Page 3 sur 3 PremièrePremière 123
Affichage des résultats 21 à 28 sur 28
Like Tree26Likes

Discussion: Industrie Auto (Importations,Licences,Concessionnaires,Immatricul ..;Cartes grises)

  1. #21
    Avatar de zadhand
    zadhand est déconnecté MagSage
    Date d'inscription
    novembre 2012
    Messages
    12 965
    Pouvoir de réputation
    64
    Follows
    0
    Following
    0

    Post Investissement dans un projet automobile

    Investissement dans un projet automobile

    Le ministère du Commerce rappelle les concessionnaires à l’ordre
    PUBLIE LE 11-09-2016

    Alors que la date d’expiration du délai imparti approche à grands pas, a priori nombreux sont
    les concessionnaires automobiles qui n’ont toujours pas exprimé leur volonté d’investir dans
    une activité industrielle, afin de produire localement, comme stipule l’article 52 de la loi de finances 2014
    «Les concessionnaires automobiles sont tenus d’installer une activité
    industrielle et/ou semi-industrielle ou toute autre activité ayant un lien
    direct avec le secteur de l’industrie automobile, dans un délai maximum
    de trois ans.
    Le défaut d’entrée en production à l’expiration de ce délai
    entraîne le retrait de l’agrément. Les investissements réalisés dans ce
    cadre peuvent bénéficier des avantages consentis dans le cadre de l’ANDI».
    Cette situation de désintéressement a fait, une nouvelle fois, réagir le
    ministère du Commerce qui désapprouve totalement cette attitude. De ce
    fait, le département de Bakhti Belaïb vient d’envoyer une nouvelle mise
    en garde aux concessionnaires automobiles pour leur rappeler qu’ils sont
    dans l’obligation d’investir dans le domaine industriel avant l’année
    prochaine, 2017, que ce soit dans le montage automobile ou bien la
    production de la pièce de rechange pour développer un tissu de
    sous-traitants.Le courrier du ministère rappelle aussi que tout
    concessionnaire qui ne réalise pas un projet industriel dans le secteur
    automobile verra que «l’expiration de ce délai entraîne le retrait de
    l’agrément», ce qui freinera d’une façon brutale l’activité de la vente
    automobile du concessionnaire qui ne se soumet pas à la loi.Dans le
    même ordre d’idées, lors de sa visite de travail dans la wilaya de Tiaret,
    le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, avait indiqué avoir mis en garde
    les concessionnaires automobiles qui ne projetaient pas de se lancer
    dans une activité industrielle. Ces derniers ne pourront point obtenir de
    licence d’importation ou, d’une autre manière, ils fermeront boutique.
    «Les concessionnaires automobiles sont tenus d’investir localement,
    faute de quoi leur licence d’importation leur sera retirée en 2017.»
    M. Sellal s’était appuyé sur les mesures contenues dans la loi de
    finances 2016 pour rappeler que le passage à la production est une
    obligation pour tout concessionnaire activant sur le marché algérien.
    Il avait également mis le point sur la nécessité d’aller vers «une réduction»
    de l’importation, exhortant à «produire localement afin de satisfaire les
    besoins des Algériens». En sus du Premier ministre,
    Abdessalem Bouchouareb avait, lui aussi, adressé une mise en garde aux concessionnaires pour le même motif. Pour le moment, il n’y a que Renault
    qui a réellement appliqué la loi en attendant les projets de Hyundai avec
    le groupe Tahkout, Peugeot et Nissan avec le groupe Hassanoui.Par ailleurs,
    il convient de rappeler que le ministère du Commerce avait déjà adressé une correspondance aux concessionnaires à la mi-juin, dans lequel il avait
    dénoncé «une augmentation injustifiée des prix de vente des véhicules neufs
    commandés par rapport aux prix figurant dans le contrat de commande».
    Il faut également rappeler que le nombre des licences d’importation de véhicules
    qui ont été accordées ont touché 40 concessionnaires sur les 80 postulants,
    et que le contingent quantitatif d’importation des véhicules a été réduit à
    83.000 unités pour l’année 2016, dans le cadre des licences d’importation, sur
    les 152.000 unités annoncées au début.Le comité interministériel chargé de
    l’examen des demandes de ces licences a réparti ce quota des
    83.000 véhicules entre les concessionnaires retenus, et dont la facture
    d’importation ne dépassera pas un milliard de dollars pour l’année en cours,
    contre plus de 3 milliards de dollars en 2015.

