahier es charges », a précisé le ministre. Abdesselam Bouchouareb
    s’est félicité pour la baisse de la facture d’importation des véhicules en 2015. Une baisse estimée
    à 2,559 milliards de dollars en valeurs et 140 000 en unités par rapport à 2014.

    En 2014, la facture des importations des véhicules s'était établie à 6,34 milliards de dollars avec
    439.637 unités importées, rappelle-t-on. Ce qui signifie que la facture des importations des véhicules
    s'est établie à 3,781 milliards de dollars en 2015, soit une baisse de 40,3% par rapport à 2014,
    tandis que le nombre des véhicules importés a baissé de l'ordre de 32%.

    Pour le ministre, ces résultats sont « les premiers effets de la mise en œuvre du nouveau cahier
    des charges des concessionnaires ». Il précise dans le même registre que les négociations avec
    les constructeurs Peugeot, Fiat, Iveco et Hyundai camions pour la mise en place d'unités de production
    en Algérie connaissaient « un bon état d'avancement ».

    « Nous sommes également en discussions avec un partenaire iranien, tandis que Nissan a exprimé
    son souhait de s'installer en Algérie », a-t-il réaffirmé. Concernant le constructeur allemand Volkswagen,
    M. Bouchouareb a souligné que « tout porte à croire que cette marque a pris
    la décision d'ouvrir une usine de montage en Algérie après avoir hésité pendant une certaine période ».


    Évaluation des entreprises privatisées

    Alors que l’Algérie a permis l’ouverture, à la faveur de la LF 2016, le capital des entreprises publiques,
    le besoin de récupérer certaines entreprises privatisées dans le cadre de la loi 2001-04 se fait ressentir.

    Le ministre a évoqué dans ce sens une opération en cours et qui vise à évaluer la situation des
    entreprises privatisées. Cette opération qui concerne, selon le ministre 50 entreprises, a pour finalité,
    de vérifier si les repreneurs avaient effectivement respecté leurs engagements.

    Le ministre relève que 2 à 3 entreprises n’ont pas respecté leurs engagements mais refuse de donner
    plus de détails pour « ne pas perturber le déroulement de l’opération », dit-il.

    Et d’aviser « si nous constatons que des entreprises n'ont pas respecté leurs engagements,
    nous n'hésiterons pas à reprendre les entreprises privatisées ».

    Le ministre rappelle, à cette occasion, que la privatisation n’est pas un mal pour l’économie nationale
    puisqu’elle va permettre de relancer des entreprises menacées de fermeture.

    Mina Adel
    ironman likes this.
    Atlas-HD-200 B102 B118
    Icone I-5000

    ZsFa

  9. #8
    Avatar de zadhand
    zadhand est déconnecté MagSage
    Date d'inscription
    novembre 2012
    Messages
    12 965
    Pouvoir de réputation
    65
    Follows
    0
    Following
    0

    Post Volkswagen produira des véhicules en Algérie en 2017

    A LA UNE/ACTUALITE_Industrie Automobile
    08 Janvier 2016


    Volkswagen produira des véhicules en Algérie en 2017

    C’est officiel ! Volkswagen construira son usine de fabrication automobile
    à Relizane. L’usine sera implantée sur un terrain de 150 ha et sera opérationnelle en 2017.

    L’information a été confirmée hier par la responsable de la communication de Sovac, Rosa Mensouri, contactée par nos soins. Elle confirme en effet l’avancement de ce projet déjà déposé auprès du ministère de l’Industrie, en expliquant que «les discussions sur la nature de l’investissement ont été lancé depuis une année».
    L’usine du constructeur allemand produira 100 000 véhicules par an. Les détails du projet, affirme-t-on, par ailleurs, qui est d’un investissement de plus de 170 millions d’euros, seront dévoilés lors de la visite du Premier ministre Abdelmalek Sellal à Berlin prévue ce lundi. C’est justement, affirme-t-on encore, l’un des dossiers phares qui seront discutés à Berlin.
    C’est la Polo classique, la Skoda Octavia et le pick-up Amarok qui seront produits.