    Mohamed Mendaci




    ironman likes this.
    Atlas-HD-200 B102 B118
    Icone I-5000

    ZsFa

  2. # ADS
    Ich'har Circuit publicitaire
    Date d'inscription
    Toujours
    Messages
    Plusieurs
     
  3. #22
    Avatar de zadhand
    zadhand est déconnecté MagSage
    Date d'inscription
    novembre 2012
    Messages
    12 965
    Pouvoir de réputation
    64
    Follows
    0
    Following
    0

    Post Le gouvernement prévoit d'autoriser l'importation des véhicules d'occasion

    Le gouvernement prévoit d'autoriser l'importation
    des véhicules d'occasion

    le 19.09.16 | 14h36

    Le gouvernement a décidé, dans le cadre du projet de loi de finances 2017, de lever
    l'interdiction de l'importation des véhicules d'occasion mais sous certaines conditions,
    a indiqué lundi à Alger le ministre du Commerce, Bakhti Belaïb.


    "On va lever cette interdiction et élaborer un cahier des charges
    bien précis qui permet de ne pas importer des véhicules représentant
    des dangers à la circulation. C'est-à-dire que nous allons autoriser l'importation de ces véhicules sous conditions", a-t-il souligné lors du
    forum El Moudjahid. "L'essentiel pour nous est que ce soit un marché transparent où l'acheteur a des garanties suffisantes", a ajouté le ministre.

    Selon lui, le gouvernement "a décidé de lever cette interdiction et de
    la remplacer par la mise en place d'un cahier des charges portant des conditions bien précises". "De mon point de vue, un cahier de charges
    est mieux que l'interdiction", a-t-il estimé.
    Par ailleurs, il a fait savoir que
    les pouvoirs publics examinent actuellement les formules à travers
    lesquelles le marché d'occasion sera organisé, en avançant que ce marché
    sera soit laissé au distributeur et au concessionnaire uniquement, soit
    il sera ouvert également à d'autres intervenants.
    Pour le ministre, le marché d'occasion pourrait permettre d'importer des véhicules plus performants
    et beaucoup moins chers que certains véhicules neufs importés.
    En effet,
    a-t-il expliqué, il existe des cas où certains constructeurs fabriquent des véhicules spécialement pour l'Algérie et qui sont loin des normes internationales".
    Le marché national des véhicules, a-t-il poursuivi,
    "doit être organisé pour que nous ne soyons plus arnaqués et victimes
    de manque de transparence".

    APS
    ironman likes this.
    Atlas-HD-200 B102 B118
    Icone I-5000

    ZsFa

  4. #23
    Avatar de ironman
    ironman est déconnecté Animateurs
    Date d'inscription
    juin 2015
    Messages
    3 303
    Pouvoir de réputation
    24
    Follows
    0
    Following
    0

    Re : Industrie Auto (Importations,Licences,Concessionnaires,Immatricul ..;Cartes gris

    L'INDUSTRIE AUTOMOBILE ET LA LEVÉE D'INTERDICTION D'IMPORTATION DES VÉHICULES D'OCCASION

    Une mort programmée?




    Cette libéralisation étonnante est vue par nombre d'observateurs comme un lâchage en règle de l'industrie nationale de l'automobile naissante.
    11 ans après leur interdiction, les véhicules d'occasion vont être de nouveau autorisés à l'importation. «Le gouvernement a décidé, dans le cadre du projet de loi de finances 2017, de lever l'interdiction de l'importation des véhicules d'occasion», a déclaré, hier, le ministre du Commerce, Bakhti Belaïb lors de son passage au Forum du quotidien public El Moudjahid.
    Un décision surprenante qui ne semble pas tenir compte de l'intérêt de l'industrie automobile naissante. Et pour cause, pareille décision est de nature à faire exploser le compteur des importations de ce type de voitures. Il est aussi attendu à ce que le pays d'origine de ces véhicules soit la France. Sachant le «faible» qu'ont les consommateurs algériens pour les marques de l'Hexagone, on peut aisément imaginer la partie qui va tirer un grand profit du retour des véhicules d'occasion sur le marché algérien. Et comme la filière est parfaitement organisée en France, il est clair que par cette décision de lever l'interdiction d'importation de voitures âgées de moins de trois ans, l'Algérie participera très sérieusement au sauvetage de l'industrie française aux dépens de celle qu'elle tente de mettre en place en Algérie. Connaissant les tendances lourdes de la consommation algérienne d'automobiles, on peut avancer sans trop de risque de se tromper que l'industrie mécanique nationale sera rudement concurrencée sur son propre marché. Si aujourd'hui la Symbol se vend bien, il n'en sera pas de même en 2017 où les Algériens lui préféreront la Clio française Made in France. Cette annonce du ministre met en difficulté un autre projet, du constructeur Hyundaï, dont la production devrait démarrer en novembre prochain. Ainsi, après un investissement lourd, le partenaire algérien de la marque sud-coréenne, prend le risque d'une concurrence déloyale et impossible à vaincre, compte tenu de la spécificité du marché et de l'abandon du soutien de l'Etat. Cette libéralisation étonnante est vue par nombre d'observateurs comme un lâchage en règle de l'industrie nationale de l'automobile qui, pourtant, commence à bourgeonner.
    N'ayant pas de réponses par rapport à cet aspect des choses, le ministre s'accroche, dans son intervention, au volet strictement commercial. «On va lever cette interdiction et élaborer un cahier des charges bien précis qui permet de ne pas importer des véhicules représentant des dangers à la circulation. C'est-à-dire que nous allons autoriser l'importation de ces véhicules sous conditions», affirme-t-il, sans trop convaincre. En effet, cahier des charges ou pas, lorsqu'on crée les conditions d'une concurrence déloyale, rien n'y changera. Bakhti Belaïb note: «L'essentiel pour nous est que ce soit un marché transparent où l'acheteur a des garanties suffisantes.» Mais cela se fera sur le dos de la production nationale, dont on pensait le volume autour de 200.000 véhicules à l'horizon 2019, dans le cas où tous les projets programmés trouvent une concrétisation dans les délais raisonnables.
    De fait, un certain nombre d'interrogations s'impose: est-ce le moment pour ré-instaurer cette mesure alors que le pays se noie dans une crise financière sans précédent? En attendant le cahier des charges, avec quel argent seront financées ces voitures françaises? Qui sont ces Algériens qui se permettront de financer en euros un achat de voiture. Ce ne sont certainement pas ceux de la classe moyenne qui, en application de la législation n'auront droit qu'à 1000 euros à chaque voyage et 130 euros d'allocation devises par an. On se demande donc d'où cet argent va provenir...?
    Le ministre qui évacue ce genre de «problèmes», défend la décision, arguant qu'elle constitue un moyen de mettre fin à la surfacturation pratiquée par les concessionnaires! Avec quelle logique a-t-il fait cette analyse?
    On se le demande du fait que les autorités n'ont pas réussi à contrôler l'importation de véhicules neufs avec des prix fixes, comment le feront-ils avec des voitures d'occasion dont les prix sont libres...?
    Ne tournons pas autour du pot. C'est une mise à mort de l'industrie automobile que l'on tente de mettre en place. Pour la remplacer par une filière d'importation totalement contrôlée par l'informel, comme cela était le cas avant l'interdiction d'importer les véhicules d'occasion. Il semble que le lobby des concessionnaires qui a été fortement ébranlé par l'introduction des licences d'importation ait laissé la place vide, vite occupée par un autre lobby, peut-être plus dangereux. N'est-ce pas les mêmes individus qui se reconvertissent? l'avenir nous le dira.




    SOURCE


    zadhand likes this.
    IRIS 2600 HD

  5. #24
    Avatar de zadhand
    zadhand est déconnecté MagSage
    Date d'inscription
    novembre 2012
    Messages
    12 965
    Pouvoir de réputation
    64
    Follows
    0
    Following
    0

    Post Marché des Véhicules d'Occasion


    Une TVA sera imposée à la vente
    Vers l'organisation du marché des véhicules d'occasionn
    Mise à jour : 17-10-2016

    Le gouvernement a décidé d'organiser la vente des véhicules d'occasion
    afin d'asseoir une traçabilité et finir avec l'anarchie et l'informel dans un
    marché juteux dont l'activité se fait sans la moindre garantie entre
    vendeur-acheteur.Une des solutions pour contrôler un commerce qui
    échappe à toute surveillance et au fisc est, selon le ministre de l'Industrie
    Abdeslem Bouchouareb, de créer un marché de l'occasion où l'implication
    des professionnels est impérative ainsi que l'intervention des spécialistes
    dans le contrôle des véhicules d'occasion au même titre que les véhicules
    neufs sera prépondérante.Le président de l'association des concessionnaires automobiles, Sofiane Hasnaoui, estime pour sa part qu'une telle prestation
    de service offerte aux clients permettra la création de plusieurs postes
    d'emploi.Sur le terrain, les pouvoirs publics ont procédé d'ores et déjà à la
    fermeture de plusieurs marchés hebdomadaires destinés à la vente de
    véhicules d'occasion, selon une information de la radio Chaîne 3.