    Eventuellement et sur le moyen terme, selon la responsable de communication de Sovac, le constructeur allemand procédera à la fabrication de pièces de rechange en Algérie avec d’autres projets. D’autres sources affirment qu’une partie de la production sera destinée à l’exportation. Il y a quelques jours, lors du forum d’El Moudjahid à Alger, le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb, avait annoncé que «le groupe Volkswagen devrait également avoir son usine en Algérie».

    Nouveau DG de Sovac

    Patrice Franke, l’actuel directeur général de Audi-Algérie a été nommé, hier,
    directeur général de Sovac Algérie, affirme le communiqué de Sovac rendu public hier.
    Le nouveau directeur est chargé de nouvelles missions à Sovac Importation puisqu’il aura
    à mettre en place une véritable structure NSC (National Sales Company) en collaboration
    avec Volkswagen Group, et ce, dans l’objectif de mettre en
    œuvre les stratégies et les objectifs spécifiques à chaque marque.


    Nassima Oulebsir
    ironman likes this.
    Atlas-HD-200 B102 B118
    Icone I-5000

    ZsFa

  10. #9
    Avatar de malouki
    malouki est déconnecté Membres
    Date d'inscription
    septembre 2013
    Messages
    653
    Pouvoir de réputation
    42
    Follows
    0
    Following
    0

    L’Algérie réduit fortement ses importations de véhicules en 2016

    L’Algérie réduit fortement ses importations de véhicules en 2016. Le contingent des véhicules a été fixé à 152 000 unités sur l’année 2016, rapporte l’agence officielle*APS, citant un membre du Comité de suivi de délivrance des licences d’importation. En 2015, l’Algérie avait importé près de 300 000 véhicules contre 439 637 unités en 2014.Ce contingent concerne les véhicules automobiles pour le transport de dix personnes ou plus (chauffeur inclus), les véhicules de tourisme et autres véhicules automobiles principalement conçus pour le transport des personnes (y compris les voitures de type «*break*» et les voitures de course) et les véhicules automobiles pour le transport de marchandises.Les contingents quantitatifs des licences d’importation du ciment et de l’acier rond à béton ont été fixés pour l’année 2016 ont été également fixés, selon la même source.Concernant le contingent quantitatif du ciment portland gris, il a été fixé à 1,5 million de tonnes, précise la même source.Quant à l’acier rond à béton (comportant des indentations bourrelets, creux ou reliefs obtenus au cours du laminage ou ayant subi une torsion après laminage), son contingent a été fixé à 2 millions de tonnes.Selon la même source, tout opérateur économique, personne physique ou morale, remplissant les conditions conformes à la législation et à la réglementation en vigueur, peut introduire une demande de licence d’importation d’un produit ou d’une marchandise.L’avis d’ouverture des contingents est à compter du 14 janvier jusqu’au 3 février 2016.L’opérateur doit déposer le formulaire dûment renseigné, à télécharger sur le site web du ministère du Commerce, auprès de la direction du commerce de wilaya territorialement compétente.Cette demande doit être accompagnée d’une copie du registre du commerce, une facture pro-forma indiquant le produit, la qualité, la valeur et l’origine du produit, un extrait de rôle, une attestation de mise à jour avec la Cnas ou la Casnos et un questionnaire d’identification de l’opérateur économique à renseigner.Cette liste peut éventuellement être élargie à d’autres produits et marchandises.