    R. N.



    ironman likes this.
    Atlas-HD-200 B102 B118
    Icone I-5000

    ZsFa

  6. #25
    Avatar de zadhand
    zadhand est déconnecté MagSage
    Date d'inscription
    novembre 2012
    Messages
    12 965
    Pouvoir de réputation
    64
    Follows
    0
    Following
    0

    Post Le délai prolongé au 31 décembre

    Le délai prolongé au 31 décembre

    Licences d’importation de véhicules neufs
    05 11 2016|10H00

    Cette mesure intervient après que des concessionnaires automobiles
    ont fait état des contraintes liées au délai initial fixé au 8 novembre
    pour importer leurs quotas respectifs.
    Les concessionnaires automobiles bénéficient d’un délai supplémentaire
    pour importer des véhicules neufs. En effet, le gouvernement vient de
    fixer un nouveau délai, à savoir le 31 décembre au lieu du 8 novembre
    prochain, comme arrêté initialement par le ministère du Commerce pour
    l’expiration des licences d’importation. Cette mesure intervient après que
    des concessionnaires automobiles aient fait état de l’impossibilité d’importer
    les quotas fixés au mois de mars dernier, d’autant que ces quotas ont été
    définis en montant en devises accordé à chaque marque automobile.
    Selon une source proche du dossier, l’Association des concessionnaires et
    industriels automobiles algériens (AC2A), par le biais de son président,
    Sefiane Hasnaoui, a officiellement saisi par courrier le ministère du Commerce
    pour faire état des difficultés rencontrées par les importateurs de véhicules
    neufs. Selon la même source, les concessionnaires, qui avaient bénéficié des
    quotas fixés en montant en dollars US, ont engagé des lettres de crédit (LC)
    au niveau des banques. Aussi, les commandes des chaînes de montage ont été
    lancées par les concessionnaires et les maisons-mères. Le gouvernement a été
    sensible à l’argument et a décidé de revoir les délais. Mais il ne l’a pas encore
    notifié aux concernés. “Le gouvernement s’est engagé à repousser le délai au
    31 décembre, car les banques ont ouvert les lettres de crédit en devises. Cet
    argent est déjà consommé par les opérateurs qui ont, pour leur part, défini les
    modèles à importer. Du coup, il est quasiment impossible de geler une LC déjà consommée. Et comme les quotas ont été définis en mars et les LC ouvertes à
    partir de juin, il était impossible d’importer tous les quotas avant le 8 novembre,
    sachant que chaque modèle est soumis à des délais d’homologation”, a affirmé
    la même source. Il est vrai que la majorité des concessionnaires ont déjà importé
    et vendu leurs quotas respectifs bien avant les délais. Notamment les marques européennes qui n’ont pas trouvé de difficultés pour homologuer leurs prototypes
    et à trouver des clients malgré la flambée des prix. En revanche, les autres marques n’ont pas pu réaliser leurs business plan dans les délais à cause des quotas
    d’importation revus à la baisse et des difficultés à négocier les modèles à importer,
    selon les termes du nouveau cahier des charges. Aussi, l’engagement des opérateurs
    à inscrire et à réaliser une activité industrielle ou semi-industrielle, telle que prévu
    par le même cahier des charges, c’est-à-dire avant la fin de l’année 2016, a quelque
    peu retardé les importations. Une attitude qui n’a pas été du goût des maisons-
    mères qui ont, à maintes reprises, exprimé leur désarroi, voire menacé leurs représentants respectifs de chercher d’autres concessionnaires pour glaner davantage
    de parts de marché. Bien plus, le délai initial, fixé au 8 novembre pour l’expiration
    des licences, a poussé certains concessionnaires à lâcher leurs agents agréés à travers
    les 48 wilayas pour avantager leurs propres succursales. Une mesure délibérée qui a débouché sur des licenciements massifs, soit plus de 50% du personnel et la fermeture de près de 500 showrooms et ateliers de service après-vente et pièces de rechange.

    FARID BELGACEM
    ironman likes this.
    Atlas-HD-200 B102 B118
    Icone I-5000

    ZsFa

  7. #26
    Avatar de Lako
    Lako est déconnecté Administrateur
    Date d'inscription
    novembre 2012
    Localisation
    alger algerie
    Messages
    16 667
    Pouvoir de réputation
    10
    Follows
    0
    Following
    0

    Re : Industrie Auto (Importations,Licences,Concessionnaires,Immatricul ..;Cartes gris

    Importation de véhicules : le quota des concessionnaires revu à la hausse


    Le gouvernement a revu à la hausse les quotas d’importations de véhicules des concessionnaires automobiles. Le contingent des véhicules importés a été porté à 98.374 unités en 2016, répartis sur les 40 concessionnaires ayant bénéficié de licences d’importation, rapporte l’agence officielle, citant le ministère du Commerce.Un total de 225 licences d’importation de véhicules, de ciment et de rond à béton a été attribué par la commission interministérielle chargée de délivrance de ces documents au titre de l’année 2016, a appris mercredi l’APS auprès de responsables du ministère du Commerce.Pour rappel, le contingent initial d’importation des véhicules avait été fixé à 152.000 unités pour l’année 2016 avant d’être réduit à 83.000 unités pour une valeur de moins d’un milliard de dollars. Puis, il a été augmenté de 15.374 unités en réponse aux recours introduits par des opérateurs, selon la même source.Le contingent quantitatif concerne les véhicules automobiles pour le transport de dix personnes ou plus (chauffeur inclus), les véhicules de tourisme et autres véhicules automobiles principalement conçus pour le transport des personnes (y compris les voitures de type « break » et les voitures de course) et les véhicules automobiles pour le transport de marchandises.En 2015, l’Algérie a importé 265.523 véhicules pour une valeur 3,14 milliards de dollars contre 417.913 unités en 2014 d’une valeur de 5,7 milliards de dollars.Avec le nouveau contingent, le nombre des véhicules importés a diminué de 63% en 2016 comparativement à 2015.Concernant le ciment portland gris, 93 licences d’importation ont été attribuées pour un contingent de 2,75 millions de tonnes sur l’année 2016 alors qu’il avait été fixé initialement à 1,5 million de tonnes.Quant au rond à béton, 92 licences d’importation ont été délivrées pour un contingent de 2,6 millions de tonnes alors que le contingent avait été fixé à 2 millions de tonnes.
    By TSA
    ironman likes this.
    Atlas HD100 et 200 V B118/134 B103/103 DREAMBOX 500s .Atlas e .v 2.59/GN 2000HD PLUS
    Starsat 7000 hd/

    TV led condor 42'/.TV Condor 32"/ TV samsung 40' serie6/pc amd./ pc LG/tablette samsung GT./samsung mini2
    Abonnez vous à notre page Facebook



  8. #27
    Avatar de Lako
    Lako est déconnecté Administrateur
    Date d'inscription
    novembre 2012
    Localisation
    alger algerie
    Messages
    16 667
    Pouvoir de réputation
    10
    Follows
    0
    Following
    0

    Re : Industrie Auto (Importations,Licences,Concessionnaires,Immatricul ..;Cartes gris