    Sujet fusionné.
    Dernière modification par zadhand ; 15/01/2016 à 19h59.
    ironman likes this.
    SAMSAT 80 HD
    STARSAT SR 2000 HD HYPER
    TV LED 55" SAMSUNG.TV LED 42" SAMSUNG
    PC SAMSUNG 17" i7
    TABLETTE SAMSUNG 10.1"
    SMARTPHONE SAMSUNG GALAXY S5

  11. #10
    Avatar de zadhand
    zadhand est déconnecté MagSage
    Date d'inscription
    novembre 2012
    Messages
    12 965
    Pouvoir de réputation
    65
    Follows
    0
    Following
    0

    Post Une délégation du constructeur allemand Volkswagen rencontre Bouchouareb

    A la une/Actualité_Industrie Automobile
    le 08.03.16 | 16h42

    Une délégation du constructeur allemand Volkswagen
    rencontre Bouchouareb


    La rencontre, mardi à Alger, d'une délégation du constructeur
    Allemand Volkswagen avec son homologue algérienne du groupe Sovac
    est de nature à ouvrir la voie à l'implantation du géant allemand de l'automobile
    en Algérie aux mêmes conditions que les autres firmes étrangères implantées
    dans le pays, a-t-on appris auprès du ministère de l'Industrie et des Mines.

    Constructeur Allemand Volkswagen.jpg


    Au terme de cette rencontre tenue au siège de son département, le ministre de l'Industrie
    et des Mines, Abdesselem Bouchoureb a qualifié le groupe allemand "d'important et actif"
    sur le marché algérien avec lequel le gouvernement est prêt à aller "aussi loin que possible".

    Les conditions à remplir à cet effet, précise-t-on au ministère, concernent à la fois l'obligation
    de procéder au montage en Algérie et de fabriquer localement un taux de pièces de rechanges
    qui devrait, à terme, atteindre 40% d'intégration des véhicules ainsi assemblés localement.

    De même que la firme allemande devrait s'engager à prendre des participations dans
    la société mixte à constituer à hauteur de 49% au maximum, contre une part majoritaire
    de 51 % de ses partenaires algériens qui serait détenue par les associés publics
    et/ou privés algériens.
    Ce sont les exigences de la partie algérienne qu'elle propose "à tous
    les constructeurs" intéressés ou engagés en Algérie en contrepartie des apports qu'elle consent,
    souligne la source proche du dossier. L'organisation et la réglementation de l'activité de
    l'industrie automobile serviront non seulement les intérêts des entreprises étrangères partenaires
    mais aussi l'intérêt de l'Algérie qui ambitionne de relancer l'industrie mécanique,
    ajoute-t-on au ministère de l'Industrie.

    Au terme des discussions entre la délégation de VW et Sovac au siège de son ministère,
    M. Bouchouareb a estimé que "Volkswagen a la volonté d'entrer dans un partenariat pour
    la fabrication de plusieurs types de véhicules comme Seat et d'autres marques".
    "Nous sommes ouverts à ce partenariat car nous ne pouvons pas imaginer une industrie
    mécanique sans un partenaire allemand qui est déjà présent en Algérie dans la fabrication
    des véhicules poids lourds", a-t-il souligné tout en souhaitant la concrétisation prochaine
    d'un accord entre les deux parties. "Les entreprises vont poursuivre les négociations.
    J'espère qu'elles aboutiront bientôt à un accord", a-t-il avancé.

    De son côté, le représentant du constructeur allemand a affirmé à la presse que
    le marché algérien était "très attractif" et "très important" pour Volkswagen. "Aujourd'hui,
    nous avons eu l'occasion de discuter avec le ministre et notre partenaire sur
    place (le groupe Sovac) d'un projet de fabrication locale", a-t-il ajouté. Selon les données
    qu'il a présentées, Volkswagen est représenté en Algérie par plus de 80 agents de
    différentes marques, employant près de 2.000 travailleurs.
    APS


    Dernière modification par zadhand ; 08/03/2016 à 23h44.
    ironman likes this.
    Atlas-HD-200 B102 B118
    Icone I-5000

    ZsFa

Page 1 sur 4 123 ... DernièreDernière

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

Liens Important

PostMan By Cultural Forum | Kilink | Soorchi
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176