    le gouvernement réduit les quotas pour 2017

    Ils seront fixés à 55 000 unités réparties entre 12 concessionnaires

    Quid de l’impact d’une telle mesure sur l’activité des concessionnaires qui ne seraient pas prêts à lancer une industrie dans le montage automobile ?
    Le gouvernement vient de décider, encore une fois, de réduire le quota des véhicules neufs à importer pour l’exercice de l’année 2017. Fixé à un contingent de 98 374 unités pour l’année 2016, soit une valeur de 1 milliard de dollars US, ce quota sera, désormais, réduit à près de 55 000 unités. Ce contingent quantitatif concerne les véhicules automobiles pour le transport de dix personnes ou plus (chauffeur inclus), les véhicules de tourisme et autres véhicules automobiles principalement conçus pour le transport des personnes (y compris les voitures de type break et les voitures de course) et les véhicules automobiles pour le transport de marchandises.
    La Commission nationale d’attribution des licences d’importation, essentiellement composée des ministères du Commerce, des Finances, de l’Industrie et des Mines, justifie cette mesure restrictive par le fait qu’une douzaine de constructeurs produiraient en 2017 des quotas suffisants en Algérie pour répondre aux besoins du marché. Aussi, cette décision intervient après que le gouvernement eut fixé au 31 décembre prochain la date butoir aux concessionnaires pour investir dans l’industrie automobile. Bien mieux, le gouvernement compte réduire de moitié la facture d’importation en devises des véhicules neufs pour encourager la production nationale et pousser les concessionnaires à créer des emplois à travers le créneau de la sous-traitance pour atteindre un taux d’intégration de près de 45% à l’horizon 2020. Quid de l’impact d’une telle mesure sur l’activité des concessionnaires qui ne seraient pas prêts à lancer une industrie dans le montage automobile ? Il faut savoir que la Commission nationale d’attribution des licences d’importation a déjà réduit le champ d’activité à
    40 concessionnaires, dont 12 seulement ont vu leurs projets industriels validés par le ministère de l’Industrie et des Mines. Autrement dit, ce sont 28 opérateurs qui seront soumis au retrait de l’agrément, un sésame sans lequel aucun concessionnaire ne pourrait prétendre aux licences d’importation. Cette nouvelle réduction des quotas fera, sans aucun doute, l’effet d’un coup de massue sur un total global de 68 concessionnaires appelés à passer une année blanche en 2017 et, par ricochet, menace des dizaines de milliers d’emplois dans ce secteur qui bat de l’aile. Du coup, aucun relèvement du contingent ne sera opéré pour les quotas attendus pour l’année 2017. D’autant que le ministère du Commerce a prolongé le délai de validité des licences au 31 décembre prochain pour mettre les concessionnaires devant le fait accompli.

    On ignore si les opérateurs et l’Association des concessionnaires et industriels de l’automobile algériens (ACI2A) ont été associés à cette mesure restrictive, mais aux dernières nouvelles, la proposition de ladite commission a été retenue par le gouvernement. Une chose est sûre, cette décision influera sur les prix du véhicule neuf qui connaît déjà une flambée vertigineuse et les quelques concessionnaires qui bénéficieront des licences et des quotas connaîtront une forte pression de la clientèle avide d’acquérir un moyen de locomotion et de travail.
    By Liberté-Algerie
    ironman likes this.
    Atlas HD100 et 200 V B118/134 B103/103 DREAMBOX 500s .Atlas e .v 2.59/GN 2000HD PLUS
    Starsat 7000 hd/

    TV led condor 42'/.TV Condor 32"/ TV samsung 40' serie6/pc amd./ pc LG/tablette samsung GT./samsung mini2
    Abonnez vous à notre page Facebook



  9. #28
    Avatar de ironman
    ironman est déconnecté Animateurs
    Date d'inscription
    juin 2015
    Messages
    3 303
    Pouvoir de réputation
    24
    Follows
    0
    Following
    0

    Re : Industrie Auto (Importations,Licences,Concessionnaires,Immatricul ..;Cartes gris

    un numéro d’immatriculation national unique dès 2017

    La carte d’immatriculation électronique (Carte grise électronique) qui entrera en vigueur en 2017, comportera un numéro d’immatriculation national unique et une puce contenant toutes les informations relatives au véhicule, a indiqué, jeudi à Alger, le ministre de l’Intérieur et des collectivités locales, Nourredine Bedoui.
    Répondant à la question orale d’un membre du Conseil de la nation sur la suppression de l’indicatif de la wilaya sur les plaques d’immatriculation, M. Bedoui a précisé que « la carte d’immatriculation électronique qui entrera en vigueur durant le premier trimestre 2017 comporte un numéro d’immatriculation national unique, similaire à celui de la carte d’identité nationale ».
    Le numéro d’immatriculation est attribué dès la première année de mise en circulation du véhicule, et « ne changera pas », même en cas de vente du véhicule à une personne résidant dans une autre wilaya, a-t-il ajouté.
    Il a révélé que cette immatriculation « comprend six chiffres et lettres unifiés sans aucune relation avec les informations personnelles du propriétaire du véhicule ou de son lieu de résidence », c’est-à-dire que « le code de wilaya sera supprimé ». Il a précisé que cette carte électronique « est composée également d’une puce renfermant des fonctionnalités liées au contrôle du véhicule, aux assurances et à la consommation du carburant ».
    Le ministre a mis l’accent sur « les étapes importantes » franchies par son département dans le domaine de la e-administration, ajoutant que ces cartes « seront confectionnées localement en partenariat entre les secteurs public et privé ».
    M. Bedoui a affirmé, que les lois élaborées ne doivent pas obéir à des considérations de régions, d’ethnie ou de sexes, rappelant que la Constitution met en avant « la primauté de la loi ».
    IRIS 2600 HD

  10. #29
    Avatar de ironman
    ironman est déconnecté Animateurs
    Date d'inscription
    juin 2015
    Messages
    3 303
    Pouvoir de réputation
    24
    Follows
    0
    Following
    0

    Re : Industrie Auto (Importations,Licences,Concessionnaires,Immatricul ..;Cartes gris

    Meftah: mise en service en 2017 de l'unité de montage de véhicules industriels de marques Renault Trucks et Volvo



    La mise en service de l'unité de montage de véhicules industriels de marques Renault Trucks et Volvo dans le cadre d’un partenariat euro-algérien est prévue fin 2017 à Meftah (à l’est de Blida), a-t-on appris mercredi des chargés du projet.
    La cérémonie de pose symbolique de la première pierre de réalisation de ce projet d’investissement basé à Meftah, premier du genre à l’échelle maghrebine, a eu lieu en présence de l’ambassadeur de France en Algérie, Bernard Emié, de l’ambassadrice du royaume de Suède en Algérie, Marie-Claire Sward-Capra et du wali de Blida, Abdelkader Bouazghi.

    Selon le partenaire algérien du projet, Abdenour Souakri, l’unité, qui sera réalisée en deux (2) étapes, va produire à son entrée en production "2000 camions/an, avant de voir sa capacité portée à 5000 unités en 2019".
    Lors de la cérémonie de pose de la première pierre de ce projet, le wali Abdelkader Bouazghi a estimé que ce partenariat est "le fruit des bonnes relations unissant l’Algérie à la France et au royaume de Suède", ajoutant qu’il s’agit-là "d’un aperçu de ce qui est enregistré sur la scène économique nationale, suite aux facilitations décidées par l’Etat pour accompagner toutes les initiatives susceptibles de promouvoir l’économie algérienne".
    A son tour, l’ambassadeur de France en Algérie a loué ce partenariat, exprimant son souhait de voir d’autres projets similaires se concrétiser à l’avenir.
    Selon M. Souakri, le projet, qui s’étendra sur une surface de 24.000m2, est le fruit d’une joint-venture conclue entre le groupe industriel algérien BSF Souakri et la firme française Renault Trucks SAS.
    Un partenariat, dont il est escompté, a-t-il ajouté, de "consolider la présence des marques Renault Trucks et Volvo sur le marché algérien".

    Une fois opérationnelle, cette unité de montage de véhicules lourds permettra la création de 500 emplois, dont 200 directs, selon le même responsable, qui a assuré que cette main d’£uvre sera "à 100 % algérienne" et bénéficiera d’une "formation au diapason des technologies exploitées dans le domaine".
    "Les camions Renault Trucks et Volvo qui seront fabriqués en Algérie seront de la même qualité des modèles similaires produits en France, et seront vendus à des prix concurrentiels", a-t-il soutenu, ajoutant qu’"une fois les besoins du marché national couverts, l’unité va s’orienter vers l’exportation".
    Pour sa part, le président de Renault Trucks SAS, Bruno Blin, a souligné l’intérêt de ce partenariat qu'il qualifie "d'important" et que "nous oeuvreront à développer".
    Il a, en outre, affirmé que "les technologies de production exploitées en France seront les mêmes que celles prévues à l’utilisation dans l’usine de Meftah", assurant également le besoin du marché algérien pour ce type de véhicules, vu que "la majeure partie des transports de marchandises, à l’échelle nationale se fait par voie terrestre".
    Selon les chargés du projet, "Renault Trucks est la première marque de véhicules lourds présente en Algérie, avec un taux de 30 % des véhicules industriels de plus de 16 tonnes".
    IRIS 2600 HD

Page 3 sur 3 PremièrePremière 123

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  

Liens Important

PostMan By Cultural Forum | Kilink | Soorchi
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266 267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303 304 305 306 307 308 309 310 311 312 313 314 315 316 317 318 319 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 351 352 353 354 355 356 357 358 359 360 361 362 363 364 365 366 367 368 369 370 371 372 373 374 375 376 377 378 379 380 381 382 383 384 385 386 387 388 389 390 391 392 393 394 395 396 397 398 399 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 411 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 448